Wang Xizhi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wang Xizhi représenté dans le Wanxiaotang

Wang Xizhi, 王羲之, (321-379 ou 303-361) est un calligraphe et politicien chinois de l'époque de la dynastie Jin. Il s'est éloigné des canons officiels en vigueur pour pratiquer une forme personnelle et libre, la calligraphie cursive. Il est notamment connu comme auteur de la Préface au recueil du pavillon des Orchidées, écrite à l'issue de la réunion de quarante et un lettrés au pavillon des Orchidées en 353.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wang Xizhi aurait vécu de 321 à 379 ou de 303 à 361[1].

Issu d'une famille aristocratique, il a acquis sa formation de calligraphie auprès de Wei Shuo (en). Dans la vie publique, il a atteint le grade de « général de l'armée de droite »[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

Connaissant la gloire dès son vivant, son œuvre demeure un modèle après sa mort auprès des lettrés de l'Empire chinois. Elle est admirée en particulier par l'empereur et calligraphe Taizong (627-649), qui commande la réalisation de copies des travaux de Wang Xizhi[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ses œuvres ne sont connues aujourd'hui que par des copies. La plus célèbre est le Préface au recueil du pavillon des Orchidées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c bnf.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]