Wikipédia:RAW/2014-07-04

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

Logo de Banc De Binary.

« Imaginez un monde où l'on vous offre 10 000 $ pour améliorer un article. »

Nuvola-inspired File Icons for MediaWiki-fileicon-doc-alt2.png Payés pour contribuer

Des contributions rémunérées (1) • Des contributions rémunérées (2) • Des contributions rémunérées (3) • Un contributeur sceptique • Le co-fondateur • EthicalWiki • Wiki-PR • Modification des conditions d'utilisation • Belfer Center • Banc De Binary • Vertébroplastie • Orangemoody • Racosch • hémisphère Sud

Sur Wikipédia en français, la page dédiée à l'entreprise a été jugée non admissible et aurait suscité des guerres d'éditions, des vandalismes sur des pages d'utilisateurs qui ont tenté de neutraliser l'article ou qui se sont exprimé pour sa suppression. Sur Wikipédia en anglais, l'affaire aurait mené à plus de 20 faux-nez bloqués ainsi qu'à de nombreuses discussions en page de discussion et sur la page des requêtes aux administrateurs.
  • Les Wikipédias en vietnamien et en waray-waray ont dépassé le million d'articles grâce à des bots. Elles sont donc quatre, avec celles en suédois et en néerlandais (voici un an), à dépasser ce seuil symbolique grâce à des bots. La Wikipédia en vietnamien comprend une communauté de 1 250 contributeurs actifs, alors que la Wikipédia en waray-waray peut compter sur seulement 71 contributeurs actifs. La Wikipédia en cebuano, qui comprend encore moins de contributeurs, atteindra aussi le million d'articles grâce à des bots. Elle deviendra alors la 12e Wikipédia à franchir ce seuil symbolique. [2]
  • Wikidata comprendrait au moins 15 millions d'entrées [3], dont plus de 2 millions décrivant des personnes [4].
  • Tom Wilkie est le fondateur de la revue Research Information et son éditeur en chef. Il a prononcé une conférence sur les tendances de la publication scientifique, domaine qui a subi de grands changements depuis une décennie [5]. Voici quelques-unes de ses observations :
    1. Il croit que la publication scientifique perdurera, puisqu'elle est indissociable de la recherche scientifique.
    2. De plus en plus, les articles peuvent être modifiés même après publication grâce aux plateformes informatiques.
    3. La vente des monographies diminue depuis 30 ans, ce qui amène les institutions à explorer la publication sous une licence libérale. Le déclin des ventes est la conséquence d'au moins trois facteurs : (1) augmentation de la vitesse de la recherche, (2) augmentation du nombre d'articles publiés et (3) publier ou périr. Puisque la rédaction d'une monographie exige du temps et risque donc d'être en partie obsolète à sa publication, de moins en moins de scientifiques s'engagent dans une telle activité.
    4. Les ouvrages de référence sont de plus en plus dématérialisés sous forme de bases de données que l'on peut consulter en ligne.
    5. Auparavant, les chercheurs, ou leurs étudiants, parcouraient les articles pour trouver des pépites d'information. Aujourd'hui, ils ont abondamment recours aux moteurs de recherche, Google en tête. Les publications que les moteurs de recherche peuvent facilement indexer sont plus susceptibles d'êtres trouvées, ce qui est le cas si elles sont publiées sous une licence libérale. Selon Wilkie, Wikipédia joue un rôle dans la découverte des informations, les chercheurs devraient donc améliorer ses contenus liés à leur discipline.
    6. Le coût de consultation des documents est probablement le plus sérieux frein à la dissémination de la connaissance. Il y a des projets pour diminuer ou contourner cet obstacle, mais aucun ne semble susciter l'enthousiasme du monde de la publication scientifique.
    7. Les formules d'achats changent. Par exemple, les bibliothèques peuvent louer temporairement des e-book d'une maison d'édition, ce qui leur permet d'élargir leur catalogue. C'est cependant l'acquisition perpétuelle qui domine encore le marché des ouvrages scientifiques.
    8. La quantité de données scientifiques augmente au rythme annuel de 30 %, mais ces données ne sont pas stockées ni maintenues de façon appropriée. Une étude a déterminé qu'il suffit de 20 ans pour que 80 % des données scientifiques « disparaissent ». Une autre étude a déterminé que 54 % des ressources utilisées pour compléter des expériences, qui ont servi à 238 études publiées, ne peuvent plus être identifiées, ce qui rend impossible leur vérification. Des institutions qui subventionnent des recherches, dont les National Institutes of Health (NIH), le Conseil de la recherche médicale (MRC) et le Wellcome Trust, exigent des bénéficiaires qu'ils s'engagent dans des programmes de gestion des données.
  • HathiTrust maintient un guichet Web vers des millions d'ouvrages numérisés provenant de bibliothèques universitaires ou institutionnelles américaines et européennes. En juillet 2014, le projet se targue d'offrir plus de 11 millions de documents en 400 langues, dont 3,6 millions sont dans le domaine public. Depuis sa création en 2008, le personnel a étudié le copyright de milliers de documents, ce qui lui a permis d'établir que 200 000 d'entre eux sont dans le domaine public. HathiTrust s'est engagé à mettre au point un système d'impression à la demande d'ouvrages numérisés, ce qui permettrait aux bibliothèques participantes d'archiver des collections si elles installaient les appareils nécessaires. [6]
  • Une chercheur britannique a sondé des professionnels du milieu universitaire à propos de leur collaboration à l'encyclopédie libre et à des médias publiés sous une licence libérale (open access publishing). L'échantillon se compose de 65 hommes, de 49 femmes et de 6 personnes sans genre. 40 % des répondants ont 45 ans et plus ; 70 % de tous les répondants sont professeurs et chercheurs. En résumé, peu ont collaboré à la Wikipédia en anglais ; ceux qui l'ont fait sont surtout des hommes. « Les répondants voient deux avantages à la publication dans Wikipédia : un plus grand nombre d'éditeurs et un plus grand nombre de lecteurs, mais voient trois inconvénients : des relecteurs sans qualifications reconnues, une politique interdisant les travaux inédits et la pertinence des résultats de leurs recherches pour les lecteurs de la Wikipédia. Par ailleurs, 90 répondants sur 120 éprouvent du malaise à savoir que leurs articles en cours puissent être modifiés, même par des professionnels œuvrant dans le même domaine[trad 1]. » Selon l'auteur de l'étude, les réticences des chercheurs envers un modèle de publication open access diminueront après avoir collaboré à la Wikipédia ou aux périodiques publiés sous une licence libérale. [7]
Un masque à gaz standard de type MUA utilisé dans l'armée polonaise dans les années 1970 et 1980. C'est une featured picture de la Wikipédia en anglais, une Ilustracja na medal de la Wikipédia en polonais et une image remarquabe de Wikimedia Commons.
  • « De nombreuses études démontrent [...] que la pratique d’une langue étrangère est bénéfique pour la santé, et surtout pour le cerveau. » Les chercheurs ont noté ces avantages : (1) meilleure flexibilité cognitive, (2) esprit plus vif en vieillissant, (3) regard différent sur les mots, (4) diminution du risque de souffrir de la maladie d'Alzheimer, (5) meilleures capacités analytiques à l’école, (6) cerveau plus prompt au changement et (7) décision plus rationnelle lorsqu'on pense dans une autre langue (fr)[8] <commentaire de Cantons-de-l'Est : Selon mon expérience, le wikitexte est une langue. Donc, collaborer à Wikipédia est bon pour la santé cérébrale.>
  • Le 22 juin, Slate publie « The Unbearable Bureaucracy of Wikipedia », un article critiquant la bureaucratie sur Wikipédia en anglais, indiquant qu'elle serait un frein à l'attraction et à la rétention de nouveaux contributeurs. L'auteur y souligne notamment que le projet anglophone possède 50 politiques officielles totalisant environ 150 000 mots. <On en discute au Bistro.>
  • Message de Lvcvlvs à Simon Villeneuve en mai 2014 : « J'ai une petite histoire à vous raconter : il y a maintenant presque quatre ans, la lecture de votre travail avec vos étudiants m'a énormément enthousiasmé, au point de vouloir vous imiter avec mes lycéens. Trois années scolaires plus tard, le projet existe toujours ; comme pour vous, on a eu quelques problèmes, des moments de découragements et le sentiment d'être isolé. N'empêche, l'idée est excellente et les participants adorent. Continuez ! Et ne soyez pas aussi démoralisant comme sur la PdD du projet.
    Avec toute mon admiration pour le travail effectué [...] »
    (fr)[9]
  • « Les utilisateurs de tablettes seront redirigés vers la vue mobile des wikis de Wikimédia à compter du 17 juin. » (fr)[11]
  • La déclaration de Bouchout a officiellement été lancée à Meise le 12 juin 2014. Elle vise le libre accès aux connaissances sur la biodiversité. Sa version française est consultable en ligne. Elle est ouverte à la signature tant par des personnes que des institutions.
Une page de blog présente le contexte de cette déclaration. Il convient de souligner la mise à l'honneur de la galaxie Wikimedia lors du colloque ayant permis le lancement de cette déclaration. La présentation par Daniel Mietchen est en ligne sur Wikipedia en anglais.
Vous pouvez aider à optimiser ces fichiers en :
  • ajoutant les vidéos aux articles pertinents,
  • ajoutant le nom français des oiseaux à partir des noms en latin ou en néerlandais. exemple
Un bref tutoriel sur la façon d'ajouter une vidéo de cette catégorie à un article est disponible en anglais sur commons:File:Tutorial on how to cite video in Wikipedia articles.webm.
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

  • Les WMF Labs ont lancé une panoplie de nouveaux outils liés aux contributeurs ainsi qu'à l'historique et à la consultation des articles. <On en parle au Bistro>
    • Editcounter : Un compteur d'éditions avec un degré de précision inégalé.
    • ArticleInfo : Un outil d'analyse d'historique permettant de voir une foule de statistiques sur ce dernier, notamment les principaux auteurs (avec des illustrations en camembert).
    • WikiViewStats : Un outil d'analyse des consultations des pages, permettant de sélectionner différentes périodes de temps et d'ajouter différents paramètres. Ainsi, par exemple, vous pouvez savoir combien de fois vous avez été remercié en écrivant dans la fenêtre de recherche -thanks-VOTRE NOM D'UTILISATEUR (ne fonctionne pas pour les pseudos avec des apostrophes, lettres accentuées ou autres signes typographiques particuliers).
      Vous pouvez également ajouter le code mw.loader.load('//meta.wikimedia.org/w/index.php?title=User:Hedonil/XTools/XTools.js&action=raw&ctype=text/javascript'); à votre common.js afin de pouvoir visionner les principales statistiques d'une page directement sous son titre.
Exemple du XTool en tête d'article.
  • En mai 2014, la WMF a publié quelques statistiques sur les sites Wikimedia [12] :
    • avril 2014, nombre de visiteurs uniques : 465 millions (-9,92 % par rapport à l'an passé)
    • mai 2014, nombre de pages vues : 20,654 milliards (-0,2 % par rapport à l'an passé)
    • avril 2014, nombre de contributeurs actifs : 75 364 (-7,25 % par rapport à l'an passé)
    • graphiques de janvier 2008 à mai 2014
  • Le lien vers la carte OpenStreetMap (dans le haut à la droite) est un peu plus visible. Voyez par exemple Colisée (Paris). En cliquant le lien, une carte apparaît en surimpression et comprend de petites « fiches » et de petits cercles rouges qui sont autant de pointeurs vers des articles de la Wikipédia.
  • Si vous utilisez le navigateur Firefox et souhaitez parfois cliquer sur une floppée d'hyperliens dans une page, envisagez d'installer l'extension MultiLinks. Trois exemples d'utilisation : les diff d'un nouveau contributeur, les articles d'une catégorie et les résultats d'une recherche (y compris dans le Web). Dans la configuration de base, il suffit de draguer-droit sur les hyperliens ; quand vous relâchez le bouton, il ouvre toutes les pages. L'extension ouvre au maximum 40 hyperliens par défaut. En ce qui concerne les pages renvoyées par Google, il n'ouvre pas les hyperliens des pages en cache. L'extension offre d'autres options, telle que la sélection multiple.
Utilisateurs de Google Chrome, essayez Linky (sélectionnez le texte, puis cliquez sur l'icône dans la barre des extensions).
  • Le moteur de recherche CirrusSearch sera modifié pour donner un poids plus élevé aux catégories quand il liste les résultats. Cependant, il devra construire de nouvelles listes, ce qui pourra prendre jusqu'à 24 heures, période pendant laquelle incategory ne sera pas reconnu. Également, le contenu du premier paragraphe verra son poids augmenter. Cependant, il faudra plusieurs jours pour reconstruire les tables d'index. Finalement, les programmeurs développent des fonctions pour rechercher le wikitexte, y compris avec des expressions rationnelles. [13] Mode d'emploi de CirrusSearch
  • « Vous ne pourrez plus téléverser des fichiers sur les wikis qui n’ont pas de modèle d’étiquetage des droits d'auteur et de licence. » (fr)[14]
Les programmeurs de Wikidata travaillent sur une nouvelle interface des items. [1]
  • L'infolettre hebdomadaire Weeklypedia liste (1) les 20 articles les plus modifiés, (2) les 10 articles créés qui ont été les plus modifiés et (3) les 5 discussions les plus modifiées. Elle comprend aussi le nombre de contributeurs, le nombre de modifications et le nombre d'articles modifiés. Pour la parution de cette semaine, allez à [15]. Si vous désirez la recevoir dans votre boîte courriel, cliquez ici. Ces informations sont automatiquement créées grâce à des outils des WMF Labs. Weeklypedia publie des informations sur plusieurs Wikipédias linguistiques : allemand, anglais, catalan, danois, estonien, français... Vous pouvez demander l'ajout d'une autre langue.
  • « Je veux ajouter [un lien vers Wikidata, mais] quand j'enregistre, la saisie disparaît, la ligne reste blanche, aucun message... » « J'ai trouvé une astuce : taper un espace après le titre de l'article et ensuite l'effacer. Ne me demandez pas pourquoi, mais ça enregistre alors à tous les coups ». (fr)[16]<commentaire de Simon Villeneuve : J'ai constaté ce problème pendant quelques jours. Tout semble désormais rentré dans l'ordre.>


Mosquée de la ville de Kota Kinabalu, située dans l'État de Sabah en Malaisie. C'est une featured picture de la Wikipédia en anglais et une image remarquable de Wikimedia Commons.
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)
« [...] apporter son savoir et son esprit de synthèse ou d'analyse est motivant et valorisant /
Repérer une info et la recopier dans un article avec le lien pour preuve n'est pas épanouissant[1].
 »

Jean Babry
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est (d · c), Gtaf (d · c) et Simon Villeneuve (d · c)
Citations originales
  1. (en) « The respondents acknowledged the benefit of publishing in Wikipedia being a larger user base and readership, but they are mainly concerned about the qualification of a Wikipedia user as a reviewer, the conflict between original research and current Wikipedia policy, and the suitability of the content for Wikipedia readers. A majority of participants (90 out of 120) did not feel comfortable having other researchers edit their paper-in-progress even if the researchers are in the same community. »
Notes
Références
  1. Jean Babry, Discussion utilisateur:XoLm56, Wikipédia en français, 9 juin 2014