Zachary Richard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Zachary Richard
Description de cette image, également commentée ci-après
Zachary Richard aux FrancoFolies de Montréal, le 19 juin 2013.
Informations générales
Nom de naissance Ralph Zachary Richard
Naissance (70 ans)
Scott, Louisiane (États-Unis)
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Site officiel www.zacharyrichard.com

Zachary Richard, né le à Scott en Louisiane, est un auteur-compositeur-chanteur, accordéoniste, multi-instrumentiste et poète américain de musique acadienne et de zydeco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zachary Richard subit très tôt les influences de deux cultures. D’abord, il y a la culture populaire américaine : la télévision, la radio et l’école. Puis, il y a la culture cadienne de sa famille; ses grands-parents étaient de la dernière génération unilingue francophone de la Louisiane.

Zachary Richard et le Bayou des mystères à Paris en 1976.

Diplômé en histoire de l'Université Tulane de La Nouvelle-Orléans, summa cum laude en 1972, Zachary Richard part s’installer à New York pour y poursuivre une carrière de compositeur interprète. Au début des années 1970, il est le premier à interpréter la musique traditionnelle cadienne (ou cajun) à la manière contemporaine, mélangeant la musique de ses grands-parents à celle de sa génération. À l'époque, il n'y a pas encore de public en Louisiane pour ce nouveau genre, et il se voit obligé de poursuivre sa carrière au Québec et en France.

En 1974, lors d'un séjour au Québec, il se lie d'amitié avec ses cousins du nord. Il participe aux Veillées d'automne regroupant essentiellement des musiciens du Québec, d'Acadie, de Bretagne et de Louisiane ... dont témoignent le film et le double microsillon La Veillée des veillées[1],[2].

En 1976, il s'installe à Montréal, où il réalise sept albums, dont deux seront certifiés « or »[réf. nécessaire].

En 1977, il parle de ses origines comme musicien cajun lors d'une entrevue à la CBC[3].

En 1986, Zachary Richard retourne à sa Louisiane natale et poursuit une carrière de langue anglaise. Quatre albums de langue anglaise et maintes tournées lui obtiennent un public international.

Zachary Richard chante Réveille au premier Congrès mondial acadien à Shédiac, en 1994, une prestation considérée comme l'un des moments marquants de la chanson francophone en Amérique du Nord[4]. Après un voyage en Acadie en 1995, il compose de nouveau en français, ce qui donne lieu à l'album Cap Enragé.

Zachary Richard est un francophone militant. Il est membre fondateur d'Action Cadienne, organisme voué à la protection et la promotion de la culture cadienne et de la langue française de Louisiane. Il participe comme producteur, narrateur et compositeur au documentaire télévisé Against the Tide, qui porte sur l’histoire du peuple Cadien de la Louisiane. Ce film reçoit le prix du meilleur documentaire historique décerné par la National Educational Television Association (NETA) en l’an 2000. La version française, Contre vents, contre marées, reçoit le prix Historia décerné par l’Institut d’histoire de l’Amérique française en 2003.

En plus de mener sa carrière d’auteur-compositeur-interprète, Zachary Richard travaille à plusieurs reprises à des projets de films. En 2003, il est narrateur et compositeur de la musique de Migrations, l’histoire de la migration aviaire en Amérique du Nord. En 2007, ce film reçoit le Lirou d’Or (premier prix) du Festival international d’ornithologie de Menigoute, en France. Il est aussi narrateur et compositeur pour les 24 épisodes de Cœurs Batailleurs, série qui traite de l'identité acadienne à travers la diaspora. En 2007, il est narrateur et directeur musical de Kouchibouguac, l’histoire de Jackie Vautour et des expropriés, un film qui traite des événements qui ont bouleversé l’Acadie autour la création du parc national de Kouchibouguac, au Canada.

En 1980, Zachary Richard publie son premier recueil de poésie française, Voyage de Nuit, chez Louise Courteau (Montréal). En , il publie Faire récolte aux éditions Perce-Neige (Moncton). Ce recueil reçoit le prix littéraire Champlain en 1998, décerné par le Conseil de la vie française en Amérique. En 2001, il publie son troisième recueil, Feu, aux Éditions des Intouchables (Montréal), qui reçoit le Prix Roland Gasparic à Bucarest en Roumanie. Un conte, Conte Cajun, l'histoire de Télésphore et 'tit Edvard, est publié aux Intouchables en 2000. Une suite, Télésphore et 'Tit Edvard dans le Grand Nord, est publiée en 2007.

Après les ouragans qui ont durement frappé la Louisiane en 2005, Zachary Richard se consacre aux collectes de fond pour venir en aide aux victimes du sinistre. Avec Francis Cabrel, il crée la fondation SOS Musiciens et gère les activités de la fondation Solidarité Acadie-Louisiane.

En plus de son engagement envers la culture française en Amérique, Zachary Richard est un écologiste militant qui se consacre à la défense de l’environnement naturel. Il habite avec son épouse dans le sud de la Louisiane.

Il est victime d'un accident vasculaire cérébral le . Il s'en sort sans séquelles graves, mais doit annuler ses activités jusqu'à la fin de l'année[5].

Son 20e album sort le [6]. Le single Lolly Lo, issu de ce disque, a été publié en juin.

En 2013, il sort un nouvel album, écrit avec son petit-fils Émile, intitulé J'aime la vie[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1976 - Bayou des mystères
  • 1977 :
  • 1979 - Allons danser
  • 1980 - Live in Montréal
  • 1981 - Vent d'été
  • 1984 - Zack Attack (10 chansons sur un 33 T commercialisé en 2 versions : 1 en américain et 1 en français)
  • 1986 - Looking Back (compilation avec 4 titres inédits)
  • 1988 :
    • Zack's Bon Ton
    • Vent d'été
  • 1989 - Mardi Gras Mambo
  • 1990 - Women in the Room
  • 1992 - Snake Bite Love
  • 1996 - Cap Enragé[8], dont Au Bord du Lac Bijou
  • 1999 :
    • Travailler c'est trop dur : Anthologie 1976-1999 (double CD avec 3 inédits en public)
    • Cœur fidèle
  • 2000 - Silver Jubilee: The Best of Zachary Richard 1978-1998
  • 2004 - High Time - The Elektra Recordings (1973-74)

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1980 - Voyage de nuit : cahier de poésie, 1975-79 (Les Intouchables, Montréal)
  • 1997 - Faire récolte (avec CD audio de ses poèmes, Perce-Neige, Moncton). Préface de Barry Jean Ancelet
  • 1999 - Conte Cajun, l'Histoire de Télésphore et 'Tit Edvard (Les Intouchables, Montréal). Illustrations de Sarah Lattès
  • 2001 - Feu (Les Intouchables, Montréal)
  • 2007 - L'histoire de Télésphore et 'Tit Edvard dans le Nord (Les Intouchables, Montréal). Illustrations de Sarah Lattès
  • 2019 - Zuma 9 (Écrits des Forges, Trois-Rivières).

Lauréats et nominations[modifier | modifier le code]

Prix Félix[modifier | modifier le code]

Année Catégorie Pour Résultat
1979[9] chanson de l'année L'Arbre est dans ses feuilles nomination
disque de l'année / auteur-compositeur-interprète Migration nomination
microsillon de l'année nomination
1981[10] microsillon de l'année /folklore et traditionnel Live in Montréal nomination
1996[11] artiste de la francophonie s'étant le plus illustré au Québec Zachary Richard nomination
1997[12] lauréat
1998[13] lauréat
1999[14] lauréat
2001[15] lauréat
2007[16] lauréat
2008[17] nomination
2013[18] lauréat
2014[19] nomination

Prix Grammys[modifier | modifier le code]

Année Catégorie Pour Résultat
2013[20] meilleur album traditionnel régional Le Fou nomination

Prix Méritas[modifier | modifier le code]

Année Catégorie Pour Résultat
2000[21] Prix Métrias Zachary Richard lauréat

Autres[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]


Doctorats honoris causa[modifier | modifier le code]

Certifications[modifier | modifier le code]

  • 1978/09/01: Disque d'Or pour L'arbre est dans ses feuilles, Music Canada (Canada)[23]
  • 1980/01/01: Disque d'Or pour Migration, Music Canada (Canada)
  • 1997/07/04: Disque d'Or pour Cap enragé, Music Canada (Canada)
  • 1997/11/30: Disque Platine pour Cap enragé, Music Canada (Canada)
  • 2001/07/04: Disque Double Platine pour Cap enragé, Music Canada (Canada)
  • 2001/07/04: Disque d'Or pour Coeur Fidèle, Music Canada (Canada)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patricia Juste Amédée, Zachary Richard : Au large du Cap enragé, Les Intouchables, , 288 p. (ISBN 978-2895490746)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Québec Info Musique | Zachary Richard », sur www.qim.com (consulté le 2 novembre 2020)
  2. Office national du film du Canada, « La veillée des veillées » (consulté le 2 novembre 2020)
  3. a et b « Cajun singer Zachary Richard on his culture & music, 1977 », CBC Archives | CBC
  4. Dean Louder (dir.) et Éric Waddell (dir.), Franco-Amérique, Sillery, Septentrion, , 373 p. (ISBN 978-2-89448-533-0), p. 45.
  5. La Presse canadienne, « Zachary Richard victime d’un AVC », CapAcadie.com,‎ (lire en ligne).
  6. « Zachary Richard prépare son 20e album », sur canada.ca, Radio-Canada, (consulté le 10 septembre 2020).
  7. « Zachary Richard et Émile présentent J'aime la vie », Spectra Musique, 10 octobre 2013.
  8. Discogs-Zachary-Richard-Cap-Enragé-Release 5738814
  9. « Archives 1979 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  10. « Archives 1981 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  11. « Archives 1996 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  12. « Archives 1997 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  13. « Archives 1998 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  14. « Archives 1999 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  15. « Archives 2001 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  16. « Archives 2007 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  17. « Archives 2008 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  18. « Archives 2013 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  19. « Archives 2014 – », sur ADISQ (consulté le 6 octobre 2020)
  20. (en) « Zachary Richard », sur GRAMMY.com, (consulté le 6 octobre 2020)
  21. « Gala Méritas - Fédération acadienne du Québec Inc. », sur www.federationacadienneduquebec.com (consulté le 6 octobre 2020)
  22. © 2010-Conseil supérieur de la langue française, « Liste des membres de l'Ordre des francophones d'Amérique », sur Conseil supérieur de la langue française (consulté le 6 octobre 2020)
  23. (en-US) « Gold/Platinum », sur Music Canada (consulté le 6 octobre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :