Tavisoupleba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
თავისუფლება (ka)
Tavisoupléba (ka)
La Liberté
Image illustrative de l'article Tavisoupleba
Partition de l'hymne

Hymne national de Drapeau de la Géorgie Géorgie
Paroles Davit Magradzé
Musique Zacaria Paliachvili
Adopté en 2004
Fichier audio
Tavisoupleba (Vocal)
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Tavisoup'léba (თავისუფლება, La Liberté en géorgien), est l'hymne national de la Géorgie, d'après Ioseb Quetchakmadzé, écrit par Davit Magradzé, et composé par Zacaria Paliachvili. Il fut adopté le .

Paroles[modifier | modifier le code]

Paroles en géorgien[modifier | modifier le code]

ჩემი ხატია სამშობლო,
სახატე მთელი ქვეყანა,
განათებული მთა-ბარი,
წილნაყარია ღმერთთანა.
თავისუფლება დღეს ჩვენი
მომავალს უმღერს დიდებას,
ცისკრის ვარსკვლავი ამოდის,
ამოდის და ორ ზღვას შუა ბრწყინდება,
დიდება თავისუფლებას,
თავისუფლებას დიდება!

Transcription[modifier | modifier le code]

L'apostrophe indique que la consonne occlusive ou affriquée qui précède est glotalisée. Il s'agit de la transcription selon l'usage courant en français

Tchemi khat'ia samchoblo,
sakhat'e mteli kveq'ana,
ganatebouli mta-bari,
ts'ilnaq'aria ghmerttana.
Tavisoupleba dghes tchveni
momavals oumghers didebas,
tsisk'ris varsk'vlavi amodis,
amodis da or zghvas choua brts'q'indeba,
dideba tavisouplebas,
tavisouplebas dideba!

Translittération[modifier | modifier le code]

Cette translittération est conforme à la norme internationale officielle ISO 9984. Ici l'apostrophe indique que la consonne qui précède est aspirée.

č'emi xatia samšoblo,
saxate mt'eli k'veqana,
ganat'ebuli mt'a-bari,
cilnaqaria ḡmert't'an.
t'avisup'leba dḡes č'veni,
momavals umḡers didebas,
c'iskris varskvlavi amodis,
amodis da or zḡvis šua brcqindeba,
dideba t'avisup'lebas,
t'avisup'lebas dideba !


Traduction[modifier | modifier le code]

Mon icône est ma patrie,
Son écrin est le monde entier,
Ses montagnes et ses plaines baignées de lumière,
Sont en partage avec Dieu.
Notre liberté d'aujourd'hui,
Chante à la gloire de notre avenir,
L'étoile de l'aube se lève,
S'élève et resplendit entre les deux mers.
Gloire soit rendue à la liberté,
À la liberté, que gloire soit rendue !