A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, respectueusement nommé « Srila Prabhupada » par ses disciples, les dévots de Krishna

A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada (Abhay Charan De) est un sannyasi vaisnava de la tradition Brahma Gaudiya Sampradaya(né à Calcutta Bengale de l'ouest (WB)le , mort à Vrindavan le ), fondateur de l'Association internationale pour la conscience de Krishna (International Society for Krishna Consciousness, ou ISKCON), mouvement ordinairement désigné sous le nom de « Hare Krishna », emprunté à la moitié du premier verset du « maha mantra (en) », chanté par les dévots vaishnavas se rattachant, à travers lui, à la filiation spirituelle qui le reliait à Chaitanya Mahaprabhu par les maîtres précédents dans l'ordre ascendant, Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura, son maître spirituel, Gaura Kishora das Babaji, Bhaktivinoda thakura, Jagannatha das Babaji, les six Goswamis de Vrindavan.

Jeunesse et rencontre décisive[modifier | modifier le code]

Il termine ses études supérieures en 1926, à l'université de Calcutta. Il participa scrupuleusement au mouvement non-violent de résistance civile et indépendantiste du Mahatma Gandhi puis s'en détourna. C'est durant cette période qu'il rencontra Srila Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura, un éminent érudit en matière de connaissance védique, lors d'une conférence où ce dernier prononçait un discours. C'est ainsi qu'Abhay Charan fit la connaissance de son futur gourou, Srila Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura, qui lui demanda de faire un jour connaître la philosophie vaisnava à l'Occident, afin de réaliser la prédiction du fondateur d'une des principales branches vaishnava que fut Chaitanya Mahaprabhu (1485-1534), né au Bengale, et considéré comme incarnation de Krishna, qui avait annoncé que les Saints Noms, «Hare Krishna, Hare Rama», seraient un jour chantés dans chaque ville et chaque village du monde, bien au-delà des rives du Gange et des zones d'influences traditionnelles de l'hindouisme.

Sri Chaitanya Mahaprabhu[modifier | modifier le code]

Chaitanya Mahaprabhu rejeta le système des castes héréditaires et révéla Sa doctrine centrée sur la dévotion ou l'amour pour Krishna. Cet amour s'exprime travers le chant et la danse en congrégation, l'écoute et la lecture des textes sacrés, le service à la divinité, au maître spirituel et aux disciples. Le mouvement de Chaitanya a fortement influencé la musique vaisnava du Bengale[1].

Origines d'ISKCON[modifier | modifier le code]

Abhay Charan De ne put toutefois satisfaire immédiatement la demande de Srila Bhaktisiddhanta Sarasvati, car il était à la tête de laboratoires pharmaceutiques. C'est seulement douze ans plus tard, qu'il accepta officiellement ce dernier pour maître spirituel (gourou). En 1936, quelques jours avant de mourir, Srila Bhaktisiddhanta lui formula à nouveau son désir de le voir transmettre le message de Chaitanya Mahaprabhu et de son message à l'Occident.

Encore en Inde, Abhay Charan De dit avoir vu souvent son maître apparaître dans ses songes, renouvelant toujours le même souhait. En 1959, incité par l'un de ses frères spirituels, Abhay Charan De prit le sannyasa (renoncement); c'est alors que lui fut attribué le nom de A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada. Délaissant toute vie familiale et sociale, il se retira à Vrindavan (lieu historique de la vie de Krishna, il y a cinq mille ans), où il put se consacrer à la traduction en anglais de la Bhagavad-Gītā, du premier chant du Srimad Bhagavatam, et de plusieurs autres textes sanskrits et bengalis, suivi de commentaires issus de la tradition à leur sujet.

En 1966, il embarqua sur un cargo, Le Jaladuta, partant pour les États-Unis, son billet offert par la propriétaire de la compagnie madame Sumati Morarjee, . Il connut plusieurs accidents cardiaques durant la traversée qui dura environ un mois. Arrivé à New York, il se rendit quotidiennement dans un jardin public en chantant le maha-mantra Hare Krishna ou mantra de la délivrance. Son enseignement sur la philosophie vaisnava et ses lectures sur le bhakti-yoga ont commencé à attirer des étudiants. Quelque temps plus tard, il créa son tout premier temple vaisnava dans un petit magasin désaffecté. Plus tard, la revue Back to Godhead (« Retour à Dieu ») fut diffusé abondamment. À partir de ces événements est créée la même année, ISKCON (International Society for Krishna Consciousness , AICK en France en 1973) l'Association internationale pour la conscience de Krishna .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie des religions, ISBN 978-2-253-13111-3

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]