Tchakhars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant un groupe ethnique image illustrant la Mongolie image illustrant le monde chinois
Cet article est une ébauche concernant un groupe ethnique, la Mongolie et le monde chinois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le peuple tchakhar. Pour le dialecte tchakhar, voir Tchakhar. Pour autres homonymes, voir Chahar.
Femmes Tchakhares en 1874

Les Tchakhars (du mongol bitchig : ᠴᠠᠬᠠᠷ, cyrillique : Цахар ; chinois simplifié : 察哈尔 ; chinois traditionnel : 察哈爾 ; pinyin : cháhā'ěr) sont un sous-groupe des Mongols. Ils vivent en Mongolie-Intérieure où différents toponymes marquent leur présence.

Leur dialecte, le tchakhar, est un dialecte du Khalkha, l'une des langues mongoles de Mongolie centrale et la langue vernaculaire de Mongolie intérieure.

Ligdan Khan fut khagan du khaganat mongol de la Dynastie Yuan du Nord d'environ 1603~1604 à 1634, il fut suivi par son fils Ejei Khan, qui en fut le dernier khagan jusqu'en 1635, lorsque Huang Taiji, empereur mandchou de la dynastie Qing, prit le contrôle de la Mongolie-Intérieure.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alan J. K. Sanders, « Chahar (Tsahar, Qahar) », in Historical Dictionary of Mongolia, Scarecrow Press, 2010 (3e éd.), p. 143 (ISBN 9780810874527)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :