Tony Millionaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les comics image illustrant une personnalité image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant les comics et une personnalité américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Tony Millionaire à l’Alternative Press Expo 2010.

Tony Millionaire (né Scott Richardson en 1956 à Boston) est un cartooniste, et un dessinateur et auteur de comic américain. Il est notamment connu et reconnu pour être l'auteur de Sock Monkey (en) et Maakies (en).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Adventures of Tony Millionaire's Sock Monckey, 1998, 1999, 2000 ; Dark Horse Comics, 2002
    • Trad. Sock Monkey, Rackham (éditeur), 2002

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Prix Eisner du talent méritant une plus grande reconnaissance pour Sock Monkey
  • 2001 : Prix Eisner du meilleur auteur humoristique pour Maakies et Sock Monkey et de la meilleure publication humoristique pour Sock Monkey vol. 3
  • 2003 : Prix Eisner du meilleur auteur humoristique pour House at Maakies Corner
  • 2004 : Prix Harvey spécial pour d'humour pour Sock Monkey ; du meilleur comic strip en syndication pour Maakies
  • 2006 : Prix Harvey du meilleur comic strip en syndication pour Maakies
  • 2007 : Prix Eisner du meilleur auteur humoristique pour Billy Hazelnuts et Sock Monkey: The Inches Incidents

Pseudonyme[modifier | modifier le code]

Quand on l'interroge sur l'utilisation d'un nom de plume, Millionaire soutient que "Tony Millionaire" est son véritable nom[1]. Il a par ailleurs déclaré que son nom de famille atypique venait d'un mot en ancien français qui signifiait "personne qui possédait un millier de serfs[2]". Certains pensent que le nom "Tony Millionaire" trouve son origine dans un personnage de la série télé des années 1960, Jinny de mes rêves. Millionaire a aussi prévu que s'il publiait, dans le futur, des ouvrages plus grand public, il le ferait sous un alias différent, pour différencier ces travaux des autres, au rendu plus vulgaire[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "It is my legal name, and it's been around a lot longer than I've been a cartoonist."
  2. "a person who owns a thousand serfs."
  3. LA Weekly - News - Give Me a Tall Ship and a Monkey to Steer Her By - Bill Smith - The Essential Online Resource for Los Angeles
  4. G4 - Feature - Ten Minutes with Tony Millionaire

Liens[modifier | modifier le code]