Wikipédia:RAW/2015-09-11

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

Publication d'articles scientifiques — Selon Peter Murray-Rust, lors d'une conférence qu'il a prononcée, le nombre d'articles scientifiques publiés serait de 1,5 million annuellement (selon des données de juillet 2015). Si chacun avait une épaisseur moyenne de 3 mm, leur empilement atteindrait 4 500 mètres. Selon ses calculs, les citoyens de la planète paient 450 milliards $US par année pour cette production. Pourtant, la plupart des articles scientifiques ne sont pas librement consultables. Chacun coûterait en moyenne 300 000 $US à produire et 7 000 $US à publier. 99,9 % de la population mondiale ne peut les consulter parce qu'ils sont publiés par des maisons d'édition qui exigent une contrepartie financière. Le chimiste rajoute, en se fiant à une étude de la revue The Lancet publiée en 2009, que 85 % des montants alloués aux seules recherches médicales sont gaspillés parce que celles-ci ne sont pas publiées, sont mal exécutées, sont des doublons, etc. En se fiant à un article, passé inaperçu, qui indique que le virus Ebola est apparu au Liberia, il avance que des articles n'informent pas leur public cible, ce qui l'amène à écrire : « La voie vers l'inaction est pavée d'articles de recherche[trad 1]. » Il rapporte qu'Elsevier veut contrôler la publication des données diffusées sous une licence libre. Il mentionne au passage que l'essentiel des lois sur la propriété intellectuelle a été forgé voici 300 ans.
Murray-Rust présente ensuite le projet ContentMine.org qui s'est fixé comme objectif de recourir aux techniques d'exploration de données pour exposer les données librement accessibles, dont celles de Wikidata. La communauté de ContentMine envisage aussi de collaborer avec OpenTrials qui ne vise à rien de moins que de cataloguer l'ensemble des recherches médicales menées dans le monde. Murray-Rust mentionne aussi l'exploitation de données sur le monde animal. Il explique que le site publie des modes d'emplois et que des internautes peuvent s'inscrire à des sessions de formation. ContentMine.org s'inspirerait des projets « Free/Libre/Open source » que sont Wikipédia et openStreetMap. Il mentionne que Wikipédia est la première étape d'une recherche et que ContentMine.org peut servir à rajouter des informations dans Wikidata. [1]

Wikimedia Public Policy — La WMF a récemment lancé un site centré sur les politiques favorisant la consultation d'oeuvres dans le domaine public. Ces politiques visent plus particulièrement cinq domaines : accès, censure, copyright, responsabilité des intermédiaires et vie privée. Le site se veut un répertoire de pratiques visant à protéger et à informer les wikimédiens qui utilisent des ressources libres, tout en servant de plateforme d'échanges pour des actions en faveur des ressources libres (lobby, manifestations, etc.) [2]

Fondation Blender — La Fondation Blender a publié un autre film d'animation, Cosmos Laundromat, toujours sous une licence libre. Voir sur YouTube (avec sous-titres en français). [3]

Stephen Colbert, façon WikiWorld

Stephen Colbert — L'animateur américain Stephen Colbert maintient une relation versatile avec la Wikipédia en anglais. Elle remonte à juillet 2006 lorsqu'il demande aux auditeurs de modifier en:Elephant et d'indiquer que la taille de cette population a triplé dans les six derniers mois. Cette activité vise à démontrer ce que Colbert a appelé le « truthiness », c'est-à-dire rendre une information vraie simplement parce que l'on pense qu'elle est vraie, au lieu de s'appuyer sur des expériences objectives. De nombreux internautes jouent le jeu, ce qui mène à des débordements sur plusieurs pages, que la communauté wikipédienne corrige après plusieurs jours de maintenance (un internaute a même poursuivi sur cette lancée pendant plusieurs mois). Quelques jours plus tard, lors d'un autre épisode, Colbert affirme que les en:Latchkey kids (enfants à clé) seraient fous, les internautes n'ont qu'à vérifier sur Wikipédia. Un administrateur qui écoute l'épisode protège la page en moins de 15 secondes, ce qui interdit les vandalismes potentiels. Les années suivantes, Colbert poursuit dans cette veine destructrice, même s'il affirme que la Wikipédia en anglais est formidable et que c'est le premier site qu'il consulte lorsqu'il recherche des informations. [4]

Wikisource et BAnQ — Depuis quelques mois, des membres de la Wikisource en français collaborent avec la BAnQ dans le but de transcrire des ouvrages (dans le domaine public) provenant des archives de cette institution québécoise. Le programme GLAM obtient suffisamment de succès (une trentaine d'ouvrages retranscrits) pour que la BAnQ inscrive un lien direct vers le projet BAnQ GLAM-Wiki (chercher parmi les « tuiles » bleu). (fr)[5]

Bannières de Wikivoyage — Des contributeurs ont créé de nombreuses bannières pour agrémenter les hauts des pages de Wikivoyage : Inkey en a créé plus de mille (page lourde à télécharger), alors que ויקיג'אנקי en a créé plus de 335.

Atlantic City.

Panorama du massif de l'Annapurna, à proximité du village de Manang, au Népal.

Scythopolis, Beït Shéan, Israël.
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Labels de la semaine[modifier le code]

Constamment, la qualité de Wikipédia en français augmente grâce aux efforts de bénévoles passionnés. Ces deux dernières semaines, deux nouveaux articles de qualité (AdQ) et dix-neuf bons articles (BA) (un record) ont enrichi notre wiki.
Le projet compte désormais 1 441 articles de qualité et 2 391 bons articles.
Plusieurs de ces articles labellisés ont été retranscrits par Arctara. Vous pouvez les écouter en cliquant sur le picto suivant : Pictogramme indiquant un article audio.
Vous pouvez consulter plus d'images d'un article en cliquant sur le logo Commons-logo.

Articles de qualité[modifier le code]

Tête du Serpent Teka-her

Le Grand Prix automobile de Grande-Bretagne 1995, disputé le 16 juillet sur le circuit de Silverstone en Angleterre, est la soixante-quatrième édition du Grand Prix, le 572e Grand Prix de Formule 1 couru depuis 1950 et la huitième manche du championnat 1995. La course, de 61 tours, est dominée par la lutte entre Michael Schumacher et Damon Hill jusqu'à ce que le premier soit percuté par le second, ce qui provoque leur double abandon. Elle est alors gagnée par Johnny Herbert (Benetton Formula), parti de la cinquième position. Jean Alesi (Scuderia Ferrari) finit second et David Coulthard (Williams F1 Team) se classe troisième.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts des contributeurs Docteur Doc (pour le féliciter) et Cobra bubbles (pour le féliciter).

Lien vers un article audio Teka-her, littéralement « Celui au visage éclairé », est un serpent monstrueux de la mythologie égyptienne. Son existence est essentiellement renseignée par le Livre des portes, une composition réservée aux Pharaons du Nouvel Empire et inscrite dans leurs tombeaux. Dieu gardien et protecteur, Teka-her est l'un des nombreux êtres dont la tâche consiste à assurer la sécurité de la Douât, le monde souterrain des morts.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Soutekh67 (pour le féliciter).

Bons articles[modifier le code]

Pèlerins juifs devant le Mur occidental, pleurant Jérusalem et le Temple, vers 1900

Èli Tsion Ve-Areiha, « Lamente-toi, Sion et ses villes », est une kina (élégie) pour le jeûne du 9 av, clôturant la lecture des kinot de l’office du matin dans le rite ashkénaze. Inspirée du Livre des Lamentations, cette pièce liturgique juive est construite en acrostiche, égrénant au fil de l’alphabet hébraïque les calamités qui s’abattent sur les Judéens lors de la destruction des Temples de Jérusalem et de la ville. Elle est connue pour sa mélodie distinctive, devenue symbolique du 9 av ainsi que des trois semaines qui le précèdent. La popularité de cette mélodie lui a permis de devenir partie intégrante du folklore musical ashkénaze, inspirant de ce fait divers arrangements musicaux et d’autres kinot, profanes ou religieuses, jusqu’à nos jours.

Photo d'un paysage rural herbeux. Le terrain s'élève sur la droite.
La digue d'Offa près de Knill, dans le Herefordshire

Offa est roi de Mercie de 757 à sa mort, en juillet 796. Après avoir rétabli l'autorité mercienne sur les peuples des Midlands, Offa étend vers 770 sa suzeraineté sur les royaumes de Kent et de Sussex. Il s'allie avec le roi Beorhtric de Wessex et soumet l'Est-Anglie dans les années 780. À la fin de son règne, Offa est sans conteste le plus puissant monarque de Grande-Bretagne. En témoigne la digue d'Offa, une barrière de terre de 130 km de long édifiée sous son règne à la frontière du pays de Galles.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Ælfgar (pour le féliciter).
Vue générale d'un îlot construit et surmonté d'une église.
Le Mont Saint-Michel, capitainerie d'Imbert de Batarnay

Lien vers un article audio Lien vers des images Imbert de Batarnay (1438-1523) est chambellan et l'un de ses conseillers les plus écoutés de Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier. En échange de cette fidélité sans faille, ils en font le propriétaire ou le régisseur de seigneuries et châtellenies dans de nombreuses provinces de France, avec à la clé des revenus importants que Batarnay sait faire fructifier en les plaçant habilement. Imbert de Batarnay devient ainsi, à la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle, une grande fortune du royaume, au point de compter le roi François Ier parmi ses débiteurs.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Arcyon (pour le féliciter).
Lancier de la Garde impériale en grande tenue, par Édouard Detaille. L'uniforme est caractérisé par le port du chapska polonais et de la lance. Le reste de la tenue comprend un habit blanc à plastron bleu et passementerie écarlate.

Lien vers des images Le régiment des lanciers de la Garde impériale est une unité de cavalerie française du Second Empire faisant partie de la Garde impériale. Mise sur pied en 1855, elle se compose de six escadrons en 1867. Au cours de ses quinze années d'existence, les lanciers assurent l'escorte de Napoléon III lors de l'attentat d'Orsini ; en campagne, ils sont également à la suite de l'empereur mais ne participent que rarement au combat. Au cours de la guerre franco-prussienne de 1870, le corps sous les ordres du colonel Latheulade se distingue à la bataille de Mars-la-Tour, peu avant la défaite française finale qui entraîne sa disparition, avec le reste de la Garde, par décret du .

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Kozam (pour le féliciter).
Cheval « Origines constatées » issu d'un croisement entre une jument bretonne et un étalon Shire

Lien vers un article audio Un cheval sans papiers est un cheval ou un poney dont la race et/ou l'origine exacte sont inconnus, et par extension les équidés qui ne sont inscriptibles dans aucun studbook. Les chevaux sans papiers peuvent être issus de croisements très divers, ou encore être des animaux issus de deux reproducteurs de race, mais qui ne respectent pas le standard de celle-ci. Ils sont le plus souvent employés comme chevaux de loisir et d'instruction dans des centres équestres et chez des particuliers. Certains pays comme la France tentent de réguler leur présence sur leur territoire, en adoptant des lois pour obliger l'identification des équidés.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts de la contributrice Tsaag Valren (pour la féliciter).

Lien vers un article audio La masse corporelle du cheval est une donnée très variable, selon la race, le modèle, l'état physiologique, la condition, le but d'élevage et d'utilisation de l'animal. Selon qu'il s'agisse d'un poney ou d'un cheval de trait, elle peut aller de moins de 200 kg à plus d'une tonne, pour une moyenne de 500 kg chez les chevaux de selle. L'obésité des chevaux est le problème majeur des vétérinaires équins et les propriétaires n'en ont généralement pas conscience.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts de la contributrice Tsaag Valren (pour la féliciter).

Le championnat de France masculin de hockey sur gazon 2014-2015 est la 108e édition de ce championnat « Élite » qui constitue le plus haut échelon de compétition masculine de hockey sur gazon en France. Le Racing club de France remporte pour la vingtième fois le titre face au Saint-Germain-en-Laye Hockey Club.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Shev (pour le féliciter).

Le Championnat de France de football National 2014-2015, le troisième niveau du football français, oppose dix-huit clubs en une série de trente-quatre rencontres jouées d'août 2014 à mai 2015. Le Red Star Football Club termine champion et remporte ainsi son premier titre national depuis 1939. Avec le Paris Football Club, le Football Club Bourg-Péronnas complète le podium.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Dimonou (pour le féliciter).

Le Cercle athlétique bastiais est un club français professionnel de football fondé en 1920 et basé à Bastia, en Corse. Oscillant entre le régional et le national, il reste amateur jusqu'en 2012. Promu en Ligue 2 et devenu ainsi professionnel en 2013, le club redescend en National après une seule saison et évolue depuis dans cette division.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts des contributeurs LoupDragon42 (pour le féliciter) et Dimonou (pour le féliciter).
Ramón Hoyos lors d'une fête organisée pour son quatre-vingtième anniversaire

Ramón Hoyos (1932-2014) est un coureur cycliste colombien des années 1950. Surnommé « El escarabajo de la montaña » (en français, littéralement, « le scarabée de la montagne ») en raison de son aisance dans les ascensions, il est considéré par ses pairs comme le premier « monstre » du cyclisme en Colombie. Hoyos remporte cinq éditions du Tour de Colombie entre 1953 et 1958. En 1955, il devient le premier Colombien à obtenir le titre de champion panaméricain sur route. Il participe avec la Colombie aux Jeux olympiques d'été de 1956 et 1960. La gloire de Hoyos est telle en Colombie que Gabriel García Márquez et Fernando Botero lui ont rendu hommage de son vivant.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Lepsyleon (pour le féliciter).

Christian Darrouy (1937) est un joueur de rugby à XV international français qui évolue au poste d'ailier. Il compte quarante sélections en équipe de France entre 1957 et 1967. Il marque 69 points, 23 essais, le record français de l'époque. Fidèle au club du Stade montois, il est un des acteurs de la victoire française lors de deux Tournois des Cinq Nations (1959 et 1967). Il a été désigné capitaine à dix reprises. Il participe à la tournée en Afrique du Sud en 1964 et en 1967. Il est champion de France de rugby à XV en 1963 et finaliste en 1959.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts des contributeurs Dd (pour le féliciter) et Daxipedia (pour le féliciter).

Alfred Roques (1925-2004) est un autre joueur de rugby à XV français qui évolue au poste de pilier droit. Il compte trente sélections en équipe de France entre 1958 et 1963. Il est un des acteurs de la victoire française lors de quatre Tournois des Cinq Nations (1959, 1960, 1961 et 1962). Il participe aux tournées en Afrique du Sud en 1958 et en Argentine en 1960.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Dd (pour le féliciter).
François Moncla

François Moncla (1932) est un joueur de rugby à XV international français qui évolue au poste de troisième ligne aile. Il compte trente-et-une sélections en équipe de France entre 1956 et 1961. Il est un des acteurs de la victoire française lors de trois Tournois des Cinq Nations (1959, 1960 et 1961). Il marque 27 points. Il participe aux tournées en Afrique du Sud en 1958, en Argentine en 1960 et en Nouvelle-Zélande en 1961. Il est capitaine de l'équipe de France à 18 reprises de 1960 à 1961.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Dd (pour le féliciter).
Frank Worsley pendant l'expédition Endurance

Amédée Domenech est un joueur de rugby à XV international français qui évolue au poste de pilier. Il compte cinquante-deux sélections en équipe de France entre 1954 et 1963. Il marque 24 points, soit 8 essais. Il est un des acteurs de la victoire française lors de cinq Tournois des Cinq Nations (1954, 1955, 1960, 1961 et 1962). Il participe à la tournée en Nouvelle-Zélande et en Australie en 1961.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Dd (pour le féliciter).

Frank Worsley (1872-1943) est un marin et explorateur polaire néo-zélandais. En 1914, il rejoint l'expédition Endurance (1914-1916) d'Ernest Shackleton, qui vise à traverser le continent Antarctique. Pendant la Première Guerre mondiale, capitaine du Q-ship PC.61, il est responsable de la destruction du sous-marin allemand UC-33 le 26 septembre 1917. De 1921 à 1922, il sert sur la dernière expédition de Shackleton en Antarctique.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Like tears in rain (pour le féliciter).
Une barrière barbelée, avec au second plan une plateforme bétonnée où siège une casemate blanche au toit bleu, et des montagnes dans le fond.
Vue en direction du nord-est du Nathu La avec un poste-frontière chinois et, en arrière-plan, le Chomolhari (7 314 m)

Lien vers des images Le Nathu La est un col de montagne de l'Himalaya qui relie, à 4 310 mètres d'altitude, l'État du Sikkim en Inde à la région autonome du Tibet. Les intempéries le rendent difficile d'accès plusieurs mois durant. Le col se trouve historiquement sur une des branches de l'ancienne route du thé et des chevaux et de la route de la soie ayant permis les communications entre le sous-continent indien et le monde chinois, si bien qu'il est devenu un enjeu commercial majeur pour l'Empire britannique de la fin du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle. En 1962, la guerre sino-indienne et des affrontements directs au col provoquent sa fermeture jusqu'en 2006.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Gemini1980 (pour le féliciter).
Vue de la dent de Crolles depuis la montée vers le col du Coq, au sud

Lien vers un article audio Lien vers des images La dent de Crolles est un sommet du département français de l'Isère s'élevant à 2 062 mètres d'altitude dans le massif de la Chartreuse, dans les Alpes. Elle est constituée de calcaire et parcourue par un important réseau karstique. Il est recherché des spéléologues, avec de nombreuses traversées souterraines possibles. L'ascension de la montagne, généralement effectuée depuis le col du Coq, ne présente pas de difficulté en randonnée pédestre.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Gemini1980 (pour le féliciter).
Une auberge et la mairie de Fleurines

Fleurines est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie au cœur de la forêt d'Halatte. L'histoire de Fleurines est intimement liée au prieuré Saint-Christophe-en-Halatte, fondé au XIe siècle sur une butte à l'extérieur du village. Une communauté agricole s'installe ensuite le long de la route des Flandres. Fleurines se développe à la Renaissance grâce à la sécurisation de cette route et à la tuilerie. L'activité agricole et l'industrie tuilière déclinent ensuite à partir du XIXe siècle.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Yoshi (pour le féliciter).
Déguisement à fourrure avec un châle vert.
Costume d'un Ewok

Le Retour du Jedi est un film américain de science-fiction de type space opera sorti en 1983, co-écrit par George Lucas et Lawrence Kasdan, et réalisé par Richard Marquand. À partir de l'année 2000, il est exploité sous le nom Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi (Star Wars Episode VI: Return of the Jedi). Dans ce film, le maléfique Empire galactique construit une nouvelle station spatiale Étoile de la mort pour anéantir définitivement l'Alliance rebelle, son opposition principale. Pour tendre un piège à la flotte ennemie, l'empereur Palpatine se rend sur la station encore vulnérable. Les dirigeants de l'Alliance lancent donc toutes leurs forces à l'assaut ne se doutant pas que la flotte impériale les attend de pied ferme. De son côté, le jeune Jedi Luke Skywalker, l'un des héros de l'Alliance, se démène pour sauver son père Dark Vador du côté obscur de la Force et le rallier à sa cause.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Clodion (pour le féliciter).

Images remarquables de la Wikipédia en anglais[modifier le code]

Chaque semaine, des images répondant à 8 critères de qualité sont mises en lumière sur la Wikipédia en anglais. N'hésitez pas à les insérer dans les articles de la Wikipédia en français, si ce n'est déjà fait.
Des fichiers similaires ont pu être déjà utilisés sur fr.wp, mais certaines de ces images remarquables (les peintures) ont été importées du Google Art Project ou Google Art Institute, et sont de meilleures qualité ; vous pouvez les mettre à jour sur l'encyclopédie.

Les images remarquables présentées ci-dessus ne sont toujours pas utilisées dans l'espace encyclopédique de la Wikipédia en français, à l'instant où nous rédigeons. Combien de temps allez-vous résister ?

40 photographies de qualité ont été sélectionnées ces dernières semaines ; venez vous servir, ici et .
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Ateliers et rencontres[modifier le code]

Agenda de Wikimédia France — Le calendrier des rencontres et ateliers organisés les trois prochains mois en France est disponible sur la page d'accueil du wiki des membres de l'association Wikimédia France… dont l'assemblée générale aura lieu à Paris le 24 octobre.

Rappel : libération de Chéméré — Les 26 et 27 septembre prochains est organisée une « opération libre » à Chéméré, en Loire-Atlantique. Il s'agit pour des contributeurs bénévoles de rassembler des informations au sujet de la commune, et de les mettre librement à disposition. Ainsi des données botaniques seront collectées sur Tela Botanica, des données cartographiques sur OpenStreetMap, des photographies sur Commons et des articles sur wikipédia. Cette opération est soutenue par le département de Loire-Atlantique. Inscrivez-vous !

Atelier à Rennes — le 15 octobre prochain aura lieu à Rennes (France) un atelier de découverte des différents projets wikipédia. Il se tiendra à la bibliothèque du campus Beaulieu de l'Institut national des sciences appliquées de Rennes de seize à dix-neuf heures.

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

Nuvola-inspired File Icons for MediaWiki-fileicon-doc-alt2.png Payés pour contribuer

Des contributions rémunérées (1) • Des contributions rémunérées (2) • Des contributions rémunérées (3) • Un contributeur sceptique • Le co-fondateur • EthicalWiki • Wiki-PR • Modification des conditions d'utilisation • Belfer Center • Banc De Binary • Vertébroplastie • Orangemoody • Racosch • hémisphère Sud

Orangemoody — À la fin août 2015, la communauté de la Wikipédia en anglais a bloqué 380 comptes. La raison ? Contributions rémunérées « clandestines ». Le groupe a été nommé « Orangemoody » par les checkusers (CU) lorsqu'ils ont, avec certitude, identifié ce contributeur comme l'un des membres du groupe. Pour des raisons techniques, les CU n'ont pu étendre leur enquête au-delà d'avril 2015, mais soupçonnent que d'autres contributeurs du même groupe poursuivent leurs activités. La WMF a également été informée des découvertes des CU et poursuit de son côté une enquête.
Parmi les pratiques observées, les CU ont noté que des faux-nez créent des articles dans l'espace de noms drafts (« brouillons »), qu'un autre faux-nez déplacera dans l'espace encyclopédique. Cependant, ce déplacement ne survient qu'à la suite d'un paiement par la personne sujette de l'article. Par la suite, la même personne reçoit une offre de service garantissant que « son » article sera protégé de vandalismes.
Le blocage des comptes, réalisé par un bot, a été appliqué dans le but de maintenir un contenu neutre. En effet, les comptes ont créé ou modifié des articles dans le but d'améliorer l'image d'entreprises, d'hommes d'affaires ou d'artistes. Dans la foulée, 210 articles ont été supprimés, même si quelques uns satisfont aux critères de notoriété (les CU laissent en quelque sorte la communauté décider du sort ultérieur de ces articles, tout en mettant en garde contre les copyvio). Cette Wikipédia linguistique n'interdit pas les contributions rémunérées, mais les contributeurs doivent indiquer qu'ils sont rémunérés pour rédiger. (fr)[6], [7], [8]

Flow — Des contributeurs utilisent Flow, système de messages ressemblant à celui de Facebook, pour leur page de discussion. Voyez un exemple. Actuellement, il faut faire une demande pour activer Flow sur votre page, prochainement cela sera faisable dans les fonctionnalités Beta.

Alertes et messages — Dans la première semaine de septembre 2015, les alertes et les messages sont signifiés à l'aide de deux pastilles. Elles se trouvent à la droite de votre pseudonyme.

Wiktionnaire : le bilan — Qu'améliorer sur le Wiktionnaire ? Ce projet est en pleine santé, mais il saura profiter de vos analyses. N'hésitez pas à contribuer au bilan 2015 du Wiktionnaire.

Espace de nomsMediaWiki maintient un espace de noms additionnel depuis un an : Sujet. Il sert pour les contributions avec Flow (exemple). « Cela permettra dans le futur de voir ces sujets s'afficher à plusieurs endroits pour être retrouvés plus facilement (comme dans une boîte de réception de courriel, par exemple, où vous aurez tous les sujets que vous souhaitez suivre). » (fr)[9], (fr)[10]

Projet de journal scientifique libre — Un projet de journal scientifique libre a été proposé par RP87 sur le Bistro. « La problématique est expliquée en vidéo en moins de 10 minutes ici pour ceux qui n'en connaîtraient pas les tenants et aboutissants [NdE : l'explication est en anglais, mais remarquable de clarté]. Et pour ceux qui préfèrent lire, consultez deux articles [NdE : très éclairants, ils sont publiés sur le site de l'Acrimed.]: 1°) sur l'oligopole de la publication scientifique et 2°) sur l'amorçage de la lutte. Le principe fondamental de la proposition est la responsabilité des auteurs sur la publication de leurs travaux. Il s'agit de libérer la production de connaissances de toute contrainte pour sa diffusion ou son élaboration collaborative ou son utilisation. »
Ce projet est discuté sur la wikiversité.

Plantes d'Afrique — La base de données des plantes d'Afrique compte plus de 197 959 noms de plantes avec leur statut nomenclatural. Elle est maintenue par les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève avec l'aide du South African National Biodiversity Institute, de Tela Botanica et du Missouri Botanical Garden. Une propriété éponyme a été créée récemment sur Wikidata pour faire un lien vers la base genevoise. Déjà, un bot dressé par Succu (d · c · b) a incorporé l'identifiant de plus de 40 000 espèces, plus de 5 000 genres et quelques sous-espèces et variétés.

Qui veut parler à la radio ? — Wikimedia Suisse développe un partenariat avec le producteur de l’émission Histoire vivante (RTS - La première). L'association recherche des wikipédiens francophones (pas forcéments suisses) qui parleraient d’articles en lien avec le sujet de la semaine. Les thèmes sont présentés là-bas. Les personnes intéressées peuvent contacter Popo le Chien (d · c).

Subventions d'engagement individuelles — La WMF attribue des subventions d'engagement individuelles, jusqu'à 30 000 $US, pour financer de nouveaux outils, des processus pour aider à constituer la communauté, et d'autres idées expérimentales qui améliorent le travail des volontaires de l'écosystème Wikimedia. Les demandes sont à formuler jusqu'au 29 septembre.

À propos des traductions — Basé sur le logiciel libre de traduction en ligne Apertium développé par l'Université d'Alicante, l'outil de traduction se développe peu à peu. Cette fonctionnalité bêta est accessible dans les préférences des utilisateurs ou sur sa page dédiée.

Comme l'indique la page dédiée du wiki d'Apertium, ce service permet de traduire du français vers le catalan et l'espagnol, et vice-versa. Il permet en outre d'obtenir un texte français depuis le breton et de traduire du français en espéranto. Le portugais sera vraisemblablement la prochaine langue à être ainsi reliée au français.

Ainsi donc, si vous êtes en mal de création d'articles et manquez d'inspiration, vous pouvez piocher dans les listes générées par un outil, développé au sein des WMF Labs, qui recherche les pages existant dans une langue mais pas dans une autre. Très éclairantes sont les comparaisons entre des langues faisant l'objet d'un très petit wiki, comme le konkani (678 articles à comparer), d'un petit wiki, comme le breton (55 061 articles à comparer), ou d'un moyen, comme le catalan (474 882 articles à comparer), et la nôtre. Cela donne plein d'idées de nouveaux articles... faciles à traduire ! Quoi que, nous nous en apercevons à l'écriture de ces lignes, et nous le regrettons bien, le module de traduction konkani-français n'est malheureusement pas prêt Clin d'œil Mais bon : l'outil de comparaison invite aussi à collaborer à Wikidata pour relier d'une langue à une autre des articles qui devraient déjà l'être. Utile, non ?

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Wikidata[modifier le code]

Wikidata

Jeux Wikidata — Contribuer sur Wikipédia est une activité ludique, c'est entendu. Mais connaissez-vous les jeux Wikidata ? Ils exposent les lacunes de la base de données selon des critères amusants (citoyens sans nationalité, date de naissance ou activité professionnelle, livres sans auteur…) et vous invitent à les corriger. Comme tout jeu vidéo, il y a des scores et la liste des meilleurs joueurs est disponible. L'interface est en anglais pour l'instant, mais on peut jouer avec une connaissance limitée de la langue de Jonathan Swift.

Nouveau WikiProjet : Raisonnement — Le WikiProject Reasoning s'interroge sur la possibilité de créer automatiquement des liens sur Wikidata. Par exemple si l'on indique que Jean Raynal était marié à Aline Raynal-Roques, la relation inverse serait affichée. L'idée que « les propriétés inverses puissent être affichées en « miroir » et stockées une seule fois » au lieu de deux actuellement a même été suggérée par VIGNERON sur le Bistro.

La Vie, l'Univers et… l'humour sur Wikidata — On trouve de tout sur Wikidata, y compris de l'humour… pour initiés : quel est donc le numéro de l'élément correspondant à l'écrivain britannique de science-fiction Douglas Adams ? Clin d'œil

Scripts Wikidata — Le bistro du Projet:Wikidata cite quelques gadgets en cours de développement destinés à faciliter la mise à jour des données Wikidata (WD), à tester dans votre common.js :

  • Barre de gauche : une série de liens pour pouvoir éditer directement WD depuis Wikipédia, permettant d'éditer biographies, livres, etc. (Développé par Vlsergey)
mediaWiki.loader.load( '//ru.wikipedia.org/w/index.php?title=MediaWiki:WEF AllEditors.js&action=raw&ctype=text/javascript' );
  • Infobox liées à WD : permet de modifier une propriété présente dans une infobox liée à WD en restant sur Wikipédia. Il modifie les petits liens « + » dans les infobox, pour qu'au lieu de rediriger vers WD, il ouvre une boite de dialogue demandant la nouvelle valeur. (Développé par 0x010C)
importScript('Utilisateur:0x010C/script/DataboxEditor.js');
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)
« Wikipédia, ce système qui produit des romanciers plus ou moins performants en mélangeant, dans des proportions mal déterminées, l'hypermnésie, les racontars et les zigzags de la maladie d'Alzheimer[1]. »
Philippe Lançon
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est, Gtaf, Ickx6 et Trace.
Citations originales
  1. (en) « The road to inaction is paved with research papers. »
Notes
Références
  1. Contributeurs, « Wikipédia », Wikiquote, (consulté le 12 septembre 2015)