Cabanagem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cabanagem (1835-1840) est une révolte sociale qui a eu lieu dans l'actuelle province de Grão-Pará au Brésil.

Parmi les causes de cette révolte figure l'extrême pauvreté de la population paraense et la politique d'abandon à laquelle cette région a été reléguée après l'indépendance du Brésil.

Le nom « Cabanagem » fait référence au type de cabane utilisée par les plus pauvres vivant à proximité des cours d'eau, principalement les métis, les esclaves affranchis et les populations autochtones. Les gros agriculteurs du Grão-Pará, tout en vivant beaucoup mieux, étaient indignés par le manque de participation à la prise de décisions du gouvernement central, qui était dominé par les provinces de l'Est et du Nord.

On estime que 30 à 40 % de la population de Grão-Pará, estimée à 100 000 personnes, a été tuée. En 1833, la province avait 119 877 habitants, soit 32 751 Amérindiens, 29 977 anciens esclaves noirs et 42 000 métis. La minorité blanche était estimée à 15000 personnes dont plus de la moitié d'entre eux Portugais. La révolte avait une solide base raciale. Amérindiens, Noirs et métis, qui vivaient dans une extrême pauvreté, ont lutté contre la minorité blanche qui dominait l'économie et l'agriculture, non seulement dans la région du Grão-Pará, mais aussi dans le reste du Brésil.