Tombeaux des Ming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 15′ 12″ N 116° 13′ 03″ E / 40.25333, 116.2175 ()

La Voie des Esprits menant aux tombeaux des Ming

La dynastie des Ming a régné sur la Chine entre 1368 et 1644. Sur les seize empereurs de la dynastie, treize sont enterrés dans une nécropole. Cela représente le plus grand nombre d'empereurs dans une nécropole impériale chinoise. C'est le troisième empereur Ming, Yongle, qui est l’initiateur du projet et qui repose au milieu de la nécropole.

Le culte des ancêtres faisant partie intégrante des traditions, les tombeaux sont donc très importants dans la culture chinoise. D'après les rites des Ming, on traite les morts comme les vivants. Les morts ont toujours leurs âmes qui existent et ont encore des besoins comme les vivants. Ainsi, les bâtiments des tombeaux sont des palais impériaux en plus petits avec le mur rouge (symbolisant la terre) et les tuiles jaunes (symbolisant le ciel) signifiant la place supérieure de l'empereur et son pouvoir.

En 1961, la nécropole des Ming est inscrite à la protection nationale chinoise des vestiges et monuments; en 1982 elle est inscrite aux sites célèbres nationaux importants chinois; et enfin en 2003, elle est inscrite sur la liste du patrimoine culturel mondial par l'UNESCO. Les immenses bâtiments de la nécropole sont complets et bien préservés, et abritent les dépouilles de 13 empereurs, 23 impératrices, 1 concubine supérieure et des concubines accompagnées.

Situation[modifier | modifier le code]

La nécropole est située à 50 km au nord-ouest de Pékin et à 10 km au nord de Changping. Sur un territoire de 40 km2, et d'une dimension de neuf kilomètres de longueur sur sept de largeur, le site se trouve dans une cuvette fermée à l'est, à l'ouest et au nord par les contreforts des monts Yanshan et au sud des monts Tian Shou. Il est organisé selon la géomancie traditionnelle chinoise (Feng shui) et est disposé en fer à cheval.

Le panorama peint "Départ du Seigneur", peinte au cours du règne de l'Empereur Xuande (1425-1435), montre le voyage de l'empereur, voyageant à cheval avec son escorte de Beijing la capitale Impériale jusqu'aux Tombes de la Dynastie Ming

La Voie des Esprits[modifier | modifier le code]

La Voie des Esprits (ou Voie Sacrée) est l'entrée de la nécropole impériale. Longue de sept kilomètres, elle est érigée sous le règne de l'Empereur Jiajing.

Environ 1 km après le début de la Voie des Esprits, se trouve la Grande Porte (Dahongmen), imposante porte en marbre à trois baies et couvertes de tuiles jaunes. Le portail central était réservé au passage des cercueils impériaux et tous les cortèges qui entraient sur le site pour offrir des sacrifices devaient passer par cette porte. Elle est érigée en 1540. À partir de cette Grande Porte, une muraille d'enceinte d'environ 40 kilomètres de long entourait entièrement la nécropole en suivant la configuration du terrain.

En poursuivant on arrive au Pavillon de la Stèle (beiting) qui possède un double toit aux rebords en saillie. Toute personne officielle, habilitée à pénétrer dans la nécropole, devait descendre de cheval, y compris l'empereur. Aux quatre coins du pavillon sont érigées quatre colonnes (huabiao) en marbre blanc, sculptées de motifs en forme de nuages et de dragons. Le centre du pavillon accueille une énorme tortue, symbole d'immortalité en Chine, portant sur son dos la plus grande stèle de Chine, haute de dix mètres, fabriquée en 1425. Cette stèle, nommée "stèle du Chang Ling des Grands Ming dédiée aux mérites divins et aux vertus sacrées de l'empereur", porte d'un côté une inscription de trois mille caractères rédigée par l'empereur Hongxi, et de l'autre côté une composition poétique de l'empereur Qianlong.

Au-delà, la Voie des Esprits passe entre deux colonnes (wangzhu) décorées de nuages, puis sur huit cent mètres entre deux rangées de trente-six statues d'animaux et de mandarins en pierre au milieu de la végétation: quatre lions, quatre licornes (xieshi), quatre chameaux, quatre éléphants, quatre chimères (qilin), et quatre chevaux, présentés tous alternativement accroupis et debout, et également quatre mandarins militaires, quatre mandarins civils et quatre mandarins lettrés (ou émérites). Toutes ces grandes statues sont taillées dans un seul bloc de pierre, et constituent chacune un ouvrage d'art magistral. La statuaire symbolisant la garde d'honneur de l'empereur vise avant tout à orner le mausolée pour former un cortège funèbre.

Cette portion de la Voie des Esprits se termine par une dernière porte, celle du Dragon et du Phénix (Longfengmen), symbolisant respectivement l'empereur et l'impératrice.

Plan type des tombeaux[modifier | modifier le code]

Les treize tombeaux sont disséminés sur tout le site et se présentent tous sur le même plan. Seule la taille les distingue. Une enceinte entoure trois cours séparées par quatre bâtiments:

  • Une porte du palais qui marque l'entrée du tombeau.
  • Une porte des Faveurs éminentes (Ling en) à trois ou cinq ouvertures.
  • Un palais des Faveurs éminentes (Ling en'dian) à sept ou neuf travées. C'est dans cette salle que l'empereur et l'impératrice se recueillaient devant la tablette du défunt.
  • Enfin un mur circulaire (baocheng) soutenant une butte de terre imposante qui renferme les dépouilles de l'empereur et de l'impératrice, surmonté d'une tour de la stèle à son extrémité antérieure. Devant la tour de la stèle se trouve une table de pierre sur laquelle sont posés les wugong, c'est-à-dire les cinq objets rituels : un encensoir, deux chandeliers et deux vases de pierre.

Liste des 13 tombeaux[modifier | modifier le code]

Actuellement, seuls les tombeaux Changling, Zhaoling et Dingling se visitent.

  • le tombeau Changling de l'empereur Yongle (1402-1424)

La Voie des Esprits se termine devant le tombeau construit à partir de 1409 par l'Empereur Yongle et de l'impératrice Renxiao décédée en 1407. En effet, au lieu de faire construire une sépulture à Nankin, comme ses prédécesseurs, Yongle envoya son ministre des Rites et un géomancien chercher un terrain propice pour accueillir une nouvelle nécropole près de Pékin, ville où il veut faire construire la Cité interdite pour en faire sa nouvelle capitale. Ces derniers jetèrent dès 1409 leur dévolu sur la zone où se trouve l'actuelle nécropole. La construction du tombeau dura dix-huit ans et s'acheva en 1427. L'ensemble occupe une surface de 120 000 m2. Extérieurement, le tombeau de Yongle est conçu sur le même plan que les autres. Néanmoins le palais des Faveurs éminentes a des proportions monumentales et s'élève sur une triple plate-forme en marbre blanc à balustrades. Il est couvert d'une double toiture en tuiles jaunes, reposant sur 60 énormes piliers en cèdre du Yunnan qui ont gardé la couleur d'origine du bois. Devant chacun des trois escaliers d'accès se trouve un four en céramique vernissée pour brûler les offrandes. Dans le centre de la salle, on effectuait des sacrifices devant la tablette impériale qui était disposée sur un socle en bois. De part et d'autre de l'axe principal, on peut encore voir deux fours en céramique vernissée où l'on brûlait les offrandes de rouleaux de soie, d'encens et de disques de jade. À l'est et à l'ouest se situent les tombes des seize concubines impériales qui eurent l'honneur d'être ensevelies vivantes avec leur défunt empereur (pratique abolie au XVe siècle sous le règne de Zhengtong). En 1957, les archéologues chinois ont mené des fouilles importantes dans ce tombeau, et mirent au jour le palais souterrain avec quelque 3 000 objets très précieux dont la couronne de phénix de l’impératrice, les tuniques à motifs de dragons de l’empereur et un grand nombre d’objets d’or et d’argent.

  • le tombeau Xianling de l'empereur Hongxi (1424-1425) (ne se visite pas)
  • le tombeau Jingling de l'empereur Xuande (1425-1435) (ne se visite pas)
  • le tombeau Yuling de l'empereur Zhengtong (1435-1449 et 1457-1464) (ne se visite pas)
  • le tombeau de l'empereur Jingtai(1449-1457), considéré comme un usurpateur il n'a plus été reconnu empereur après sa mort(ne se visite pas)
  • le tombeau Maoling de l'empereur Chenghua (1464-1487) (ne se visite pas)
  • le tombeau Tailing de l'empereur Hongzhi (1487-1505) (ne se visite pas)
  • le tombeau Kangling de l'empereur Zhengde (1505-1521) (ne se visite pas)
  • le tombeau Yongling de l'empereur Jiajing (1521-1567) (ne se visite pas)
  • le tombeau Zhaoling de l'empereur Longqing (1567-1572)

L'empereur est enterré avec ses trois épouses.

  • le tombeau Dingling de l'empereur Wanli (1572-1620)

Le tombeau a été fouillé entre 1956 et 1959. Le tombeau est l'un des plus grands avec une surface de 180 000 m2. L'empereur est enterré avec ses deux épouses, l'impératrice Xiaoduan décédée en 1620 et l'impératrice Xiaojing (titre posthume après sa mort en 1612). Il fut construit entre 1584 et 1590. Le tombeau renferme un « Mur en diamants » élevé en brique qui obstruait une antichambre voûtée. Au fond, une porte à deux vantaux en marbre sculptés de têtes de lion en bas-relief, donne accès à une longue galerie vide qui s'ouvre sur la salle centrale. Celle-ci renferme trois autels dont le dernier est celui de l'empereur, devant lesquels un grand vase contenait encore de la graisse parfumée qui aurait dû alimenter une « lampe perpétuelle ». La galerie du fond abrite les trois cercueils impériaux, dont celui de l'empereur qui est au centre, et tout un mobilier funéraire qui se trouvait dans 26 coffres en laque rouge. De part et d'autre de la salle centrale, un corridor très étroit mène à une autre galerie voûtée, peut-être destinée à recevoir un sarcophage, mais qui était vide. Le tombeau possède des objets précieux dont des vêtements de brocart, le bonnet impérial (mian), l'épée et le chapeau de guerre porté par Wanli, le sceau impérial, une tiare en perles, un coffre à résille d'or, des bijoux de jade, de la vaisselle d'or pour les sacrifices, des épingles revêtues de plume de martin-pêcheur portées par l'impératrice Xiaoduan, une coiffure d'impératrice, etc..

  • le tombeau Qingling de l'empereur Taichang (1620) (ne se visite pas)
  • le tombeau Deling de l'empereur Tianqi (1621-1627) (ne se visite pas)
  • le tombeau Siling de l'empereur Chongzhen (1628-1645) (ne se visite pas)

Les autres nécropoles Ming[modifier | modifier le code]

  • Le premier empereur Ming, Hongwu (1368-1398), fondateur de la dynastie, est enterré au Tombeau Xiaoling à Nankin qui était sa capitale de l'époque.
  • Son petit-fils et successeur Jianwen (1398-1402) a été détrôné par son oncle Yongle en 1402 et personne ne sait ce qu'il est devenu. Sans doute a-t-il été tué lors de l'incendie de son palais.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nancy S. Steinhardt (dir.), L'architecture chinoise, Editions philippe Picquier,‎ 2005

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]