Thibault Bazin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bazin.

Thibault Bazin
Fonctions
Député de Meurthe-et-Moselle
En fonction depuis le
(1 an, 1 mois et 18 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 4e circonscription
Législature XVe (Cinquième République)
Prédécesseur Jacques Lamblin
Conseiller départemental de Meurthe-et-Moselle
En fonction depuis le
(3 ans, 4 mois et 16 jours)
Élection 22 mars 2015
Circonscription Canton de Lunéville-2
Maire de Rosières-aux-Salines

(9 ans et 4 mois)
Élection 9 mars 2008
Réélection 23 mars 2014
Prédécesseur Jean Roj
Successeur Philippe Jonquet
Biographie
Date de naissance (33 ans)
Lieu de naissance Nancy
Nationalité Française
Parti politique Les Républicains
Diplômé de ESSEC
Profession Économiste urbain[1]
Responsable du développement des projets à l'Agence Lorraine de BOUYGUES IMMOBILIER (2007-2017)
Site web thibaultbazin.fr

Thibault Bazin, né le à Nancy, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée Notre-Dame Saint-Sigisbert et à l'Institut d'études politiques de Strasbourg (section Eco-Fi) et à l'ESSEC, Thibault Bazin devient urbaniste[1].

En 2008, il est élu maire sans étiquette de Rosières-aux-Salines[2]. Âgé de 23 ans, il est alors le plus jeune maire de France[2],[3] d'une commune de plus de 500 habitants.

Il est réélu en 2014.

L'année suivante, il est élu au conseil départemental de Meurthe-et-Moselle. Son ticket d'union de la droite avec Anne Lassus rassemble 61,46 % des suffrages face à un binôme frontiste[4].

À partir de 2012, il est le suppléant du député de droite Jacques Lamblin.

Thibault Bazin est candidat aux élections législatives de 2017 dans la quatrième circonscription de Meurthe-et-Moselle, où Jacques Lamblin ne se représente pas et devient son suppléant. Il arrive deuxième du premier tour avec 25,5 % des voix, derrière le candidat LREM Philippe Buzzi (31,13 %)[5].

Il est élu député au second tour avec 53,24% des suffrages[6].

En avril 2018, son soutien envers l'élevage intensif de poules aux conditions les plus dures est dénoncé par l'association L214[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]