Wikipédia:RAW/2012-04-15

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

À mon seul désir, l'une des six tentures de La Dame à la licorne, une tapisserie exposée au Musée de Cluny à Paris.
  • Après plusieurs mois de négociations, Wikimédia France a signé un partenariat avec le Musée de Cluny qui « possède l'une des plus importantes collections mondiales d'objets et d'œuvres d'art de l'époque médiévale », dont La Dame à la licorne. Le partenariat vise à faciliter des activités wikimédiennes sur place, à former les employés à la contribution et à intégrer des contenus dans le nouveau site web du musée. [1]
  • Wikimédia France collabore avec les Archives Départementales des Alpes-Maritimes dans le but d'importer et corriger un ensemble de manuscrits du XVIIIe siècle qui comprend 8 000 pages. [2]
  • Voici 30 ans, un responsable d'Atari a demandé d'explorer les usages possibles d'une encyclopédie interactive. En s'inspirant de différents scénarios, un dessinateur de Disney a produit quelques dessins sur l'usage d'une Intelligent Encyclopedia (IE) qu'un site a mis en ligne. Les dessins sont agrémentés de quelques explications. Par exemple, (1) des enfants au musée consultent IE sur leur terminal mobile pour en apprendre plus sur les dinosaures ou regardent des animations d'IE, (2) dans un bar, des amateurs de football américain demandent à IE de prédire les décisions du quart arrière et un couple suit un cours sur le vin, ou (3) une mère et ses enfants à la mer consultent IE pour en apprendre davantage sur de petits êtres marins et des plantes qu'ils observent.
    Maquette d'une page du futur Wikidata.
  • Wikidata serait un mot fréquemment utilisé dans la blogosphère ces temps-ci. Selon un chercheur en informatique, Wikidata « permettra la création de nouvelles catégories de pages et de nouvelles applications dans Wikipédia, comme la création de frises chronologiques, de cartes et de diagrammes ; la création automatisée de listes [...] ; la recherche sémantique ; un système de questions et réponses simples[note 1]; etc.[trad 1] » [3] D'autres commentateurs sont plus critiques, dont un géographe qui rappelle dans un article que des informations sont factuelles (par exemple, Tokyo est une capitale) alors que d'autres dépendent de la culture (par exemple, est-ce que les habitants des territoires occupés par Israël sont tous des citoyens israéliens ?). Dans les commentaires, une personne fait observer que le monde occidental est surreprésenté dans les articles de la Wikipédia en anglais, ce qui sera le cas dans Wikidata. Cette surreprésentation diminuera au fur et à mesure que les internautes non occidentaux participeront de plus en plus à la Wikipédia. [4] L'un des responsables de Wikidata a expliqué que chaque information aura une page de discussion, il sera donc possible de disputer la justesse des informations. De plus, « Wikidata n'est pas attaché à la vérité, mais aux faits sourcés[trad 2]. » [5]
  • La Wikipédia en lituanien a dépassé 150 000 articles, celle en vietnamien a atteint 400 000 articles.
  • Voici quelques semaines, des wikipédiens se sont plaints que « Contribuer à Wikipédia c'est aussi enrichir Orange ». D'autres sociétés tentent aussi de s'enrichir grâce à Wikipédia. Par exemple, TechCrunch a publié un article sur Wikidata. Si vous naviguez à l'article et cliquez « Wikidata » (premier mot du texte, en vert), TechCrunch affiche une page de meta.wikimedia.org et surimpose une barre de navigation dans le haut. De plus, il répond aux clics de l'internaute, se substituant aux serveurs d'origine.
  • Dans un billet publié en janvier 2012, Alexander Doria (d · c) cite un spécialiste de l'écriture cunéiforme qui avance que « l'écriture sumérienne est de celles qui peuvent s'apprendre par additions ; il n'est pas obligatoire, pour pouvoir s'en servir, de connaître toutes les potentialités qu'elle renferme, il suffit d'avoir appris une quantité déterminée de signes et de valeurs ». Alexander Doria suggère de remplacer « l'écriture sumérienne » par « Wikipédia » (wikitexte ?), ce qui l'amène à proposer une « wikibétisation partielle » qui est moins intimidante que l'apprentissage de l'ensemble du wikitexte actuel auquel peuvent s'ajouter les apprentissages de CSS, d'HTML et des langages de programmation (JavaScript ou PHP). Il y a aussi l'apprentissage des arcanes de Wikipédia (pages de suivi et pages de discussion par exemple). Selon lui, le minimum à exiger des nouveaux est de bien rédiger et d'appuyer les affirmations sur de bonnes sources. Pour la mise en page, la wikification et le reste, des contributeurs expérimentés peuvent s'en charger. [6]
  • L’Arbitration Committee (équivalent de notre comité d'arbitrage) a recours à des courriels pour échanger sur les dossiers. Tous les participants et Jimmy Wales sont abonnés à une liste d'envoi et reçoivent régulièrement de 40 à 50 courriels par jour (oui, jour), quantité qui peut monter à 100 quand plusieurs incidents sont rapprochés. Le recours à une liste d'envoi provient du désir de préserver un certain niveau d'anonymat pour les parties en litige, tout comme de protéger la vie privée des membres du comité (par exemple, pour prévenir les menaces écrites). Ce système de communication semble avoir atteint sa limite d'efficacité. [7]
  • La communauté Wikitravel souhaite se joindre à l'écosystème Wikimedia. La communauté Wikivoyage (allemand) serait peut-être intéressée à se joindre également. Il y a des réticences de la part de la communauté wikimédienne (sur la neutralité du contenu par exemple) et la société propriétaire de la marque Wikitravel n'a pas émis de commentaire. [8]
  • Faisant le bilan d'un concours de production de média tenu par la Wikipédia en tamoul, un organisateur écrit : « Un concours et des prix sont de bonnes attractions qui empêchent les gens de quitter après qu'ils aient jeté un coup d'oeil et les incite à faire quelque chose de réel[trad 3]. » [9]

  • PLOS Computational Biology a annoncé la publication d'une nouvelle section qui contiendra un article publié à la fois par cette revue et la Wikipédia en anglais. Les responsables espèrent que les articles publiés dans la Wikipédia seront améliorés par la suite. Circular permutation in proteins est le premier article de cette série. Dans la page de discussion, un contributeur demande aux auteurs de ne pas s'appuyer sur des sources primaires. [10]

Des contributions rémunérées[modifier le code]

Nuvola-inspired File Icons for MediaWiki-fileicon-doc-alt2.png Payés pour contribuer

Des contributions rémunérées (1) • Des contributions rémunérées (2) • Des contributions rémunérées (3) • Un contributeur sceptique • Le co-fondateur • EthicalWiki • Wiki-PR • Modification des conditions d'utilisation • Belfer Center • Banc De Binary • Vertébroplastie • Orangemoody • Racosch • hémisphère Sud

La Wikipédia en anglais discute régulièrement des contributeurs salariés. Voici quelques années, Thekohser offrait ses services contre rétributions (il a été bloqué et interdit indéfiniment, mais les rétributions n'étaient pas le motif central). C'est en 2004 que cette Wikipédia a mis en place sa politique sur les conflits d'intérêt, qui a évolué au gré des expériences. En 2007 est apparu WikiScanner, un outil qui permet de relier les contributions anonymes à un emplacement physique grâce aux adresses IP. S'en sont suivis de multiples scandales (par exemple, une tentative d'améliorer la biographie de députés britanniques). Sous la pression médiatique, les sociétés et les institutions ont commencé à agir de façon moins cavalière et demandent plus régulièrement la collaboration de la communauté. Deux associations nationales (É.-U. et G.-B.) regroupant des sociétés de relations publiques ont publié des guides à l'intention de leurs membres. Selon le contributeur Silver seren, qui a régulièrement exposé des irrégularités éthiques, leur nombre serait corrélé à la croissance de la Wikipédia en anglais. Il a d'ailleurs créé le WikiProject Cooperation pour faciliter les échanges avec les contributeurs salariés. [11]

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

Ce qui suit parle essentiellement de technique.
  • Le 13 avril, la WMF a publié quelques statistiques sur les sites Wikimedia [12] :
    • février 2012, nombre de visiteurs uniques : 476 millions (+25,4 % par rapport à l'an passé)
    • février 2012, nombre de pages vues : 17,3 milliards (+13,6 % par rapport à l'an passé)
    • février 2012, nombre de contributeurs actifs : 85 163 (+1,7 % par rapport à l'an passé)
  • La WMF applique une politique qui oblige ses programmeurs à utiliser 20 % de leur temps rémunéré à accomplir certaines tâches qui facilitent les activités de l'ensemble des programmeurs : documenter différentes fonctionnalités, valider le code source rédigé par des bénévoles, etc. [13]
  • Le déploiement des premières moutures de Mediawiki 1.20, surtout de la correction de bogues, a commencé cette semaine sur mediawiki.org, un wiki de tests et Commons. [14]

Wikimedia Labs[modifier le code]

Logo des Wikimedia Labs

Les Wikimedia Labs « servent à faciliter le travail des programmeurs et des administrateurs qui veulent tester des améliorations aux infrastructures de la Wikimedia, y compris MediaWiki, ou mener des travaux analytiques ou sur des bots[trad 4]. » [15]

À l'aube de Wikipédia, les wikimédiens de confiance avaient accès à tous les fichiers qui forment l'infrastructure de l'écosystème Wikimedia. Avec les croissances de l'écosystème et de sa consultation, l'accès est devenu plus restrictif (cela fait des années qu'un wikimédien a obtenu une autorisation d'accès aux fichiers) pour entre autres diminuer les risques d'une panne. Cependant, les wikis se prêtent à toutes sortes d'améliorations/nouveautés, les plus connues étant le plus souvent fournies par des extensions. Néanmoins, certaines améliorations/nouveautés exigent de travailler dans un wiki grandeur nature, d'où Wikimedia Labs. Pour parvenir à offrir cet environnement, des salariés de la WMF ont procédé à une série de vérifications et ont réorganisé une partie du code source dans le but de prévenir différentes attaques logicielles. Les Wikimedia Labs s'appuient sur des infrastructures matérielles imposantes : les serveurs sont dotés de 300 Go de RAM et de disques durs totalisant 4 To d'espace.

L'une des expériences en cours est la production de statistiques graphiques sur la consultation des wikis de l'écosystème Wikimedia. Si vous survolez les graphiques, les valeurs à leur droite changent, tout comme le mois. Par exemple, dans le premier graphique, Unique Visitors per Region (comScore), le nombre total de lecteurs uniques était d'environ 240 millions en février 2008. En février 2012, il était d'environ 475 millions. Vous observerez que l'échelle de l'axe vertical est logarithmique. De plus, la période étudiée varie d'un graphique à un autre. Pour le premier graphique, elle va de janvier 2008 à janvier 2012 inclusivement. Pour le deuxième graphique, Pageviews for All Wikimedia Projects, elle va de juillet 2008 à janvier 2012 inclusivement.

D'autres projets :

Les wikimédiens qui souhaitent se prévaloir des services des Wikimedia Labs devraient dans l'idéal lire les articles suggérés dans la page d'accueil. Les utilisateurs sont soumis à des conditions d'utilisation qui peuvent exposer différentes informations personnelles. Si j'ai bien compris certaines informations, il faut de solides notions en informatique web (PHP, Subversion et Git, notamment), ou être prêt à les acquérir, pour créer un projet. Pour s'inscrire, aller à Developer access.

[La] seule communauté qui produit un réel travail sur [Internet], c’est Wikipédia[1].
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est
Citations originales
  1. (en) « it will also enable new types of Wikipedia pages and applications, including dynamically-generated timelines, maps, and charts; automatically-generated lists and aggregates; semantic search; light question & answering; etc. »
  2. (en) « wikidata is not about truth but about referenceable facts »
  3. (en) « A contest and prizes are just the right attraction to stop people from leaving after a look over and goad them into doing something concrete. »
  4. (en) « This is Wikimedia Labs. It is meant to make it easier for developers and system administrators to try out improvements to Wikimedia infrastructure, including MediaWiki, and to do analytics and bot work. »
Notes
  1. Exemples de questions : « La pomme est-elle un fruit ? » ou « À quel âge est mort Aristote ? » Mais pas : « Pourquoi l'ascenseur est-il en panne ? » ou « Pourquoi la vie, l'Univers et le reste ? »
Références
  1. Citation anonyme, « Semaine 15 – 1 238 028 articles », Les Échos d'en bas