Siam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Royaume de Siam
(th) สยาม

1350–1939

Drapeau
Drapeau (1855-1916)
Blason
Armoiries (1873-1910)
Description de cette image, également commentée ci-après
Le royaume de Siam à son apogée (fin du XVIIIe siècle).
Informations générales
Statut Monarchie absolue
Capitale Ayutthaya, Thonburi, Bangkok
Langue Thaï

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Siam est l'ancien nom de la Thaïlande. L'origine n'est pas clairement connue, le mot Siam (thai : สยาม Sayam) pourrait venir du sanskrit Śyāma (श्याम, signifiant « sombre » ou « brun »). Les noms Shan et A-hom semblent être des variantes du même mot. Le roi Mongkut signait : SPPM Mongkut Rex Siamensium.

Le royaume de Siam a été fondé en 1350 par le roi Ramathibodi Ier[1]. Ses capitales successives furent Ayutthaya (1350–1767), Thonburi (1767–1782), puis Bangkok (à partir de 1782). Le pays a pris le nom de Thaïlande en 1939, après la prise du pouvoir par le général Plaek Phibunsongkhram.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le royaume d'Ayutthaya (1350-1767)[modifier | modifier le code]

Le royaume de Siam est fondé en 1350 par un prince thaï qui fonde Ayutthaya et monte sur le trône sous le nom de Ramathibodi Ier. Le Siam combat à la fois l'Empire khmer, le royaume de Sukhothaï et le royaume du Lanna. En 1431, il conquiert la capitale khmère, Angkor. En 1438, il absorbe complètement le royaume de Sukhothaï[2].

Les Birmans pillent Ayutthaya en 1569 et la détruisent en 1767, mettant fin au royaume d'Ayutthaya. La ville est reprise par Taksin, un général sino-siamois.

Taksin (1767-1782) et la dynastie Chakri (à partir de 1782)[modifier | modifier le code]

Taksin se fait couronner roi et installe sa capitale plus au sud, à Thonburi. Quand il perd la raison, un autre général, Chakri prend le pouvoir et se fait finalement couronner roi en 1782, mais il déplace la capitale à Bangkok.

La couronne reste aux mains de la dynastie Chakri. Mongkut (1851-1868) et Chulalongkorn (1868-1910) modernisent le pays. En 1932, un coup d'État instaure un nouveau régime (adoption d'une constitution, limitation du pouvoir de l'aristocratie). Phibun, Premier ministre à partir de 1938, décide l'année suivante de changer le nom du royaume en royaume de Thaïlande.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean Sellier, Atlas des peuples d'Asie méridionale et orientale, La Découverte, Paris, 2008, p. 84.
  2. Jean Sellier, op. cit., p. 84.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]