Île de Marajó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Île de Marajó
Ilha de Marajó (pt)
Image satellite de l'île de Marajó.
Image satellite de l'île de Marajó.
Géographie
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Archipel Îles du delta de l'Amazone
Localisation Amazone, rio Tocantins et océan Atlantique
Coordonnées 1° 00′ S 49° 42′ O / -1, -49.71° 00′ S 49° 42′ O / -1, -49.7  
Superficie 40 100 km2
Point culminant 40 m
Géologie Île fluviale
Administration
État Pará
Mésorégion Marajó
Démographie
Population 250 000 hab.
Densité 6,23 hab./km2
Plus grande ville Breves
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC-3

Géolocalisation sur la carte : Brésil

(Voir situation sur carte : Brésil)
Île de Marajó
Île de Marajó
Îles du Brésil

L'île de Marajó, en portugais Ilha de Marajó, est une île du Brésil situé dans le delta de l'Amazone et du rio Tocantins. Elle est considérée comme la plus grande île au monde entouré d'eau douce et plus grande île deltaïque du monde. La ville de Belém est située au sud-est de l'estuaire du rio Tocantins.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

La superficie de l'île de Marajó est estimée de façon variable par les différents auteurs. Elle est de plus ou moins 40 100 km2, une taille légèrement inférieure à celle de la Suisse.

Marajó se particularise par des collines artificielles appelés tesos construites durant son passé précolombien par les Amérindiens locaux. Sa mangrove est particulièrement riche, et de magnifiques plages de sable fin bordent sa côte orientale. La moitié occidentale de l'île est recouverte de forêt quasiment inaccessible.

Climat[modifier | modifier le code]

Marajó a deux saisons : la saison pluvieuse va de janvier à juin et de juillet à décembre on parle de saison sèche. Au total les pluies sont abondantes et le climat est humide comme partout en Amazonie.

Faune[modifier | modifier le code]

Un ibis rouge de Marajó

L'île possède une faune riche et variée.

La faune autochtone comprend de nombreux oiseaux. L'avifaune est comme partout en Amérique du Sud, très richement représentée par des éperviers, des perroquets, des flamants, toute sorte d'échassiers. Les ibis rouges sont renommés et constituent le symbole de l'île. Ils se nomment alors guaras.

Parmi les reptiles, citons les grands anacondas et une espèce particulière de bothrops très dangereux, le Bothrops marajoensis ou fer de lance de Marajó.

Les mammifères endémiques sont également bien représentés : nombreux singes, capybaras, etc.

Une race chevaline s'est adaptée à cet environnement : le marajoara.

Démographie[modifier | modifier le code]

Carte détaillée de l'île de Marajó.

Soure, l'une de ses plus grandes villes, est peuplée de 23 861 habitants en 2013[1] qui vivent essentiellement de la pêche et de l'agriculture. On y pratique l'élevage des bovins de type buffles qui se sont fort bien adaptés à cet environnement.

Les habitants de Marajo ont recours aux buffles pour traverser la mangove. Même la police locale les utilise : une brigade montée inédite.

La proposition de décret législatif nº 2419 de 2002 prévoit la réalisation d'un plébiscite au sujet de la création du Territoire fédéral de Marajó. Le projet en question a défini qu'au cas où ce référendum accepterait l'autonomie, les municipes suivants de l'État de Pará seraient détachés pour constituer le dit Territoire fédéral de Marajó : Afuá, Anajás, Bagre, Breves, Cachoeira do Arari, Chaves, Curralinho, Gurupá, Melgaço, Muaná, Ponta de Pedras, Portel, Salvaterra, Santa Cruz do Arari, São Sebastião da Boa Vista et Soure.

Références[modifier | modifier le code]