Temple de la Concorde (Arx)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Temple de la Concorde ou Édicule de la Concorde.

Temple de la Concorde in arce
Lieu de construction Regio VIII Forum Romanum
Arx
Date de construction Entre 218 et 216 av. J.-C.
Ordonné par Lucius Manlius
Type de bâtiment Temple
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome3.png
Temple de la Concorde in arce
Localisation du temple dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 53′ 37″ nord, 12° 29′ 01″ est
Liste des monuments de la Rome antique

Le temple de la Concorde in arce (en latin : Aedes Concordiae in arce), est un temple situé sur la colline de l'Arx, dédié à la déesse Concordia.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le temple est situé sur la colline du Capitole, probablement dans sa partie nord-est qui correspond à la colline de l'Arx, surplombant le temple de la Concorde construit plus tard sur le Forum Romain en contrebas[1]. Il est qualifié de in arce[a 1] ou de in Capitolio[a 2] dans les sources antiques[2].

La localisation précise du temple sur la pente orientale de la colline n'est qu'une hypothèse tant la topographie antique de l'Arx est complexe et mal connue à cause notamment des nombreux remaniements que la zone a subi au cours de son histoire. Les vestiges de murs en tuf de Fidènes et en béton d'époque domitianique, construits sur une structure en cappellaccio préexistante plus petite datée du VIe siècle av. J.-C., découverts en 1876 dans les jardins Aracoeli, pourraient correspondre au podium du temple[3]. Toutefois, selon d'autres hypothèses, ces vestiges ont également été identifiés au temple de Junon Moneta ou au temple de Jupiter Custos[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le temple est voué en 218 av. J.-C. par Lucius Manlius alors que ce dernier est préteur en Gaule et vient de mater une mutinerie parmi ses troupes stationnées en Cisalpine[1],[a 3]. Les travaux de construction débutent l'année suivante, supervisés par les duumviri aedi dedicandae Caius Pupius et Kaeso Quinctius Flaminius. Le temple est dédié le 5 février 216 av. J.-C. par les duumviri Marcus et Caius Atilius[2],[a 4].

Selon Tite-Live, le temple a été frappé par la foudre en 211 av. J.-C.[a 5]. Toutefois, il pourrait y avoir confusion avec un autre temple ou édicule dédiés à la Concorde et établis non loin sur le Forum Romain.

« La foudre frappa la statue de la Victoire élevée au sommet du temple de la Concorde, et la renversa sur les Victoires placées au-dessous de la frise, où elle s'arrêta, sans tomber jusqu'au bas. »

— Tite-Live (traduction de M. Nisard, 1869, lire en ligne), Histoire romaine, XXVI, 23.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  1. a et b Platner et Ashby 1929, p. 138.
  2. a et b Richardson 1992, p. 98.
  3. Thein 2008.
  4. Arata 2010, p. §4 fig. 1.
  • Sources antiques :
  1. Fasti Praenestini
  2. Fasti Antiates Maiores
  3. Tite-Live, Histoire romaine, XXII, 33, 7
  4. Tite-Live, Histoire romaine, XXIII, 21, 7
  5. Tite-Live, Histoire romaine, XXVI, 23, 4

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages généraux[modifier | modifier le code]

  • (en) Samuel Ball Platner et Thomas Ashby, A topographical dictionary of Ancient Rome, Londres, Oxford University Press, , 608 p.
  • (en) Lawrence Richardson, A New Topographical Dictionary of Ancient Rome, Johns Hopkins University Press, , 488 p. (ISBN 0801843006)
  • (it) Francesco Paolo Arata, « Osservazioni sulla topografia sacra dell’Arx capitolina », Mélanges de l'École française de Rome - Antiquité, nos 122-1,‎ , p. 117-146

Ouvrage sur le temple[modifier | modifier le code]

  • (it) G. Giannelli, « Concordia in Arce, aedes », dans Eva Margareta Steinby (dir.), Lexicon Topographicum Urbis Romae : Volume Primo A - C, Edizioni Quasar, , 480 p. (ISBN 88-7097-019-1), p. 321
  • (en) Alexander G. Thein, « Concordia, Aedes (Arx) », Digital Augustan Rome,‎ (lire en ligne)
Plan intemporel du Capitole antique
Auguraculum
Iseum
Casa Romuli
Autel
Tensarum
Centus
Gradus
Porta Pandana
Temple de
Janus
Temple de
Junon Sospita
Temple de
Spes
Inter duos lucos
Clivus
Argentarius
Temple de
Vénus
Érycine
Temple de
Mens (?)
Temple de
Fides (?)
Temple
d'Ops (?)
T. de Vénus
Victrix (?)
T. du
Genius publicus
populi Romani
 (?)
T. de Fausta
Felicitas
 (?)