Unité urbaine de Cognac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unité urbaine de Cognac
Cognac, deuxième unité urbaine de la Charente
Cognac, deuxième unité urbaine de la Charente
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région(s) Nouvelle-Aquitaine
Département(s) Charente
Arrondissement(s) Cognac
Aire urbaine Cognac
Nombre de communes 6
Code Insee 16401
Démographie
Population 26 385 hab. (2013)
Densité 444 hab./km2
Variation  -2.41 % (1999)
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 45″ nord, 0° 19′ 45″ ouest
Superficie 59,36 km2
Statistiques
Nombre de logements 14 967 (2009)
 +11.72 % (1999)
Nombre d'emplois 17 668 (2009)
 +4.09 % (1999)
Taux de chômage 13,8 % (2009)
en diminution -1.4 point(s) (1999)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
Unité urbaine de Cognac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
Unité urbaine de Cognac

L'unité urbaine de Cognac est une unité urbaine française centrée sur la ville de Cognac, une des sous-préfectures de la Charente, au cœur de la deuxième agglomération urbaine du département.

Données générales[modifier | modifier le code]

En 2010, selon l'INSEE, l'unité urbaine de Cognac est composée de six communes[1], toutes situées en Charente, dans l'arrondissement de Cognac.

En 2010, avec 26 446 habitants, elle est la 2e unité urbaine de la Charente, se classant après Angoulême qui occupe le 1er rang dans le département et qui en est la préfecture.

Sa densité de population s'élève à 445 hab/km² au recensement de 2010, ce qui en fait la deuxième unité urbaine la plus densément peuplée du département de la Charente, après Angoulême.

Par sa superficie, elle ne représente que 1 % du territoire départemental mais, par sa population, elle regroupe 7,52 % des habitants de la Charente en 2010.

Délimitation de l'unité urbaine de 2010[modifier | modifier le code]

En 2010, l'Insee a procédé à une révision des zonages des unités urbaines de la France; celle de Cognac est demeurée inchangée et est ainsi composée de six communes urbaines.

Liste des communes appartenant à l'unité urbaine de Cognac selon la nouvelle délimitation de 2010 et population municipale de 2007 et de 2013 (Liste établie par ordre alphabétique et, avec en caractères gras, la ville-centre)
Commune Superficie Population 2013 Densité de population 2013 Population 2007 Densité de population 2007
Boutiers-Saint-Trojan 7,13 km² 1 462 205 hab/km² 1 319 185 hab/km²
Châteaubernard 13,31 km² 3 605 271 hab/km² 3 884 292 hab/km²
Cognac 15,50 km² 18 705 1 207 hab/km² 19 243 1 241 hab/km²
Javrezac 3,66 km² 605 165 hab/km² 646 177 hab/km²
Merpins 10,46 km² 1 034 96 hab/km² 1 039 99 hab/km²
Saint-Brice 9,30 km² 974 105 hab/km² 1 072 115 hab/km²
Unité urbaine 59,36 km² 26 385 444 hab/km² 27 203 458 hab/km²

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution territoriale de l'unité urbaine de Cognac depuis 1975[modifier | modifier le code]

En 1975, l'unité urbaine de Cognac regroupait 7 communes urbaines et dépassait le seuil des 30 000 habitants. Elle incorporait la commune de Cherves-Richemont. À cette date, elle atteignait alors 32 528 habitants, répartis sur 97,30 km2, et figurait à la septième place des unités urbaines de Nouvelle-Aquitaine, distançant Royan et Saintes.

Au recensement suivant, en 1982, l'unité urbaine de Cognac, toujours composée de sept communes urbaines, enregistrait une baisse démographique assez sensible et comptait 31 189 habitants. Cependant, elle demeurait la 7e unité urbaine de l'ancienne région administrative Poitou-Charentes.

C'est en 1990 que la commune de Cherves-Richemont a été retranchée de l'unité urbaine de Cognac qui, depuis cette date, est composée de 6 communes urbaines. Avec 27 468 habitants à cette date, elle rétrogradait à la 8e place régionale, étant cette fois distancée par Royan.

En 1999, cette unité urbaine avait le même nombre de communes urbaines qu'en 1990, soit 6 communes, mais sa population enregistrait une légère baisse démographique avec 27 042 habitants. Elle demeurait la 8e unité urbaine de Poitou-Charentes.

En 2010 - comme en 2007 -, elle occupe la 9e place régionale, se classant après Saintes.

L'unité urbaine de Cognac a connu une évolution démographique négative de 1975 à 2010 - malgré le léger rebond constaté entre 1999 et 2007.

Évolution démographique dans le périmètre d'origine de 1975 à 2007[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1975 1982 1990 1999 2007 2010
32 528 31 189 27 468 27 042 27 203 26 446
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : INSEE)


Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Évolution démographique selon le zonage de 2010[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente l'évolution démographique de l'unité urbaine de Cognac dans ses nouvelles limites de 2010 sur une période allant de 1968 à 2010.

Après avoir connu une croissance démographique notable entre 1968 et 1975 où elle atteint d'ailleurs son maximum démographique, l'unité urbaine de Cognac enregistre un déclin démographique continu depuis 1982, date à laquelle son chiffre de population est inférieur à celui de 1968.

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2010
28 874 29 926 28 524 27 468 27 037 26 677 26 446
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : INSEE)


Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Données générales
Données régionales et départementales

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]