Steve Morabito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morabito.
Steve Morabito
Steve Morabito TR 2011.jpg

Steve Morabito lors du Tour de Romandie 2011

Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Taille
187 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Poids
74 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Équipes amateurs
2002-2003 VC Mendrisio-Mapei-PL Valli
2004-2005 VC Mendrisio-PL Valli
Équipes professionnelles
2006 Phonak
2007-2009 Astana
2010-2014 BMC Racing
2015- FDJ

Steve Morabito, né le à Monthey, est un coureur cycliste suisse. Devenu professionnel en 2006 au sein de l'équipe Phonak, il a ensuite évolué dans les équipes Astana de 2007 à 2009 puis BMC Racing de 2010 à 2014. Au sein de cette dernière, il a notamment été équipier de Cadel Evans lors de sa victoire au Tour de France 2011. Il est membre de l'équipe FDJ depuis 2015.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière amateur[modifier | modifier le code]

Après avoir pratiqué le basket-ball pendant cinq ans, Steve Morabito commence à faire du VTT puis prend sa première licence cycliste en junior deuxième année[2],[3], en 2001[4]. Membre de la Roue d'or de Monthey, il gagne onze course cette année[3] et est troisième du championnat du Suisse sur route juniors. Il se classe 44e du championnat du monde de cette catégorie à Lisbonne[5].

Membre du VC Mendrisio en espoirs (moins de 23 ans), il participe deux fois aux championnats du monde sur route dans cette catégorie. En 2004, il dispute le contre-la-montre, dont il prend la 37e place[6]. En 2005, il se classe huitième de la course en ligne à Madrid[7].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Premières années chez Phonak puis Astana (2006-2009)[modifier | modifier le code]

Steve Morabito lors de sa victoire sur le Tour de Suisse 2006.

Steve Morabito devient cycliste professionnel en 2006 dans l'équipe suisse Phonak, qui lui fait signer un contrat de deux ans[8]. Il obtient sa première victoire chez les professionnels en gagnant une étape du Tour de Suisse à Loèche-les-Bains. Durant l'été, il dispute le Tour d'Espagne, son premier grand tour. L'équipe Phonak disparaît en fin d'année.

Pour l'année 2007, Steve Morabito est engagé chez Astana. Il dispute cette année-là le Tour d'Italie. En fin de saison, il gagne deux étapes du Herald Sun Tour et termine à la deuxième place du classement général. En 2008, il réalise un bon Tour de Romandie en épaulant son leader Andreas Klöden, qui gagne la course. Il prend la 18e place au classement général. Grâce à cette course, il est sélectionné pour le Tour d'Italie mais à cause de deux chutes, il est contraint d'abandonner. En 2009, Lance Armstrong reprend sa carrière au sein de l'équipe Astana. Steve Morabito dispute notamment le Tour d'Italie en tant qu'équipier d'Armstrong et de Levi Leipheimer.

Équipier de Cadel Evans et Tejay van Garderen chez BMC (2010-2014)[modifier | modifier le code]

Steve Morabito durant le Tour de France 2011.

En 2010, il rejoint l'équipe suisse BMC Racing, propriété d'Andy Rihs comme l'était l'équipe Phonak. Durant cette saison, il est notamment quatrième du Tour de Suisse et dispute son premier Tour de France. En juillet 2011, il est l'un des coéquipiers de l'Australien Cadel Evans lors de sa victoire sur le Tour de France.

Non-retenu pour disputer le Tour de France 2012, il se classe deuxième du Tour d'Autriche. Après le Tour d'Espagne, qu'il termine à la 35e place, il dispute la course en ligne des championnats du monde, avec pour leader Michael Albasini[9]. Il en prend la 67e place.

En 2013, il dispute le Tour d'Italie au service de Cadel Evans, troisième du classement général. Malgré un fissure au poignet due à une chute, il termine 33e. Sa blessure le force toutefois à renoncer au Tour de Romandie et au Critérium du Dauphiné. En juillet, il dispute le Tour de France. Engagé comme équipier de Cadel Evans et Tejay van Garderen, il est finalement le coureur le mieux classé de son équipe, à la 35e place[10]. Il n'est pas retenu en équipe de Suisse pour les championnats du monde par le sélectionneur Luca Guercilena, et met un terme à sa saison en septembre[11].

En 2014, Morabito et ses coéquipiers gagnent le contre-la-montre par équipes du Tour du Trentin, permettant à Evans de remporter sa dernière course par étapes. Il épaule ce dernier lors de ses derniers grands tours, le Tour d'Italie et le Tour d'Espagne. Morabito ne termine pas cette Vuelta, devant abandonner lors de la onzième étape à la suite d'une chute[12]. Présélectionné pour les championnats du monde 2014[13], il figure dans une deuxième présélection mais n'est finalement pas retenu[14]. En fin d'année, il s'engage pour deux ans avec la formation FDJ.fr[15].

Chez FDJ depuis 2015[modifier | modifier le code]

Présent sur le Tour de France 2015 comme coéquipier de Thibaut Pinot, Steve Morabito chute au cours de la quatorzième étape. Atteint d'une fracture de la clavicule gauche, il ne peut continuer la course[16]. Il retrouve la compétition sur la Brussels Cycling Classic le 5 septembre.

En juillet 2016 est annoncée l'extension du contrat de Morabito jusqu'en fin d'année 2018[17].

Palmarès, résultats et classements[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Steve Morabito sur le podium durant le Herald Sun Tour 2007.

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

5 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

5 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

3 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement ProTour 180e[18]
Classement mondial UCI 77e[19]
UCI World Tour nc[20] nc[21] nc[22] 90e[23] 119e[24]
UCI America Tour 297e[25]
UCI Europe Tour 162e[26] 761e[27]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Astana - Tour de France 2009 », sur letour.fr/ (consulté le 9 juillet 2011)
  2. « Morabito au courage », sur eurosport.fr,‎ (consulté le 8 mars 2016)
  3. a et b « Morabito: Tour de Suisse start was 'a present' », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 8 mars 2016)
  4. « Steve », sur stevemorabito.ch (consulté le 8 mars 2016)
  5. (en) « Ukrainian dominance: Kvachuk emulates Popovych », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 21 octobre 2011)
  6. (en) « Speedy Slovenian Brajkovic slaps down favourite Dekker », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 21 octobre 2011)
  7. (en) « Super strong Grabovskyy wins in Madrid », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 21 octobre 2011)
  8. (en) « Phonak signs top Swiss U23 rider », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 21 octobre 2011)
  9. (en) « Albasini to lead Switzerland at World Championships in Valkenburg », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 26 septembre 2012)
  10. « Disappointing Tour finally over for BMC », sur cyclingquotes.com,‎ (consulté le 24 février 2016)
  11. « Morabito n'ira pas aux Mondiaux avec la Suisse », Le Matin,‎ (lire en ligne)
  12. « Steve Morabito s'est fait rouler dessus à la Vuelta », sur lematin.ch,‎ (consulté le 24 février 2016)
  13. « Championnat du monde : Fabian Cancellara renonce au chrono », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  14. « Cyclisme: Albasini et Wyss épauleront Cancellara aux Mondiaux », sur rts.ch,‎
  15. « Morabito à la FDJ.fr », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 22 octobre 2014)
  16. « Tour de France: Steve Morabito chute et doit abandonner », sur rts.ch,‎
  17. « Steve Morabito rempile à la FDJ », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  18. « Classement ProTour 2006 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 29 février 2012)
  21. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  22. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  23. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  24. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 5 octobre 2015)
  25. (en) « UCI America Tour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  26. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  27. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :