Tfou TV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis TFOU TV)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Tfou ni TF!.
Logo de Tfou TV.
Logo de Tfou TV.

Création
Disparition
Propriétaire Groupe TF1
Format d'image 4:3
Langue français
Pays France
Statut chaîne jeunesse, fermée
Site web tfou.fr
Diffusion
Chronologie
Foot School TV Suivant

Tfou TV était une chaîne de télévision jeunesse française lancée le par le Groupe TF1, et qui a disparu le , remplacée par Foot School TV.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Groupe TF1 lance la chaîne Tfou TV en 2003. La chaîne diffusait des dessins animés différents de ceux de TF! car ses séries étaient plus adaptées à l’adolescence (contrairement à TF! qui diffusaient des dessins animés pour les 3-12 ans) et aussi car TF1 avait beaucoup de droits sur les séries [1].Tfou TV diffusait les émissions de TF! et ses propres émissions comme le Grand Show. En 2007, l'émission TF! est rebaptisé Tfou. Tfou TV a été supprimée le 28 février 2008 et fut remplacée le lendemain par Foot School TV.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Contrairement à l'émission Tfou, les couleurs du premier logo de Tfou TV restait les mêmes (toujours habillé en rouge et jaune) et il y avait en plus un rond violet derrière le logo. Les jingles de Tfou TV étaient différents de ceux de Tfou. En août 2007 le logo de l'émission et de la chaîne changèrent en même temps. Les jingles et le logo de Tfou TV étaient proches de ceux de Tfou, mais contrairement à l'émission, les couleurs du logo ne variaient pas (toujours habillé en rouge).

Programmes[modifier | modifier le code]

Les séries diffusés sur Tfou TV étaient aussi diffusés dans l'émission Tfou.

Émissions[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

  • Le Grand Show

Diffusion[modifier | modifier le code]

La chaîne a été lancée sur le bouquet TPS et Orange TV.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Mickaël Frison, Dominique Poussier : « TF1 a préparé l’après-Dorothée dès 1994 », , sur le site de Une idole

Articles connexes[modifier | modifier le code]