Wikipédia:RAW/2012-04-29

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

L'Abondance, sculpture de Louis Petitot complétée en 1846, se trouve sur le pont du Carrousel à Paris. Cette photo de Jebulon appartient à un portfolio très garni qui comprend pas moins de 1 000 images de qualité sur Commons. Il écrit qu'il prend des photos non pas pour leur intérêt artistique, mais bien pour leur intérêt encyclopédique. Comme d'autres contributeurs de Commons, il a dû se familiariser avec les lois sur le droit d'auteur et le copyright, les lois françaises différant notablement des autres pays. [1] Vous pouvez parcourir la galerie d'images remarquables de Jebulon.
  • Selon Médiamétrie/Netratings, l'écosystème Wikimedia est le 5e site le plus visité en mars 2012 par les internautes français. (fr)[3] <commentaire>France Telecom le précède à la 4e position, mais cette société étant propriétaire du site orange.fr qui tient une copie en temps réel de la Wikipédia en français, je suppose qu'une partie de ses consultations provient des articles « orangés » de la Wikipédia. Lire Contribuer à Wikipédia c'est aussi enrichir Orange pour un rappel.</commentaire>
  • Jimmy Wales prédit que les films produits par des amateurs travaillant de façon collaborative détruira l'industrie du cinéma américain. (fr)[4]
  • Une personne a beaucoup aimé son voyage à Moscou du temps de l'URSS, mais a détesté son temps d'attente à l'aéroport de Moscou, car elle y était retenue sans qu'on ne lui dise pourquoi. « Avec son système logiciel de flagged revisions, je crois que Wikimedia ressemble à l'URSS[trad 1]. » [5]
  • Dans un communiqué de presse, la société propriétaire de la marque ZX Spectrum s'est vantée d'avoir inséré, dans la Wikipédia en anglais, une petite annonce publicitaire qui met en valeur des jeux vidéo. Même si l'annonce a rapidement été supprimée, la société affirme que les ventes ont « coïncidence, monté en flèche ». (fr)[7]
  • De janvier à octobre depuis 2007 se tient dans la Wikipédia en anglais la WikiCup, une compétition amicale qui veut souligner l'excellence des contributions. Elle est supervisée par seulement deux juges. Tout au long de celle-ci se tiennent des épreuves éliminatoires. À la fin du premier tour, 8 équipes de huit et 16 individus sont retenus. À la fin du second tour, 4 équipes de huit et 8 individus sont retenus. Au dernier tour, il ne reste que huit participants. La labellisation des articles amène le plus de points. Plusieurs participants sont déjà des contributeurs prolifiques et cette compétition leur donnerait une motivation de plus à contribuer. Par exemple, le meneur des deux premiers tours de 2012, Grapple X, écrit : « Je planifie beaucoup de choses, mais je perds régulièrement le fil après un certain temps [...] Il me semble que la WikiCup est un bon moyen d'allumer un feu sous mes fesses, ce qui m'oblige à les faire[trad 2]. » La compétition a son lot de critiques, notamment des articles qui sont prématurément proposés à la labellisation. [8]
Maquette d'une page de Wikidata. Les messages sont en anglais, mais le concept « Berlin » est épelé en différentes langues. Comme pour la Wikipédia, le contributeur pourra choisir la langue de l'interface.
  • Wikidata attire régulièrement des commentaires et des questions. L'interface sera-t-elle multilingue ? Oui. Poids « wikidémographique » oblige, les pages de discussion seront presque toujours en anglais. Les permissions données aux contributeurs seront décidées par la communauté, pas les programmeurs. Il est prévu que les informations seront dans un premier temps saisies par des contributeurs humains pour favoriser l'émergence d'une communauté active. [9]
  • Deux chercheurs ont fait une étude sur l'influence des récompenses auprès des contributeurs. Selon eux, les contributeurs qui reçoivent une récompense augmentent leur production et la maintiennent sur une période pouvant se prolonger jusqu'à 90 jours. Pendant l'étude, des wikipédiens ont observé que ces récompenses étaient distribuées par un contributeur anonyme (IP) et ont douté de ses intentions. L'un des chercheurs, qui possède un compte, s'est excusé d'avoir distribué ces récompenses de façon anonyme, ce qui a apaisé le débat. [10]
  • Des chercheurs ont comparé Wiktionary à d'autres lexiques en ligne. La rapidité de la mise à jour des Wiktionary est souvent négligée en tant qu'avantage sur les lexiques construits par des experts qui sont mis à jour de façon périodique. « [Nous] croyons que la lexicographie collaborative ne remplacera pas la théorie lexicographique traditionnelle, mais offrira un point de vue différent qui peut améliorer et contribuer à la lexicographie dans le futur. Pour cette raison, Wiktionary est un rival des lexiques construits par des experts, ni plus ni moins[trad 3]. » [11]
  • En se fiant au dump de la Wikipédia en anglais de janvier 2011, des chercheurs ont calculé qu'environ un article sur quatre (25 %) contient un bandeau qui demande une amélioration de l'article. Une étude menée sur un dump de 2010 avait établi qu'environ 8,5 % des articles contenaient un tel bandeau. Les catégories d'articles les plus touchés se rapportent aux ordinateurs, aux croyances et aux affaires. [12]
  • Un étudiant au doctorat affirme que la qualité des contributions des nouveaux est inchangée depuis 2006 dans la Wikipédia en anglais. Cependant, leur première expérience se déroule dans un environnement de plus en plus hostile. Puisque leurs premières contributions sont de plus en plus souvent supprimées, ils sont de moins en moins nombreux à continuer à contribuer. [13]
  • Un groupe de chercheurs espagnols s'est intéressé au nombre de wikiliens vers un article, plus précisément aux articles qui en ont le plus. Pour la Wikipédia en français, les cinq premiers sont Adolf Hitler, George W. Bush, William Shakespeare, Barack Obama et Jacques Chirac. Dans les 15 Wikipédias étudiées, ce sont les personnalités politiques et artistiques qui dominent les classements. Dans les 75 articles (15 × 5), trois femmes sont listées : Élisabeth II du Royaume-Uni, Marilyn Monroe et Margaret Thatcher. Selon les chercheurs, cette disparité entre hommes et femmes est le reflet de la disparité dans les communautés wikipédiennes. En effet, les femmes constituent environ 13 % de tous les contributeurs, mais forment environ 50 % du lectorat. [14]
  • La Wikipédia en anglais serait de plus en plus étudiée et de plus en plus citée par les chercheurs. De 2007 à 2011, les augmentations annuelles respectives seraient en moyenne d'environ 19 % et de 31 %, ce qui est étonnant selon une perspective historique, puisqu'elle n'existe que depuis 2001. Les domaines où elle est étudiée ou citée sont à l'image de son contenu : informatique, médecine, génie, chimie, etc. En Europe, les recherches sont surtout des études de la Wikipédia, alors qu'en Asie, elle est surtout citée. Parmi les autres encyclopédies libres, Scholarpedia occupe le deuxième rang et est citée 20 fois moins souvent que cette Wikipédia. [15]
  • Le site web d'une bibliothèque numérique américaine a vu son affluence augmenter après que des employés aient contribué à la Wikipédia en anglais et à Commons. Les auteurs de l'article expliquent qu'au départ il y avait surtout des ajouts d'hyperliens vers le catalogue de la bibliothèque, puis des employés ont observé qu'ajouter des images dans Commons augmentait notablement l'affluence. L'article, publié à l'intention des bibliothécaires web, explique comment collaborer à la Wikipédia. Les auteurs signalent que son apprentissage est difficile et, puisqu'il est interdit de partager un pseudonyme entre plusieurs personnes tout comme d'utiliser un pseudonyme corporatif (par exemple, Coca-Cola), apprécieraient une liste de suivi commune. [16]
  • Pour un même jour de la semaine (lundi, par exemple), la quantité de contributions dans quatre Wikipédias (arabe, finlandaise, coréenne et suédoise) varie peu d'une semaine à l'autre. Le nombre moyen de contributions est corrélé aux activités diurnes et il est plus élevé pendant les heures de travail. Les auteurs de l'article ignorent si les contributeurs le font pendant leurs pauses ou leurs heures de travail. [17]
  • Presque la moitié des contributions de l'Amérique du Sud proviendraient du Brésil, ce qui est plausible car c'est le pays qui comprend la plus grande population d'internautes de tout le continent. Malgré que le Chili ne représente que 4 % de toute la population sud-américaine, les Chiliens font 12 % des contributions. [18]
Au musée de Mataró, un système de réalité augmentée offre la possibilité aux visiteurs d'en savoir plus sur les oeuvres d'une exposition de peintures marines en pointant leur tablette tactile sur celles-ci. Un logiciel décode certaines informations et fait apparaître un article de la Wikipédia en catalan. L'enseignement du système par les conservateurs du musée aurait beaucoup joué dans le succès du projet. [2]
  • Une étude sur les contributions wikipédiennes d'élèves finlandais âgés de 16 à 18 ans affirme que ceux-ci font régulièrement du copier-coller de sites web et les plagient. [19]
  • Des chercheurs ont appliqué des méthodes de la thermodynamique statistique à la Wikipédia en anglais, en assimilant les contributeurs à des particules dont le niveau d'énergie est donné par le nombre de contributions. Selon leurs calculs, elle deviendrait de plus en plus efficace, plus précisément que son entropie a diminué régulièrement de janvier 2002 à décembre 2009. Selon eux, le modèle wikipédien favorise la diminution de l'importance de l'élite wikipédienne, les contributeurs moins performants prenant une plus grande place avec le temps. L'article mentionne deux autres méthodes qui avancent que les « wikipédiens existent » ou que les « wikipédiens sont formés » (acquis ou inné). « [La] nature de Wikipédia est d'être un vrai média pour les masses, où les pages rédigées par la sagesse populaire seront de meilleure qualité, et auront donc plus de lectorat, que si elles l'étaient par des élites[trad 4] ». [20]
  • Un chercheur français a utilisé Wikipédia pour « tenter de montrer en quoi [elle] est une mine d’or pour la recherche en traitement automatique du langage naturel (TALN), pour la langue française comme pour les autres langues. » Il étudie « un corpus global de 22 milliards de caractères, [où] l’encyclopédie (dans sa version de novembre 2011) représente 13,4 % de la totalité de nos corpus ». Il observe que le contenu de Wikipédia est libre, contrairement à d'autres corpus (même à des fins de recherche). « Pour ce qui concerne les noms de lieux et la géolocalisation, Wikipédia est toutefois moins utilisée que la base Geonames. » Il écrit que la catégorisation des articles de la Wikipédia ne distinguent pas les hommes des femmes et il y a « absence de catégorisation grammaticale pour les noms propres ». « Les catégories comportent en effet trop souvent des mélanges d’ensembles et de parties (hyperonymes et hyponymes), certaines catégories font parfois double emploi avec d’autres catégories, et sont surtout mal renseignées par de nombreux contributeurs. » [21]
  • Dans la Wikipédia en anglais, les changements apportés par la nouvelle façon de présenter les différences entre les versions d'un même article ont été vivement discutés. Il en a été ainsi lorsque le logo de la Wikipédia a changé en 2010 ainsi que pour l'habillage par défaut (qui est passé de Monobook à Vector). [22]
  • Dans vos préférences, vous pouvez cocher « M'avertir par courriel lorsqu'une page de ma liste de suivi est modifiée ».
L'écrivain russe Fiodor Dostoïevski, toile de Vassili Perov complétée en 1872.

Des contributions rémunérées[modifier le code]

Nuvola-inspired File Icons for MediaWiki-fileicon-doc-alt2.png Payés pour contribuer

Des contributions rémunérées (1) • Des contributions rémunérées (2) • Des contributions rémunérées (3) • Un contributeur sceptique • Le co-fondateur • EthicalWiki • Wiki-PR • Modification des conditions d'utilisation • Belfer Center • Banc De Binary • Vertébroplastie • Orangemoody • Racosch • hémisphère Sud

1000 US$[modifier le code]

User:Cla68, un contributeur qui accumule plus de six ans de présence dans la Wikipédia en anglais (EN.WP) et qui compte à son actif 29 featured articles (FA) en solo, a proposé de rédiger un FA contre 1000 US$. Son offre de service, publiée sur sa page utilisateur (PU), a provoqué des controverses dans EN.WP et mené à une guerre d'édition sur sa PU. Pour calmer le jeu, elle a été protégée en écriture. Selon Cla68, les politiques de la EN.WP « n'interdisent pas d'annoncer ses services ou sa disponibilité pour améliorer la Wikipédia[trad 5]. » Cla68 s'est plaint auprès de Jimmy Wales, qui refuse les apports des lobbyistes rémunérés, mais tolère les rédacteurs rémunérés. Un contributeur a écrit sur la PU de Jimmy Wales : « Il est vraiment trop tard pour prétendre que Cla68 est responsable de la guerre actuelle. Sa provocation était seulement le résultat de plusieurs années de négligence volontaire[trad 6]. » Un contributeur a fait remarquer que des photographes montrent le fruit de leur travail professionnel dans leur PU et indiquent leurs coordonnées. Un autre observe que Jimmy Wales parle de Wikia, un site payant qu'il a co-fondé, sur sa PU. Une université a négocié avec Cla68 pour qu'il rédige plusieurs FA sur ses chercheurs. [23]

Un wikipédien consultant[modifier le code]

Pete Forsyth, qui offre ses services en tant que consultant wikipédien, a répondu aux questions du Signpost.

En un peu plus d'une décennie, nous avons développé un nouveau paradigme de production par les pairs, une nouvelle gestion des savoirs et un nouvelle façon de publier. Nous avons accumulé la plus grande masse de connaissances, qui est aussi la plus lue, de toute l'histoire humaine. Cette réalisation vient avec des responsabilités : nous devons aider les gens et les organisations du monde entier à donner un sens à la Wikipédia, et à établir un lien avec leur travail[trad 7].

— Pete Forsyth [24]

Dans les années 1990, avec l'aide de collègues, Forsyth a mis en ligne FreekiWiki, un wiki pour les « geeks libres ». Il a ensuite rédigé des articles sur l'Oregon dans la Wikipédia en anglais. Ses efforts pour intéresser les internautes à cette Wikipédia, notamment en tenant un blogue sur le projet Oregon, ont attiré l'attention de la WMF en 2008. Cette dernière lui a demandé de concevoir un programme à l'intention des universités américaines, programme maintenant connu sous le nom de « Public Policy Initiative » (fr).

Formé en relations publiques, il était naturel que Forsyth soit tenté de marier son métier à ses activités wikipédiennes. WikiStrategies offre des conseils à ceux qui veulent établir une relation avec la communauté de la Wikipédia en anglais. « Nous avons perçu une occasion pour les organisations qui tentent d'établir une relation avec Wikipédia, mais qui n'obtiennent pas des réponses complètes ou utiles en échangeant de façon habituelle avec le site. Le modèle web de la Wikipédia peut sembler très étrange et un consultant expérimenté peut offrir de précieux conseils dans le cadre d'une introduction personnalisée au site[trad 8]. » « [Nous] collaborons seulement avec des clients qui s'engagent à déclarer tout conflit d'intérêt et sont prêts à contribuer dans un esprit communautaire et respectueux[trad 9]. » Selon Forsyth, cette approche prévient le blocage en écriture de ses clients ou que les articles qu'ils ont modifié soient réécrits.

Pour lui, un salarié rédige selon les exigences de ses patrons, alors qu'en tant que consultant, Forsyth s'intéresse aux façons de collaborer de façon efficace et éthique. Erreurs typographiques exceptées, il affirme ne jamais modifier volontairement les articles de ses clients. Avant de s'engager, il dit être ferme sur la façon dont il participera aux travaux de ses clients. S'il perçoit qu'un client ne respecte pas les règles établies, il préfère cesser de faire affaire avec lui.

« Presque toutes les organisations auxquelles je m'adresse affirment beaucoup apprécier l'engagement de la Wikipédia envers la neutralité de l'information et son aspect factuel. Elles comprennent qu'il s'agit d'un paradigme différent des autres média, mais ne comprennent pas complètement la différence[trad 10]. » Régulièrement, des clients potentiels affirment qu'ils ont fait une correction mineure à un article et croient qu'aujourd'hui cet article est protégé en écriture pour une raison nébuleuse. Aux organisations qui sont peu notables, Forsyth suggère de ne pas recourir à Wikipédia.

Croit-il que d'autres wikipédiens devraient suivre cette voie ? « Ce n'est pas seulement une possibilité, c'est essentiel au futur de la Wikipédia que des wikipédiens impliqués, expérimentés et poursuivant des buts développent des compétences en consultation. Ce n'est pas une voie facile, et ce n'est pas pour tout le monde[trad 11] ». Lorsqu'on lui demande s'il profite d'un avantage injuste en étant payé pour faire ce que les autres font gratuitement, il réplique que son travail de consultant exige de lui d'autres compétences et qu'il doit être à l'écoute des besoins de ses clients, pas de ses préférences. Il refuse d'accepter que la communauté bénévole se dissocie de celle qui reçoit des rémunérations. Wikipédia a besoin des deux pour progresser. Il donne d'ailleurs comme exemple les salariés de la WMF qui collaborent activement à la réussite de Wikipédia.

Sincèrement, quelle organisation souhaite être perçue comme un adversaire de la Wikipédia[trad 12] ?

— Pete Forsyth [25]

  Il s'oppose à la position de Jimmy Wales sur les contributeurs salariés, mentionnant que des contributeurs bénévoles ont aussi des conflits d'intérêts. Forsyth ajoute que bloquer les contributeurs salariés les mènerait à contribuer de façon clandestine, ce qui pourrait les inciter à le faire de façon non éthique. Toujours selon lui, exclure des contributeurs parce qu'ils sont rémunérés irait à l'encontre de ce qui se fait habituellement dans la Wikipédia, lieu où les contributeurs raisonnables qui collaborent de façon respectueuse sont bien accueillis. Forsyth explique que la firme de relations publiques britannique Bell Pottinger a modifié des articles sans clairement s'identifier comme telle, ce qui a provoqué un scandale ([26], [27]) et des clients de la firme ont souffert de la médiatisation de l'affaire.

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

Ce qui suit parle essentiellement de technique.
  • Les programmeurs de MediaWiki se sont beaucoup intéressés aux façons d'améliorer les performances des navigateurs web lorsqu'une page est chargée. C'est la raison majeure pour laquelle ils ont modifé le ResourceLoader, qui charge maintenant les scripts à la demande et seulement si le navigateur peut les exécuter (chaque page demande de charger des centaines de ko de scripts rédigés en JavaScript). [28]
  • Parmi vingt-six sites web populaires, Wikipédia est l'un des plus énergivores. JavaScript est l'un des principaux coupables, et les articles de la Wikipédia en contiennent beaucoup. (fr)[29]
Règle de Valfontis : « La somme de temps et d'efforts pris pour expliquer les politiques et les procédures à n'importe quel utilisateur est inversement proportionnelle à la probabilité que cet utilisateur devienne un contributeur productif[trad 13]. »
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est
Citations originales
  1. (en) « I think this is what Wikimedia is looking like with the so-called "flagged revisions" software : the USSR. »
  2. (en) « I had a lot of stuff planned, but I usually find myself losing focus on things over time [...] The Cup seemed like a good means of lighting a fire under my arse to get these done. »
  3. (en) « we believe that collaborative lexicography will not replace traditional lexicographic theories, but will provide a different viewpoint that can improve and contribute to the lexicography of the future. Thus, Wiktionary is a rival to expert-built lexicons – no more, no less »
  4. (en) « the nature of Wikipedia is a true media of the masses, where pages produced by crowd wisdom will have higher quality and thus more readership compared to that produced by a few elites »
  5. (en) « does not prohibit announcing your services or availability to improve Wikipedia. »
  6. (en) « It is far too late to pretend that Cla68 is responsible for the current ruckus. His provocation was only possible thanks to years of studied inattention. »
  7. (en) « In little over a decade, we've developed a new model of peer production, knowledge management, and publication. We have built the largest, most widely read body of work in human history. Along with these accomplishments comes responsibility: we have to help the people and organizations of the world understand how to make sense of Wikipedia, and how it relates to their work. »
  8. (en) « We saw an opportunity with organizations that tried to engage with Wikipedia, but didn't get complete or useful answers through typical on-site interaction. Wikipedia's production model can be very unfamiliar, and a dedicated consultant can offer value through a customized introduction to the site. »
  9. (en) « we only work with clients who agree to disclose any conflict of interest, and approach any related editing in a collaborative, respectful way. »
  10. (en) « Nearly every organization I talk to expresses a strong appreciation for Wikipedia's commitment to neutral and factual information. They recognize that it's a fundamentally different model from other media, but generally don't understand fully how it's different. »
  11. (en) « It's not only possible, but vitally important to the future of Wikipedia that engaged, experienced, and mission-driven Wikipedians develop consulting skills. It's not an easy path, and it's not for everyone »
  12. (en) « given a genuine choice, what organization would want to be perceived as an adversary of Wikipedia? »
  13. (en) « The amount of time and effort spent explaining policy and procedure to any user is inversely proportional to the likelihood that user will become a productive editor. »
Notes
Références