Total War: Three Kingdoms

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Total War
Three Kingdoms
Total War Three Kingdoms Logo.png

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Janos Gaspar
Simon Mann
Scénariste
Chris Gambold
Dion Lay
Martin Montford
Pete Stewart
Compositeur
Richard Beddow
Producteur
Alexandra Hill
Jonathan Diamond

Début du projet
Date de sortie
Genre
Mode de jeu
Plateforme

Langue
Moteur
Warscape
Version
1.7.0 ()[1]

Évaluation
PEGI : 16 ?
Site web

Total War

Total War: Three Kingdoms est un jeu vidéo de stratégie au tour par tour et de tactique en temps réel développé par Creative Assembly et publié par Sega le . Le jeu est le dixième opus de la série classique des Total War (hors trilogie Warhammer) dont il transpose le système de jeu en Chine durant les Chroniques des Trois Royaumes. Comme ses prédécesseurs, le jeu mélange des phases de stratégie au tour par tour, lors desquelles le joueur gère son empire province par province, et des phases d'affrontements tactiques se déroulant en temps réel dans un environnement en trois dimensions.

Scénario[modifier | modifier le code]

Le jeu commence en 190 après JC au cours duquel la dynastie des Han, autrefois glorieuse, est sur le point de s'effondrer. Le nouvel empereur Han Xiandi, intronisé à l'âge de huit ans, a été manipulé par le premier ministre et seigneur de guerre Dong Zhuo, dont le règne oppressif mène au chaos. De nouveaux chefs de guerre se lèvent et forment des alliances pour lancer une campagne à son égard. Chaque chef de guerre ayant des ambitions personnelles et des allégeances en constante évolution, les champions issus des guerres qui se prolongent façonneront l’avenir de la Chine.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Factions[modifier | modifier le code]

12 factions sont jouables au lancement du jeu dans la grande campagne, pour un total de 36 factions avec les vassaux et les non jouables. Ayant des ambitions et des loyautés personnelles en constante évolution, les seigneurs de guerre ont tous des caractéristiques propres avec leurs faiblesses et leurs forces.

Faction Seigneur de guerre Disponibilité
Royaume de Wei Cao Cao Jouable dès le début
Royaume de Shu Liu Bei Jouable dès le début
Royaume de Wu Sun Jian Jouable dès le début
Dynastie Han Liu Hong Mandate of Heaven (DLC)
Dynastie Han Liu Chong Mandate of Heaven (DLC)
Dynastie Han Sun Ce Jouable dès le début
Dynastie Han Yuan Shao Jouable dès le début
Dynastie Han Gongsun Zan Jouable dès le début
Dynastie Han Lü Bu Jouable dès le début
Dynastie Han Yuan Shu Jouable dès le début
Dynastie Han Dong Zhuo Déblocable après l'avoir battu sur le champ de bataille ou en ayant atteint le rang Empereur
Dynastie Han Kong Rong Jouable dès le début
Dynastie Han Liu Biao Jouable dès le début
Dynastie Han Ma Teng Jouable dès le début
Dynastie Han Lu Zhi Jouable dès le début
Dynastie Han Tao Qian Jouable dès le début
Dynastie Han Shi Xie Jouable dès le début
Bandits de Heishan Zhang Yan Jouable dès le début
Bandit Zheng Jiang Jouable dès le début
Bandit Yan Baihu Jouable dès le début

Contenus additionnels[modifier | modifier le code]

Fidèle à la série, cet opus dispose de contenus additionnels parfois gratuits (FLC), mais souvent payants (DLC). Ils ajoutent principalement de nouvelles factions, héros et Seigneurs légendaires.

Contenus payants
Nom Date de sortie Description
Yellow Turban Rebellion Ajoute trois factions jouables associées à la rébellion des Turbans jaunes dans la campagne principale.
Reign of Blood Ajoute des effets sanglants et violents sur le champ de bataille.
Eight Princes Ajoute une nouvelle campagne basée sur la guerre des huit princes pendant la dynastie Jin, qui se déroule 100 ans après le début de la campagne principale.
Mandate of Heaven[2] Ajoute une campagne préquelle à partir de 182, juste avant la rébellion des Turbans jaunes.
A World Betrayed Ajoute une nouvelle campagne à partir de 194 après la campagne principale.
The Furious Wild[3] Étend la carte de campagne dans le sud-ouest et ajoute la faction des Nanman.
Fates Divided Ajoute une nouvelle campagne qui commence en 200, elle se concentre sur la bataille de Guandu.
Contenus gratuits
Nom Date de sortie Description
Dynasty Mode [4] Ce mode de jeu met en scène des héros devant résister à des vagues d'ennemis de plus en plus importantes. Il est intéressant de noter que ce contenu a été réalisé en partenariat avec Intel, afin d'optimiser les performances sur les processeurs de la marque.
Tao Qian Ajoute le seigneur de guerre Tao Qian avec une mécanique unique de faction.
White Tiger Yan Mars 2020 Ajoute le chef des bandits Yan Baihu dans le sud-est de la Chine avec une mécanique unique de faction.
Shi Xie Ajoute le gouverneur Shi Xie avec une mécanique unique de faction.

Accueil[modifier | modifier le code]

L’agrégateur GameRankings attribue 85% au jeu[5].

Le site britannique PC Gamer déclare Total War: Three Kingdoms "meilleur jeu de stratégie de l'année 2019", louant notamment les nouvelles mécaniques par rapport au reste de la saga[6].

En mai 2021, le studio Creative Assembly annonce un nouveau jeu autour des Chroniques des Trois Royaumes, et l'arrêt du support du jeu Three Kingdoms. De nombreux joueurs mécontents organisent alors un review bombing sur Steam, Total War: Three Kingdoms affichant ainsi des avis "assez négatifs" et de nombreux DLC des avis "extrêmement négatifs" ; les joueurs pointent également du doigt des modifications promises par le passé, et n'ayant jamais vu le jour[7]. Certains internautes annoncent également leur intention de boycotter le prochain Total War: Warhammer 3.

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
PC Gamer (UK) 78/100 [8]
Presse numérique
Média Note
Gamekult (FR) 8/10 [9]
GameSpot (US) 8/10 [10]
IGN (US) 9,3/10 [11]
Jeuxvideo.com (FR) 16/20 [12]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 85% [13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Total War: Three Kingdoms - Patch 1.7.0 », sur totalwar.com
  2. (en-US) Fraser Brown, « Total War: Three Kingdoms – Mandate of Heaven is a brief prelude with a massive impact », sur PC Gamer, (consulté le )
  3. mumitsu, « Total War: Three Kingdoms – l’extension The Furious Wild se trouve une date », sur Geek Generation, (consulté le )
  4. « Total War : Three Kingdoms s'offre un mode Dynasty en vidéo », sur Always For Keyboard, (consulté le )
  5. « Total War: Three Kingdoms for PC - GameRankings », sur www.gamerankings.com (consulté le )
  6. (en-US) P. C. Gamer, « Best Strategy 2019: Total War: Three Kingdoms », sur PC Gamer, (consulté le )
  7. Lothan, « Three Kingdoms subit un review bombing sur Steam suite à son abandon par les développeurs », sur Always For Keyboard, (consulté le )
  8. « Total War: Three Kingdoms Review » (consulté le )
  9. « Total War: Three Kingdoms : les tribulations d'un chinois en Chine » (consulté le )
  10. « Total War: Three Kingdoms review » (consulté le )
  11. « Test Total War: Three Kingdoms » (consulté le )
  12. « Total War : Three Kingdoms sur PC » (consulté le )
  13. « Total War: Three Kingdoms », sur Metacritic (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]