Birger Gerhardsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Birger Gerhardsson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Vännäs (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Sépulture
Cimetière de Norra (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Kungliga Humanistiska Vetenskapssamfundet i Lund (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Birger Gerhardsson, né en 1926 à Vännäs et mort le à Lund[1], est professeur émérite d'exégèse du Nouveau Testament de l'université de Lund, en Suède. Il est une des figures de l'école d'Uppsala.

Travaux[modifier | modifier le code]

Il est l'un des premiers chercheurs à avoir soutenu l'hypothèse que, suivant la formation de la tradition rabbinique, les évangiles étaient le fruit d'une transmission orale : Jésus de Nazareth aurait pratiqué son enseignement en utilisant, à l'instar de l'enseignement de type haggadique, des formules à mémoriser et des formes plus flexibles qu'auraient conservés et transmis ses disciples réunis en un collège exerçant une fonction de régulation de cette transmission[2]. Néanmoins l'hypothèse est débattue, se heurtant notamment au fait que la littérature néotestamentaire ne mentionne aucun devoir de mémorisation des paroles du maître, pas plus que de l'existence d'un tel collège[3]. La précocité de la diversité des traditions interprétatives des paroles de Jésus rend également discutable l'hypothèse, même s'il a pu exister une école de scribes chrétiens attachés à conserver les paroles de Jésus[3]. Par ailleurs, la fixation tant du Talmud que de la Mishna est nettement plus tardive que la fixation des écrits néotestamentaires[2].


Il fut président de la Studiorum Novi Testamenti Societas en 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sydsvenskan.se/familj/minnesord/birger-gerhardsson/
  2. a et b Daniel Marguerat (dir.), Introduction au Nouveau Testament, Labor et Fides, (ISBN 978-2-8309-1289-0), p. 13
  3. a et b Daniel Marguerat (dir.), Introduction au Nouveau Testament, Labor et Fides, (ISBN 978-2-8309-1289-0), p. 14

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Memory and Manuscript. Oral Tradition and Written Transmission in Rabbinic Judaism and Early Christianity. Thesis, Uppsala., 1961.
  • Tradition and Transmission in Early Christianity, Coniectanea Neotestamentica, 20. Lund,: C.W.K. Gleerup, 1964.
  • Memory and Manuscript. Oral Tradition and Written Transmission in Rabbinic Judaism and Early Christianity with Tradition and Transmission in Early Christianity, Grand Rapids, Mich.: Eerdmans 1998.
  • The Origins of the Gospel Traditions. Philadelphia: Fortress Press, 1979.
  • The Reliability of the Gospel Tradition. Peabody, Mass.: Hendrickson Publishers, 2001.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Préhistoire des évangiles, (Traduit de l'allemand par A. Liefooghe) Collection « Lire la Bible » N° 48, Cerf, 1978, 128 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]