Zhongdian (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Poney tibétain.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zhongdian.

Zhongdian
Zhongdian monté à Shangri-La, vers 2008
Zhongdian monté à Shangri-La, vers 2008
Région d’origine
Région Drapeau du Tibet Tibet / Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille 1,17 m à 1,20 m en moyenne
Poids 242 à 248 kg
Robe Généralement bai ou alezan, plus rarement noir
Tête Lourde, profil rectiligne
Pieds Solides
Autre
Utilisation Selle ou bât

Le Zhongdian (chinois : 中甸 ; pinyin : zhongdian) est une race chevaline originaire de la région de Shangri-La au Tibet, administrativement située dans le Yunnan, en Chine. Variété locale du poney tibétain, il est destiné aussi bien à la selle qu'au bât, et particulièrement bien adapté à l'altitude. Comptant plus de 6 000 individus recensés en 2005, la race n'est pas menacée d'extinction.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1980, 7 100 chevaux Zhongdian sont recensés dans toute la Chine[1].

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une variété locale du poney tibétain[1],[2]. La taille est assez réduite, le corps plutôt étroit, mais l’ensemble est solide[1]. La base de données DAD-IS cite des mesures moyennes de 1,17 m chez les femelles et 1,20 m chez les mâles[1]. CAB International (2016) cite une moyenne proche, de 1,19 m à 1,20 m[3]. Le guide Delachaux (2014) cite une moyenne peu réaliste de l'ordre de 1,20 m chez les femelles pour 1,28 m chez les mâles[2]. Le poids moyen va de 242 à 248 kg[1].

La morphologie est compacte et harmonieuse[4]. La tête, lourde[1] (prétendument petite selon le guide Delachaux[2]), présente un profil rectiligne, un front étroit[2], de grands yeux[4], de petites oreilles[2] et des naseaux ouverts[4]. L'encolure est courte et musclée[2]. Le dos et les reins sont plats[1]. La croupe est arrondie et courte[2]. Les membres sont solides, terminés par des sabots durs[2].

La robe est le plus souvent baie ou alezane, et plus rarement noire[2],[3],[1].

Ces chevaux atteignent leur maturité vers quatre ans et demie[1]. La race est réputée très sobre, particulièrement adaptée aux régions de montagne froides et hypoxiques (en), à 3 200 mètres d'altitude[2].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Ces chevaux sont montés ou bâtés, notamment pour des randonnées[2].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

Le Zhongdian est considéré comme une race de chevaux locale à la Chine[1], ainsi que le précise l'évaluation de la FAO réalisée en 2007, qui n'a par ailleurs pas permis de déterminer de niveau de menace[5]. Plus précisément, il provient de l'ancienne région de Zhongdian, désormais connue comme la région de Shangri-La, dans le xian de Dêqên, au nord-ouest de la province du Yunnan[1],[2],[3] ; il est aussi présent dans les régions immédiatement voisines[3].

L'étude menée par Rupak Khadka de l'université d'Uppsala, pour la FAO (2010), classifie le Zhongdian comme une race locale asiatique non menacée d'extinction[6]. En 2005, l'effectif recensé est de 6 770 chevaux[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k DAD-IS.
  2. a b c d e f g h i j k l et m Rousseau 2014, p. 357.
  3. a b c et d Porter et al. 2016, p. 508.
  4. a b et c (en) Bonnie Lou Hendricks (préf. Anthony A. Dent), International Encyclopedia of Horse Breeds, Norman, University of Oklahoma Press, , 486 p. (ISBN 080613884X et 9780806138848, OCLC 154690199, lire en ligne), p. 418.
  5. (en) « Breeds Currently Recorded In The Global Databank For Animal Genetic Resources » [PDF], Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, , p. 27.
  6. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 58 ; 67.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Porter et al. 2016] (en) Valerie Porter, Lawrence Alderson, Stephen J.G. Hall et Dan Phillip Sponenberg, Mason's World Encyclopedia of Livestock Breeds and Breeding, CAB International, , 6e éd., 1 107  p. (ISBN 1-84593-466-0, OCLC 948839453), « Zhongdian », p. 508Voir et modifier les données sur Wikidata Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [Rousseau 2014] Élise Rousseau (ill. Yann Le Bris), Tous les chevaux du monde, Delachaux et Niestlé, , 544  p. (ISBN 2-603-01865-5), « Zhongdian », p. 357Voir et modifier les données sur Wikidata