Abdel Abdel-Mehdi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mehdi.
Adel Abdel-Mehdi, le 22 décembre 2008.

Adel Abdel-Mehdi ou Adil Abd al-Mahdi (عادل عبد المهدى), né en 1942 à Bagdad, est l'un des nouveaux vice-présidents de la République, avec Tareq al-Hachemi, depuis la mise en place de l'État irakien qui a suivi les élections de janvier 2005. Adel Mahdi est une personnalité politique très respectée non seulement au pays, mais aussi internationalement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un combattant de la guérilla de 1920, il entre dans le parti Baas au début des années 1960, mais s'en sépare en 1964. Emprisonné et torturé pour ses activités politiques, il s'exile en France en 1969. Adel Abdel-Mehdi est francophone. En France, il a été responsable de l'Institut français des études islamiques. Il a aussi eu quatre enfants, tous citoyens français.

Il a obtenu un doctorat en économie et a également étudié les sciences politiques. Il est l'auteur d'une encyclopédie arabe en sciences économiques.

Il a été le représentant du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII) en Iran en 1992-1996. Il est président du CSRII, qui a adhéré à l'Alliance irakienne unifiée.

Il est intervenu plusieurs fois comme médiateur dans la crise relative à la recherche nucléaire en Iran.

Carrière dans la reconstruction[modifier | modifier le code]

  • Adjoint de Abdul Aziz al-Hakim dans le conseil de gouvernement qui négociait avec l'Autorité alliée provisoire.
  • Ministre des Finances dans le gouvernement intérimaire de Iyad Allaoui (Il était en fait le candidat du CSRII au poste de premier ministre, dans le gouvernement de transition, mais a laissé la place à Ibrahim al-Jaafari, après des compromis à l'intérieur de l'Alliance unifiée irakienne, le 15 février 2005). C'est sous son mandat de Ministre des Finances que la dette irakienne a été considérablement réduite (à hauteur de 80 %) lors d'un accord historique en 2003 au Club de Paris réunissant les principaux États créanciers de L'Irak.
  • Il était vice-président depuis avril 2005, et a donc été reconduit en avril 2006.
  • Il plaide depuis juin 2009 pour faire reconnaître les crimes orchestrés à l'encontre du peuple irakien comme des crimes contre l'humanité.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédé par Abdel Abdel-Mehdi Suivi par
Ghazi Mashal Ajil al-Yawer
Coat of arms (emblem) of Iraq 2008.svg
Vice-président de l'Irak
depuis avril 2006 avec Tareq al-Hachemi
-