8e étape du Tour d'Italie 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La huitième étape du Tour d'Italie 2008 s'est déroulée le 17 mai entre Rivisondoli et Tivoli.

Parcours[modifier | modifier le code]

La huitième étape part de Rivisondoli dans les Abruzzes et arrive à Tivoli dans le Latium, au nord-est de Rome après 208 kilomètres de course. La seule côte référencée au Grand prix de la montagne intervient au 57e kilomètre. Culminant à 1530 mètres, ce sommet constitue également le passage de la région des Abruzzes au Latium. Une fois descendus en plaine, les coureurs passent le sprint intermédiaire d'Anagni au 150e kilomètre. Le final présente une petite côte favorable aux « puncheurs »[1],[2].

Récit[modifier | modifier le code]

Fortunato Baliani (CSF Group Navigare), Adam Hansen (High Road), Mathieu Perget (Caisse d'Épargne) et Alessandro Spezialetti (LPR Brakes) parviennent à s'extraire du peloton au 42e kilomètres, et sont rejoints ensuite par Daniele Nardello. Au Grand prix de la montagne de Forca d'Acero, qui voit passer en tête Spezialetti, l'avance du groupe est 2 min 38 s . Elle dépasse les cinq minutes peu avant le sprint intermédiaire remporté par Baliani

Une chute intervient dans le peloton à Sora, au 86e kilomètre, impliquant notamment Alberto Contador et son coéquipier Steve Morabito. Celui-ci doit abandonner quelques kilomètres plus loin.

Alors que l'avance des coureurs échappés est passée sous la minute, Adam Hansen attaque et distance rapidement ses partenaires. Le peloton, lancé notamment par les équipes Gerolsteiner, Astana et Saunier Duval-Scott, dans la dernière côte à Tivoli.

Leonardo Piepoli, travaillant pour Riccardo Riccò, accélère dans le final. Danilo Di Luca lance le sprint à 250 mètres de l'arrivée. Ricco le contre, résiste au retour de Paolo Bettini et remporte sa deuxième étape sur ce Giro. Comme lors de la deuxième étape, Davide Rebellin et Franco Pellizotti sont troisième et quatrième.

Giovanni Visconti demeure leader du classement général. Ricco est désormais cinquième et s'empare du maillot cyclamen du classement par points[3],[4].

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement étape
1. Drapeau : Italie Riccardo Riccò Saunier Duval-Scott en 4 h 41 min 05 s
2. Drapeau : Italie Paolo Bettini Quick Step + m.t.
3. Drapeau : Italie Davide Rebellin Gerolsteiner m.t.
4. Drapeau : Italie Franco Pellizotti Liquigas m.t.
5. Drapeau : Italie Daniele Pietropolli LPR Brakes m.t.
6. Drapeau : Italie Danilo Di Luca LPR Brakes m.t.
7. Drapeau : Italie Emanuele Sella CSF Group Navigare m.t.
8. Drapeau : Italie Domenico Pozzovivo CSF Group Navigare m.t.
9. Drapeau : Italie Paolo Savoldelli LPR Brakes m.t.
10. Drapeau : Colombie Félix Cárdenas Barloworld m.t.

Classement général[modifier | modifier le code]

Classement général
1. Drapeau : Italie Giovanni Visconti Quick Step en 36 h 44 min 06 s
2. Drapeau : Allemagne Matthias Russ Gerolsteiner + 34 s
3. Drapeau : Italie Gabriele Bosisio LPR Brakes 5 min 53 s
4. Drapeau : Italie Danilo Di Luca LPR Brakes 7 min 27 s
5. Drapeau : Italie Riccardo Riccò Saunier Duval-Scott 7 min 33 s
6. Drapeau : Italie Emanuele Sella CSF Group Navigare 7 min 36 s
7. Drapeau : Colombie Félix Cárdenas Barloworld 7 min 46 s
8. Drapeau : Espagne Alberto Contador Astana 7 min 56 s
9. Drapeau : Italie Franco Pellizotti Liquigas 8 min 11 s
10. Drapeau : Italie Vincenzo Nibali Liquigas 8 min 19 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement Coureur Total
Points Drapeau : Italie Riccardo Riccò 69 pts
Montagne Drapeau : Italie Emanuele Sella 36 pts
Sprints Intermédiaires Drapeau : France Jérémy Roy 11 pts
Équipe Drapeau : Italie CSF Group Navigare 109 h 32 min 09 s
Équipe par points Drapeau : Suisse LPR Brakes 140 pts
Jeune Drapeau : Italie Giovanni Visconti 36 h 44 min 06 s
Échappée Drapeau : Russie Pavel Brutt 319 km
Combativité Drapeau : Italie Emanuele Sella 21 pts

Notes et références[modifier | modifier le code]