Vernis à ongles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Flacon de vernis à ongle rouge, entre les mains d'une femme blanche utilisant ce vernis
Vernis à ongle rouge et son rendu

Le vernis à ongles est un produit cosmétique destiné à embellir, à protéger l'ongle ou à en masquer certains défauts.

Historique[modifier | modifier le code]

Publicité en noir et blanc pour le brillant à ongles Cutex, 1924
Publicité pour le brillant à ongles Cutex, 1924

Le vernis à ongles semble avoir été inventé par les Chinois vers 3000 av. J.-C., toutefois Japonais et Italiens pensent avoir été les premiers à utiliser le vernis à ongles. Les Chinois utilisaient une laque de couleur, faite à partir d'une combinaison de gomme arabique, de blancs d'œufs, de gélatine et de cire d'abeille. Ils ont également utilisé un mélange composé d'une poudre de pétales de rose, d'orchidée et d'impatiente mélangée à de l'alun. Ce mélange, lorsqu'il est appliqué sur les ongles pendant quelques heures ou toute la nuit, laissait une couleur allant du rose au rouge. Les Égyptiens, quant à eux, utilisaient des teintures brun-rouge obtenues à partir de henné pour colorer leurs ongles mais aussi le bout de leurs doigts, teinture encore fréquemment utilisée de nos jours.

En Chine, durant la dynastie Zhou vers 600 av. J.-C., les familles royales utilisent de l'or et de l'argent pour embellir leurs ongles. Le balsam rouge et l'aluminium étaient également en usage au XIIIe siècle[1]. Un manuscrit Ming du XVe siècle cite le rouge et le noir comme les couleurs choisies par la royauté, pendant les siècles précédents. Les Égyptiens aussi utilisent la couleur des ongles pour indiquer l'ordre social, avec des nuances de rouge dans la partie supérieure. La reine Néfertiti, épouse du roi Akhénaton, colorait en rouge rubis ses ongles de mains et de pieds. Cléopâtre préférait, quant à elle, une teinte rouille intense. Les femmes de rang inférieur qui coloraient leurs ongles n'étaient autorisées qu'à utiliser des teintes pâles, et aucune femme n'osait afficher la palette de couleurs utilisée par le roi ou la reine. Les Incas sont connus pour avoir décoré leurs ongles avec des représentations d'aigles.

On ne sait pas exactement comment ont évolué par la suite ces pratiques antiques. Au début du XIXe siècle, les ongles étaient teintés en rouge avec des huiles parfumées puis meulés et lustrés avec une peau de chamois, plutôt que simplement peints. Même un siècle plus tard, les femmes continuent de polir leurs ongles en les massant avec des poudres et des crèmes teintées pour les rendre brillants. Un tel produit de lustrage vendu à cette époque était la pâte Graf's Hyglo. Un certain nombre de femmes au cours de cette période teintaient leurs ongles avec des vernis clairs et brillants appliqués avec des brosses en poil de chameau. Vers les années 1920, lorsque la peinture automobile est créée, cela inspire la création de laques de couleur pour les ongles. Le premier vernis moderne, coloré et opaque, est inventé en 1932 par Charles Revson[2] et commercialisé sous la marque Revlon. En 1972 apparaissent des vernis métallisés et à paillettes[3].

Il existe également des vernis thérapeutiques destinés à soigner des pathologies de l'ongle (typiquement des mycoses)[4].

Usage[modifier | modifier le code]

Le vernis s'applique habituellement à l'aide d'un petit pinceau qui fait partie intégrante du bouchon du flacon de vernis. Des motifs peuvent être dessinés par dessus. Certains vernis s'appliquent sous forment de gel et durcissent aux UV. Des écarteurs d'orteils peuvent être utilisés pour l'application sur les ongles de pied. Le vernis sèche habituellement en quelques minutes.

Marché actuel[modifier | modifier le code]

Cinq flacons de vernis à ongles colorés
Vernis à ongles de différentes couleurs

On trouve aujourd'hui une très large gamme de vernis à ongles. De nombreuses marques se trouvent sur ce marché de cosmétique, comme les plus importantes firmes cosmétiques ainsi que la plupart des grandes marques de luxe.

En effet si le choix du label des vernis a considérablement augmenté, la gamme s'est également énormément diversifiée[5]. Les différentes nuances de rouges restent les plus traditionnelles et les plus prisées, notamment parce qu'elle sont coordonnées au rouge à lèvre[2]. On peut néanmoins trouver un grand choix de teintes. Outre la couleur, de nombreux vernis offrent une fonction : durcisseur, lisseur, brillant... Il existe aujourd'hui des vernis s'appliquant par-dessus un vernis principal coloré dans le but d'ajouter un effet particulier : vernis craquelé, à paillettes, à inclusions, matifiants, etc. Le prix est fonction de la marque, de la qualité, parfois de la couleur, et de la tenue du vernis (résistance aux chocs et à l'usure).

Composition[modifier | modifier le code]

Pour la formulation d’un vernis à ongles plusieurs produits sont nécessaires parmi lesquels figurent[6] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Misery, Variations sur la peau, L'Harmattan,‎ (ISBN 9782296070332, lire en ligne)
  2. a et b « Le vernis à ongle: histoire d'un succès », sur www.lexpress.fr (consulté le 3 janvier 2016)
  3. « L'histoire du vernis à ongles », sur Cosmopolitan.fr (consulté le 3 janvier 2016)
  4. André Le Texier, Pharmacologie et médicaments - Métiers et sciences de la santé, Foucher,‎ (ISBN 9782216131181, lire en ligne)
  5. Julie André, « Pop jusqu'au bout des ongles », sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro,‎ (consulté le 29 avril 2012)
  6. Groupe d'études et de recherches en dermato-allergologie Cours d'actualisation et Martine Vigan, Progrès en dermato-allergologie: Besançon 2012, John Libbey Eurotext,‎ (ISBN 9782742010868, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]