Thomas de Savoie-Gênes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thomas de Savoie-Gênes
Tomassogenua1854-2.jpg
Titre de noblesse
Duke of Genoa (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Palazzo Chiablese (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Tommaso di Savoia-GenovaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Autres informations
Religion
Grade militaire
Distinctions
Liste détaillée
Chevalier de l'ordre de la Toison d'or
Ordre de Saint-Stanislas de première classe (d)
Ordre de Saint-Alexandre Nevski
Ordre de l'Aigle blanc
Ordre de Sainte-Anne de première classe (d)
Ordre de Saint-AndréVoir et modifier les données sur Wikidata

Thomas Albert Victor de Savoie-Gênes (Turin, Turin, ) était un membre de la Maison de Savoie, appartenant à la branche de Savoie-Gênes, et Amiral italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas de Savoie-Gênes est né dans le Palazzo Chiablese à Turin le 6 février 1854, le fils de Ferdinand de Savoie et Élisabeth de Saxe[1].Il est le frère cadet de Margherita de Savoie, la future reine d'Italie. Orphelin à l'âge de seulement un an et devenu duc de Gênes, il a été placé sous la tutelle de son oncle Victor-Emmanuel II, qui a suivi son éducation en lui envoyant à Harrow School de Londres[2].

Amateur de vie sportive, il entre dans la Marine avec le grade de capitaine de frégate, puis promu capitaine au cours de la traversée, a fait le tour du monde à la commande de la corvette de Vettor Pisani, un navire de guerre italien.

Famille[modifier | modifier le code]

Le 15 avril 1883 , il épousa au Château de Nymphembourg à Munich, Élisabeth de Bavière (1863-1924). Sont nés de l'union:

Lieutenant général du Royaume[modifier | modifier le code]

En 1915, l'entrée de l'Italie dans la première guerre mondiale, Victor-Emmanuel III nomme Thomas comme lieutenant-général du royaume. La charge, cependant, était presque exclusivement honorifique et n'a pas participé à l'exercice réel du pouvoir. Toutefois, dans cette période, les arrêtés royaux ont été appelés décrets luogotenenziali et portaient, au lieu de la signature du roi, celle du prince Thomas. Il a été chargé de suivre les dégâts provoqués dans le centre de l'Italie par le Séisme de 1915 de la Marsica du 13 janvier 1915.

Thomas est mort à Turin en 1931. Il a été enterré dans la crypte royale de la basilique de Superga. Il a été remplacé comme duc de Gênes par son fils aîné Ferdinand[3].

Références[modifier | modifier le code]