YZ Ceti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
YZ Ceti
Description de cette image, également commentée ci-après
Une courbe de lumière en bande visible de YZ Ceti, adaptée de Jayasinghe et al. (2017)[1]
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 01h 12m 30,6369s[2]
Déclinaison −16° 59′ 56,358″[2]
Constellation Baleine
Magnitude apparente 12,10

Localisation dans la constellation : Baleine

(Voir situation dans la constellation : Baleine)
Cetus IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral M4,5 V[3]
Indice U-B 1,85 (ou 1,35 ?)
Indice B-V 1,83
Variabilité Étoile éruptive
Astrométrie
Vitesse radiale +28,09 ± 0,1 km/s
Mouvement propre μα = +1 205,074 mas/a[2]
μδ = +637,547 mas/a[2]
Parallaxe 269,057 3 ± 0,033 7 mas[2]
Distance 3,716 6 ± 0,000 4 pc (∼12,1 a.l.)[2]
Magnitude absolue 14,25
Caractéristiques physiques
Masse 0,085 M
Luminosité 0,000 2 L

Autres désignations

GJ 54.1, G 268-135, GCTP 248.01, LHS 138, LTT 670, HIP 5643, L 725-32[3]

YZ Ceti est une naine rouge dans la constellation de la Baleine. Bien que relativement proche de la Terre à 12,1 années-lumière, cette étoile a une luminosité trop faible (1/5000e de celle du Soleil[réf. nécessaire] et seulement 8,5 % de sa masse[4]) pour être vue à l'œil nu depuis la surface de notre planète.

YZ Ceti est classée comme une étoile éruptive dont la luminosité fluctue par intermittence.

YZ Ceti est inhabituellement proche de Tau Ceti, une étoile de type spectral G8 ; bien moins que la distance moyenne entre étoiles dans notre voisinage. Les deux étoiles ne sont séparées que de 1,6 année-lumière[5], soit moins d'1/3 de la distance SoleilProxima Centauri.

Système planétaire[modifier | modifier le code]

Au moins trois planètes orbitent autour de YZ Ceti, toutes trois très proches de la surface de l'étoile[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) T Jayasinghe et al., « ASAS-SN V-band Light Curve of Multi-Planet M-dwarf Host YZ Cet Reveals a Rotation Period of 68 Days », The Astronomer's Telegram, vol. 0643,‎ , p. 1 (Bibcode 2017ATel10643....1J)
  2. a b c d e et f (en) A. G. A. Brown et al. (Gaia collaboration), « Gaia Early Data Release 3 : Summary of the contents and survey properties », Astronomy & Astrophysics, vol. 649,‎ , article no A1 (DOI 10.1051/0004-6361/202039657, Bibcode 2021A&A...649A...1G, arXiv 2012.01533). Notice Gaia EDR3 pour cette source sur VizieR.
  3. a et b (en) V* YZ Cet -- Flare Star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  4. a et b Xavier Demeersman, « Trois exoterres découvertes à seulement 12 années-lumière de nous ! », Futura,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Page de Tau Ceti, voir YZ Ceti dans le chapitre Closest Neighbors.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]