Sébastien Reichenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reichenbach.
Sébastien Reichenbach
Sébastien Reichenbach.JPG

Sébastien Reichenbach à l'échauffement du prologue du Tour de l'Ain 2013.

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (28 ans)
MartignyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles

Sébastien Reichenbach, né le à Martigny, est un coureur cycliste suisse, membre de l'équipe FDJ.Il est devenu le lieutenant personnel de T.Pinot(FRA) lors des courses qu'ils disputent simultanément tout comme l'autre suisse de la FDJ Steve Morabito qui est lui aussi un excellent grimpeur.En 2016 suite à l'abandon de Pinot c'est le valaisan Reichenbach qui fut le leader de rechange durant le Tour de France qu'il termina à la 16ème place.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Sébastien Reichenbach pratique d'abord le football, avant de se mettre au VTT en 2003. Dans l'équipe Team Vallée du Trient, il dispute sa première saison chez les juniors. Il remporte deux courses régionales et termine deuxième du Grand Raid 2007, dans la catégorie junior[1].

En 2008, il rejoint le Team Seppey Cristalp Scott et l'emporte sur le petit parcours du Raid Evolénard, à Evolène. Il arrête définitivement le VTT et se met à la route. Ses qualités de grimpeur commencent à le faire remarquer.

L'année suivante, il prend sa première licence au sein du Vélo-Club Excelsior de Martigny et rejoint une équipe BMC régionale, composée de plusieurs jeunes du Valais et de Suisse en général[2]. Il dispute de nombreuses courses suisses et décroche un 3e rang final au classement national. Il signe ainsi avec l'équipe continentale Atlas Personal. Ses premiers bons résultats lui permettent une sélection pour les mondiaux de Melbourne, avec l'équipe des moins de 23 ans. Il abandonne cependant après une chute[1]. Après deux saisons à Atlas, il rejoint l'équipe Maca-Loca-Scott. Durant cette année, il est champion de Suisse de la montagne et remporte le Championnat de Zurich.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

2013-2015 : IAM Cycling[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison 2012, Michel Thétaz le contacte pour l'intégrer dans sa nouvelle équipe suisse, IAM (équipe continentale professionnelle). Sébastien Reichenbach devient ainsi coureur professionnel dans cette équipe en 2013[3]. Au printemps, il prend la deuxième place du Tour de Berne, la treizième place du Tour de Norvège, la seizième place du Tour de Suisse. En juillet, il obtient sa première victoire professionnelle en gagnant le Trophée Matteotti[3], où il passe la ligne d'arrivée main dans la main avec son coéquipier Johann Tschopp, avec qui il est échappé[4]. En août, il prend la quatrième place du Tour de l'Ain. Le mois suivant, il est huitième du Tour de Grande-Bretagne[3].

En début de saison 2014, Reichenbach termine vingtième du Tour méditerranéen, treizième du Tour du Haut-Var, seizième du Grand Prix de Lugano, onzième de Paris-Nice. Il porte le maillot du meilleur jeune de cette course, finalement remporté par Carlos Betancur, également vainqueur de l'édition. Il est ensuite quinzième du Critérium international et de la Route Adélie, neuvième de la Flèche brabançonne. Il participe aux classiques ardennaises, où il est 24e de la Flèche wallonne et 22e de Liège-Bastogne-Liège. Quinzième du Tour de Romandie et dix-septième du Tour de Norvège en mai, puis quatorzième du Critérium du Dauphiné, il est sélectionné pour disputer le Tour de France, son premier grand tour, et également première « grande boucle » à laquelle participe IAM. Reichenbach termine ce Tour à la 85e place. En septembre, il prend la douzième place du Tour de Grande-Bretagne.

Au printemps 2015, Sébastien Reichenbach est désigné leader de l'équipe IAM au Tour d'Italie[5]. Il est notamment troisième de la huitième étape, à Campitello Matese. Il doit abandonner après deux semaines de course à cause de problèmes digestifs, alors qu'il occupe la 28e place du classement général[6].

2017- : FDJ[modifier | modifier le code]

Intéressée par son profil l'équipe FDJ lui fait signer un contrat de deux ans en août 2015[7]. Il rejoint Steve Morabito comme équipier de Thibaut Pinot en montagne[8].

Cependant sur le Tour de France 2016, Thibault Pinot abandonne, et le rôle de leader lui échoit. Avec le soutien de Morabito en montagne, il parvient à atteindre la 14e place du classement général. Il se classe quatrième de la 15e étape entre Bourg-en-Bresse et Culoz.

En septembre, son contrat avec FDJ est prolongé d'un an[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Sébastien Reichenbach dans la 7e étape du Tour de France 2014

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2011 2012 2013 2014 2015
UCI World Tour 167e[10]
UCI Europe Tour 1 087e[11] 961e[12] 42e[13] 448e[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.vcmartigny.ch/docs/seb-reichenbach.pdf
  2. http://www.bmc-racing.com/ch-fr/athletes/bmc-sogecoma-hottinger-cycling-team/
  3. a, b et c (de) « In der ersten Profi-Saison viele Ausrufezeichen gesetzt », sur radsport-aktiv.de, (consulté le 16 janvier 2015)
  4. « L'actu du 29 juillet », sur velo101.com, (consulté le 16 janvier 2015)
  5. « Reichenbach sera leader de IAM Cycling sur le Giro », sur tdg.ch, (consulté le 22 juillet 2015)
  6. « Malade, Sébastien Reichenbach doit quitter le Giro », sur 24heures.ch, (consulté le 22 juillet 2015)
  7. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 16 août 2015)
  8. (en) Peter Cossins, « Pinot open to offers when FDJ contract expires », sur cyclingnews.com,
  9. « La FDJ prolonge Sébastien Reichenbach », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  10. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :