Krk (île)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krk.
Krk
Veglia (it)
Carte de Krk
Carte de Krk
Géographie
Pays Drapeau de la Croatie Croatie
Coordonnées 45° 04′ 00″ N 14° 36′ 00″ E / 45.066667, 14.645° 04′ 00″ N 14° 36′ 00″ E / 45.066667, 14.6
Superficie 405,22 km2
Point culminant Obzova (568 m)
Administration
Comitat Primorje-Gorski Kotar
Démographie
Population 17 860 hab. (2001)
Densité 44,07 hab./km2
Plus grande ville Krk
Autres informations
Fuseau horaire GMT+1

Géolocalisation sur la carte : Croatie (relief)

(Voir situation sur carte : Croatie (relief))
Krk
Krk
Catégorie:Île de Croatie

Krk (en allemand : Vegl ; en italien : Veglia ; en latin : Curicta) est une île croate dans le nord de la mer Adriatique. Elle est située dans la baie de Kvarner et fait partie du comitat de Primorje-Gorski Kotar.

Avec ses 405 km2 (exactement 405 218 994 m2, très légèrement plus petite que Cres), Krk est la deuxième île adriatique en superficie. Elle se classe également deuxième par sa population : ses nombreuses villes et villages totalisaient 17 860 habitants en 2001.

Un pont gigantesque – près d'un kilomètre et demi – jette ses arches de béton dans la mer pour rattraper ce morceau de terre de 405 km² et l'arrimer à la côte. Une fois l'ouvrage franchi, on comprend que Krk est certes devenue une presqu'île, mais que sa vocation maritime reste intacte.

Économie et infrastructure[modifier | modifier le code]

Proche du continent, Krk y est reliée via un pont de béton de deux arches depuis 1980. Mesurant 1 430 mètres, c'est l'un des plus longs ponts fabriqués en béton du monde. En raison de la proximité avec Rijeka, le village de Omišalj accueille l'aéroport de Rijeka ainsi qu'une raffinerie de pétrole (liée aux installations pour tankers du port). Un monastère se trouve sur l'île de Košljun.

Krk est une destination touristique populaire, grâce à sa situation et sa proximité avec le sud de l'Allemagne, de l'Autriche et le nord de l'Italie. Depuis l'effondrement du bloc de l'Est, beaucoup de touristes sont originaires de ces pays, notamment de la Hongrie et de la Roumanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'île est habitée depuis le Xe siècle av. J.-C..

En septembre -49, durant la guerre civile romaine, la baie a vu la flotte de Pompée défaire celle de Jules César.

Les Romains et les Illyriens romanisés l'appelaient Curicta : on y a parlé le dialecte végliote de la langue dalmate (langue romane qui s'est éteinte avec son dernier locuteur en 1898).

L'arrivée des Slaves, à partir du VIe siècle, a changé le nom de l'île en Krk et une nouvelle culture s'y est épanouie : la culture croate. De la littérature variée en alphabet glagolitique a été créée et en partie préservée sur l'île, notamment la tablette de Baška, le plus vieux texte préservé en croate.

Krk était également le siège d'évêques médiévaux et d'une importante noblesse : les Frankopan (it. Frangipane).

Langues, culture et religion[modifier | modifier le code]

Culture croate[modifier | modifier le code]

Sous l'évêque Anton Mahnić (1896-1920), l'académie « Vieille-Slave » a été créée en 1902 et a fonctionné jusqu'en 1927.

Village de Krk

Villes et municipalité[modifier | modifier le code]

Les principales agglomérations sont :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]