Valérie Rouzeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rouzeau.
Valérie Rouzeau
Valerie Rouzeau 20100329 Salon du livre de Paris 1.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction
Valérie Rouzeau à Saint-Malo en 2015 à l'occasion de la remise du Prix Robert Ganzo (photo : Denis Heudré)

Valérie Rouzeau, née à Cosne-sur-Loire, le 22 août 1967, est une poètesse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir découvert Guy Chambelland dans la revue Poésie 1, elle choisit de lui envoyer son premier manuscrit. Elle est titulaire d'une maîtrise de traduction littéraire.

C'est son recueil Pas revoir édité en 1999 par Louis Dubost (Le Dé Bleu) qui l'a fait remarquer d'un nombreux public (cet ouvrage a été édité à plus de 10 000 exemplaires)[1].

Elle a traduit des auteurs anglophones : Sylvia Plath, Ted Hughes, William Carlos Williams, Stephen Romer…

Valérie Rouzeau est pendant sept ans rédactrice en chef de la revue Dans la lune, éditée de 2004 à 2011 avec Michel Fréard, directeur du Centre de créations pour l'enfance et Maison de la poésie de Tinqueux.

Valérie Rouzeau écrit pour le groupe Indochine. Leur collaboration commence lorsque le chanteur lui commande une chanson, après avoir lu Neige rien (paru en 2000 aux Éditions Unes). Elle lit un extrait du journal de la diariste Mireille Havet sur « Black Ouverture », morceau d'introduction figurant sur l'album Black City Parade.

Elle reçoit le Prix Guillaume-Apollinaire en 2012 pour son recueil Vrouz et en 2015 le Prix Robert Ganzo pour l'ensemble de son œuvre et son ouvrage Va où.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

En 2017, elle cosigne une tribune dans médiapart intitulée « Faire gagner la gauche passe par le vote Mélenchon »[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Je trouverai le titre après, Chambelland, Le Pont sous l'Eau (1989)
  • À tire d'elle, La Bartavelle Éditeur (1989)
  • À cause de l'automne, supplément Polder no 62, revue Décharge (1991)
  • Petits poèmes sans gravité, Prix de la Crypte 1991, La Crypte (1991)
  • Les ailes et les fruits, Multiples (1992)
  • Chantier d'enfance, La Bartavelle Éditeur et Le Noroît (Québec, 1992)
  • Patiences, Albatroz et Le Manège du Cochon Seul (1994)
  • Ce n'est pas le printemps, Traumfabrik (1995)
  • Pas revoir, Le Dé bleu (1999) rééd. 2000, 2002, 2003 et 2006 (Prix des Découvreurs 2000) traduit en allemand par Rüdiger Fischer, Nicht Wiedersehen, Pop Lyrik, 2006, en anglais par Susan Wicks, avec une introduction de Stephen Romer, Cold Spring in Winter, Arc Publishers, 2009 – nominé au Griffin Poetry Prize (en), Toronto 2010, Prix Scott Moncrieff 2010; traduit en slovène par Mateja Bizjak Petit, Ne naslednjic, Poetikonove Lire, 2014
  • Neige rien, Unes (2000)
  • Une foule en terre foulée, traduction des poèmes en anglais par Richard Cooper, dessins de Michel Nedjar, Travioles (2001)
  • Va où, Le Temps qu'il fait (2002)
  • L'Arsimplaucoulis, douceur des Carpathes (en coll. avec Éric Dussert), Fornax éditeur (2002)
  • Valérie Rouzeau lit ses poètes, Le Temps qu'il fait (2003)
  • Sylvia Plath : un galop infatigable, J.M. Place (2003)
  • Kékszakállú, Les Faunes (2004)
  • Le monde immodérément, en collaboration avec Lambert Schlechter, Éditions nuit myrtide, Lille (2004)
  • Récipients d'air, Le Temps qu'il fait (2005)
  • Eden, deux, trois émoi, ill. de Daphné Corregan, Livre d'artiste, (2006)
  • Ce n'est pas le printemps, TraumFabriK (2007)
  • Apothicaria, Wigwam éditions (2007), prix des Explorateurs 2009 décerné par des collégiens des Yvelines, ex-aequo avec Joséphine et Robert de Christiane Veschambre
  • Gue digue don, ill. de Claude Stassart-Springer, éd. de la Goulotte (2007)
  • Mange matin, L'Idée Bleue (2008)
  • Quand je me deux, Le Temps qu'il fait (2009)
  • Je comme, ill. de Claude Stassart-Springer, éd. de la Goulotte (2010)
  • Pas revoir suivi de Neige rien, collection "la petite vermillon", éditions de la Table Ronde,2010
  • Vrouz, éditions de la Table Ronde, 2012
    • (de) choix de poèmes, in Den gegenwärtigen Zustand der Dinge festhalten. Zeitgenössische Literatur aus Frankreich. Magazine "die horen", 62, 267, automne 2017, Wallstein, Göttingen
  • Ma ténèbre, éditions Contre-Allées, 2012
  • (en) Talking Vrouz, choix de poèmes de Quand je me deux et de Vrouz établi et traduit par Susan Wicks, Arc Publishers, 2013, Prix Oxford-Weidenfeld 2014 pour la traduction
  • Qu'on vive, Compagnie de théâtre Chiloé de Lyon, 2014
  • Télescopages, Éditions Invenit / Musée des Confluences, 2014
  • Va où, réédition, La Table Ronde, 2015

Traductions[modifier | modifier le code]

  • La Traversée in Arbres d'hiver, Sylvia Plath, Poésie/Gallimard (1999)
  • Je voulais écrire un poème, William Carlos Williams, Unes (2000)
  • Le Printemps et le reste, William Carlos Williams, Unes (2000)
  • Sélection de poèmes de Sylvia Plath in Sylvia Plath : un galop infatigable, J.M. Place (2003)
  • Son mari : Ted Hughes & Sylvia Plath, l'histoire d'un mariage'', Diane Middlebrook, Phébus, 2006
  • What I Wrote / Ce que j'ai écrit, Duane Michals, Robert Delpire, 2008
  • Ariel de Sylvia Plath, Gallimard, 2009
  • Poèmes (1957-1994) de Ted Hughes ( traduits avec Jacques Darras), Gallimard, 2009
  • Animaux à mimer de Sergueï Trétiakov, illustré par Rodtchenko, avec Odile Belkeddar, MeMo, 2010
  • Georgie de R. O. Blechman, Robert Delpire, 2011
  • Les plus belles berceuses jazz, 15 berceuses sélectionnées par Misia Fitzgerald Michel, illustrations d’Ilya Green, Didier jeunesse, 2012

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • Prix des Découvreurs de Boulogne/Mer pour Pas revoir, 2000
  • Prix Tristan Tzara décerné par Juliette et André Darle pour Va où, 2002
  • Prix Guillaume-Apollinaire 2012 pour le recueil Vrouz
  • Prix Robert Ganzo 2015 pour l'ensemble de son œuvre et son ouvrage Va Où [3]
  • Prix Loin du marketing pour l’ensemble de son œuvre, décerné par Gérard Lambert-Ullmann le 15 août 2015 [4]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Entretien de Thierry Guichard avec Valérie Rouzeau, Le Matricule des Anges, no 131, mars 2012, p. 21
  • Valentina Gosetti, Andrea Bedeschi, Adriano Marchetti dir. (2017). Donne. Poeti di Francia e Oltre. Dal Romanticismo a Oggi. Giuliano Ladolfi Editore. ISBN 978-88-6644-349-0.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]