A. J. Allmendinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allmendinger.

A. J. Allmendinger

Description de l'image  A.J.AllmendingerAugust2007.jpg.
Naissance 16 décembre 1981 (32 ans)
Los Gatos, Californie
No  et écurie 47 - JTG Daugherty Racing
1re course 2007 Food City 500 (Bristol)
1re victoire 2014 Cheez-It 355 at The Glen (Watkins Glen)
Dernière victoire 2014 Cheez-It 355 at The Glen (Watkins Glen)
Victoires Top 10 Poles
1 34 2

Dernière mise à jour le 21 août 2014.

Statistiques

Sprint Cup Series

Anthony James Allmendinger (plus connu sous le nom de A. J. Allmendinger) est un pilote automobile américain né le 16 décembre 1981 à Los Gatos (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Du karting au Champ Car[modifier | modifier le code]

Après avoir effectué ses débuts en compétition en karting (en 2000, il était d'ailleurs membre d'une équipe dirigée par le Canadien Paul Tracy), A. J Allmendinger passe à l'automobile en 2002, année durant laquelle il remporte le championnat de Barber Dodge Pro Series.

Soutenu par la puissante firme autrichienne Red Bull, il poursuit son ascension en dominant en 2003 le championnat de Formule Atlantique au sein de l'équipe RuSport, ce que contribue à faire de lui le pilote américain de course routière le plus prometteur de sa génération. En 2004, il intègre en même temps que son équipe RuSport les rangs du Champ Car. Mais après une première saison très prometteuse (meilleur débutant de l'année après avoir régulièrement pris l'ascendant sur son expérimenté équipier Michel Jourdain Jr), il peine à confirmer tout son potentiel en 2005. Malgré de bons résultats et une présence régulière aux premières places du classement, il subit le plus souvent la loi de son coéquipier britannique Justin Wilson.

À l'issue des quatre premières manches de la saison 2006 de Champ Car, RuSport décide de manière surprise de limoger Allmendinger afin de le remplacer par Cristiano da Matta. Mais celui qui est l'unique pilote américain de la série Champ Car ne reste pas longtemps sans volant puisque seulement quelques jours plus tard, l'écurie Forsythe Championship Racing le recrute en remplacement de Mario Dominguez. A. J Allmendinger ne tarde pas à se mettre en évidence dans sa nouvelle équipe puisque dès sa première course chez Forsythe, à l'occasion du Grand Prix de Portland, il remporte la première victoire de sa carrière en Champ Car, avant d'enchaîner par deux nouveaux succès consécutifs à Cleveland et à Toronto. Devenu le principal adversaire de Sébastien Bourdais dans la lutte pour le titre, il décroche deux nouvelles victoires (à Denver et à Elkhart Lake) mais ne peut empêcher le pilote français d'être titré. Ayant annoncé à son employeur son intention de ne pas rester en Champ Car en 2007, il est remplacé par son compatriote Buddy Rice pour la dernière manche de la saison 2006 et se classe finalement troisième du classement général.

Carrière en NASCAR[modifier | modifier le code]

En 2008 lors des essais du Daytona 500.

Malgré ses succès en Champ Car, discipline dont il s'est affirmé en 2006 comme l'un des tous meilleurs pilotes, A. J. Allmendinger ne résiste pas à la tentation d'aller tenter sa chance dans les épreuves de Nascar, plus populaires et lucratives, avec le soutien de Red Bull. En septembre 2006, parallèlement à sa fin de saison en Champ Car, il effectue des débuts réussis en stock-car dans le cadre du championnat de Craftsman Truck Series. Puis, le 24 octobre 2006, le Team Red Bull annonce que Allmendinger sera l'un de ses deux pilotes titulaires dans le championnat de Nextel Cup 2007. Mais ses débuts en Nextel Cup, prévus pour la fin de saison 2006, ont débouché sur deux non-qualifications (à Atlanta, en raison d'intempéries, la grille a été établie en fonction du classement des propriétaires, et l'équipe Red Bull n'avait pas assez de points, tandis qu'au Texas, Allmendinger a réalisé un chrono insuffisant).

Son début de saison 2007 part sur des bases aussi difficiles : ne bénéficiant pas d'une position "protégée", il ne parvient pas à se qualifier pour le Daytona 500 ainsi que pour les trois courses de Nextel Cup suivantes. Son premier départ en Cup n'a lieu que fin mars sur le petit ovale de Bristol. Finalement, il ne parvient à se qualifier que pour 16 des 36 courses du championnat, avec une 15e place sur l'ovale de Charlotte comme meilleur résultat. Après un début de championnat 2008 également raté (3 non-qualifications en 3 courses, à cette nuance près que la pluie l'a empêché de défendre ses chances en Californie), il est remplacé pour cinq courses par le vétéran Mike Skinner avant de retrouver le volant de la Toyota no 84 du Team Red Bull lors de la manche de Talladega fin avril[1]. Signe de ses progrès, il remporte au mois de mai sa première victoire en NASCAR à l'occasion du Sprint Showdown (course hors-championnat) du All-Star weekend à Charlotte[2]. Quelques mois plus tard, il signe son premier Top 10 lors d'une course du championnat au Brickyard 400[3].

Pour la saison 2009, Allmendinger signe chez le Richard Petty Motorsports et y pilote la Dodge #44. Après un bon début de saison, A.J. rentre peu à peu dans le rang mais confirme tout de même ses progrès dans la discipline.

Pour la saison 2012, il remplaça Kurt Busch au sein de la Penske Racing par suite du comportement exécrable de ce dernier envers la presse. Cependant, depuis le 24 juillet 2012, il a été exclu indéfiniment de la NASCAR pour dopage. Il sera remplacé par Sam Hornish jr.

En 2013, il revient occasionnellement sur quelques épreuves au volant de la Chevrolet n°51 de la Phoenix Racing. À la fin de la saison, il signe chez JTG Daugherty Racing pour remplacer Bobby Labonte dans la Toyota n°47 pour la saison 2014.

Le 10 août 2014, sur le célèbre circuit routier de Watkins Glen International, il remporte sa première victoire en NASCAR Sprint Cup Series après un final exceptionnel et une lutte acharnée avec l'Australien Marcos Ambrose #9.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Les initiales du prénom d'Allmendinger font directement référence à A.J. Foyt, le pilote emblématique du sport automobile américain du vingtième siècle, et idole de son père. Mais fruit d'un compromis au sein du couple Allmendinger, son prénom complet est Anthony James et non Anthony Joseph comme pour Foyt.
  • Il est marié depuis le 19 janvier 2007 avec le mannequin canadien Lynne Kushnirenko.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Allmendinger returns for Talladega autosport.com, 24 avril 2008
  2. (en) Allmendinger wins Sprint Showdown autosport.com, 18 mai 2008
  3. (en) 2008 Unofficial Race Results : Allstate 400 at The Brickyard nascar.com, 27 juillet 2008