Stéphanie Do

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stéphanie Do
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(1 an, 1 mois et 28 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 10e circonscription de Seine-et-Marne
Législature XVe
Groupe politique LaREM
Prédécesseur Émeric Bréhier (PS)
Biographie
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Hô-Chi-Minh-Ville (Viêt Nam)
Nationalité Française
Parti politique LaREM
Site web https://www.stephaniedo.fr

Stéphanie Do, née le à Hô-Chi-Minh-Ville au Viêt Nam, est une femme politique française membre de La République en marche.

Elle est élue députée de la 10e circonscription de Seine-et-Marne le 18 juin 2017 sous l’investiture de La République en marche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Diplômée d'un Master en gestion publique dispensé par l’École nationale d'administration et l'université Paris Dauphine (2014), et d'un 3e cycle en global supply chain management à la Kedge Business School (2004), Stéphanie Do a travaillé dans la première partie de sa carrière (2004-2014) au sein de cabinets de conseils internationaux (Capgemini, Sopra Group, Mazars) comme consultante et manager sur des projets visant à redresser les situations économiques et sociales d’entreprises du secteur privé et public, des associations et des collectivités. Elle a ensuite occupé le poste de chef de projet comptable et financier au ministère de l'Économie et des Finances (2014-2017)[1].

Stéphanie Do s'engage avec La République en marche lors de sa fondation en avril 2016 en occupant la fonction de référente départementale de la Seine-et-Marne jusqu'en juin 2017[2]. Au premier tour de l'élection présidentielle 2017, Emmanuel Macron arrive ainsi en tête devant Marine le Pen, avec 23.11% des voix contre 22.85% dans un département en grande partie rural[3]. Au second tour, Emmanuel Macron l'emporte avec 63,86% des suffrages en Seine-et-Marne[4].

Elle est élue députée dans la dixième circonscription de Seine-et-Marne lors des élections législatives de 2017 sous les couleurs de La République en marche[5],[6].

Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Stéphanie Do est nommée secrétaire du bureau de l'Assemblée nationale[7] de juin à octobre 2017. Elle est élue trésorière adjointe au bureau exécutif du Groupe La République en Marche.

Elle rejoint la commission des affaires économiques ainsi que le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques.

Dans ses fonctions de membre de la commission des affaires économiques, elle est nommée rapporteure pour l'avis budgétaire sur le logement et préside le groupe de travail sur la loi logement (ELAN)[8] portée par le Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la cohésion des territoires Julien Denormandie et par le ministre de la cohésion des territoires Jacques Mézard.

Elle est l’auteure de deux rapports dans le cadre de ses fonctions au sein de la Commission des affaires économiques. Ils contiennent une série de propositions relatives à la problématique du logement. Le Rapport pour avis budgétaire, publié le 9 octobre 2017, est disponible sur le site de l’Assemblée nationale[9]. Le deuxième rapport, publié en janvier 2018, retranscrit les propositions émises et retenues par le groupe de travail sur le logement dans le cadre du projet de loi ELAN. Il est disponible sur le site internet de Stéphanie Do[10].

Elle participe ainsi à Conférence de consensus sur l'avant-projet de loi ELAN qui s'est tenue au Sénat. Par suite, elle dépose 63 amendements sur le Projet de loi ELAN, dont 14 ont été adoptés, l'un notamment visant à mettre en place des services individualisés d’accompagnement numérique, d’auto-partage, d’enlèvement des encombrants et de recyclage dans les organismes de logement social[11],[12].

Elle est membre titulaire de la Commission de concertation du commerce[13], fonction qui lui a permis de travailler en profondeur sur le projet de loi PACTE pour la croissance et le développement des entreprises.

Stéphanie Do s'engage en faveur du rapprochement parlementaire entre la France et l’Asie du Sud-Est à l'Assemblée nationale. Elle occupe notamment les fonctions de Présidente du groupe d'amitié France-Vietnam[14], ce qui lui permet de jouer un rôle dans la consolidation de la relation bilatérale entre la France et le Vietnam. Elle est aussi vice-présidente des groupes d'amitié parlementaires France-Laos[15], France-Corée du Sud[16] et France-Bruneï-Malaisie. Siégeant au bureau de la section française de la Francophonie, elle entend ainsi porter les aspirations des pays francophones d'Asie au sein de cette institution.

Circonscription[modifier | modifier le code]

Stéphanie Do est intervenue sur un certain nombre de dossiers locaux.

A Noisiel, suite au déménagement du site de Nestlé France, le plus gros employeur de sa circonscription, Stéphanie Do a interpellé Delphine Gény-Stephann, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie, le 22 février 2018 à l’hémicycle, qui lui a confirmé que l’Etat veillerait à ce que toutes les mesures d’accompagnement soient proposées aux 1800 salariés[17].

Elle a notamment appuyé les dossiers des communes volontaires de sa circonscription pour bénéficier de l'expérimentation du dispositif Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) auprès du Ministère de l’Intérieur Gérard Collomb en novembre 2017. Ainsi, les communes de Champs-sur-Marne, Emerainville et Noisiel avaient en effet répondu positivement à la demande de la Députée pour soutenir leur dossier auprès du Ministre de l'Intérieur. C’est ainsi que la commune de Noisiel a été sélectionnée en février pour bénéficier de l’expérimentation du dispositif PSQ dès 2019Julie Olagnol, « Noisiel-Torcy : une police de sécurité du quotidien dès 2019 : Les trois secteurs concernés -la zone de sécurité prioritaire de Torcy, le Cours des Roches et le Cours du Luzard à Noisiel- figurent en plus parmi les 30 premiers quartiers de reconquête républicaine. Entre 15 et 30 policiers supplémentaires pourraient y être affectés », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne) « Le 9 novembre dernier, Stéphanie Do avait lancé un appel aux maires pour participer à l’expérimentation du dispositif de la police de sécurité du quotidien. « Seuls Noisiel, Champs-sur-Marne et Émerainville ont répondu positivement et nous avons transmis ces candidatures au ministère de l’Intérieur. Elles ont fait l’objet d’un véritable travail de collaboration avec les maires, la préfète de Seine-et-Marne et le ministère de l’Intérieur. Noisiel a finalement été retenue », précise l’entourage de Stéphanie Do. »..

Stéphanie Do s’est également engagée en faveur de la construction du nouveau réseau de transports en commun du Grand Paris Express. Elle s’est mobilisée pour que la priorité soit donnée à sa circonscription dans le cadre du nouveau calendrier de mise en œuvre du GPE. La mise en service de la ligne 15 Sud (Noisy-Champs) a été prévue pour l’année 2024 par le Gouvernement[18] car c’est l’une des lignes qui bénéficient au plus grand nombre de Franciliens[19]. A la suite du report de la mise en service du tronçon entre Chelles et Noisy-Champs de la ligne 16[20], Stéphanie Do s’est ainsi entretenue avec différents acteurs (élus locaux, préfets, ministres) pour créer un dialogue propice à la négociation de ce nouveau calendrier et à l’élaboration de solutions alternatives, des efforts qui se sont conclus par la promesse que la mise en service serait finalement effectuée avant 2030. Le journal La Marne du mercredi 9 mai a consacré une rubrique sur les actions de la députée sur ce dossier.

Suite aux inondations qui ont survenu en Seine-et-Marne en janvier 2018, Stéphanie Do a interpellé le Ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot et sa Secrétaire d'Etat Brune Poirson le 23 janvier 2018 lors des questions au Gouvernement[21]. Son intervention a consisté à encourager la mise en œuvre d'aménagements dans toutes les communes où coule la Seine afin de prévenir les inondations[22]. Puis, en mai 2018, suite aux importants dégâts causés par de nouvelles inondations, elle a sollicité Nicolas Hulot pour que les communes de Brou-sur-Chantereine et de Vaires-sur-Marne bénéficient du dispositif de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle[23]. En juillet 2018, 59 communes de Seine-et-Marne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle[24].

Suivant un objectif de résorption des bidonvilles dans sa circonscription, elle a également appuyé auprès du Premier Ministre Edouard Philippe et du Préfet d'Ile-de-France Michel Cadot une demande de financement au titre de la Dotation de Soutien à l'Investissement Local (DSIL) pour un projet de construction d'habitat d'urgence. Le Préfet d'Ile-de-France a ainsi donné suite à sa demande. La commune de Champs-sur-Marne pourra bénéficier de la DSIL à hauteur de 257 508 euros, ce qui permettra de financer plus de la moitié du projet[25].

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche de Stéphanie Do sur le site de l'Assemblée nationale
  • Site internet de Stéphanie Do
  • Hendrik Delaire, « Chelles : les médecins du centre Chilpéric veulent leur sortie pompiers : Les médecins du centre médical Chilpéric de Chelles ont sollicité la députée Stéphanie Do (LREM) pour faire avancer la mise aux normes d’une sortie pompiers qui bloque l’extension du centre », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  • Julie Olagnol, « Députés en Seine-et-Marne : Stéphanie Do, la bonne élève : L’élue LREM de la 10e circonscription est la deuxième députée de Seine-et-Marne la plus active », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  • « Découvrez notre classement des députés de Seine-et-Marne : Un an après les législatives de juin 2017, trois des onze élus du département exercent des fonctions de présidence de groupe à l’Assemblée nationale », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).

Références[modifier | modifier le code]

  1. 10e circonscription : Stéphanie Do, la candidate En Marche sur www.magjournal77 le 2 juin 2017.
  2. « Législatives : la référente départementale Stéphanie Do devient candidate REM », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « Seine-et-Marne (77) : Résultats de l'élection présidentielle 2017 », sur LExpress.fr (consulté le 11 juillet 2018)
  4. Sébastien Roselé, « Présidentielle 2017 en Seine-et-Marne : les résultats du second tour », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  5. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  6. Julie Olagnol, « Législatives 2017 : Stéphanie Do (LREM) élue députée de la 10e circonscription de Seine-et-Marne », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  7. Assemblée Nationale, « Mme Stéphanie Do - Seine-et-Marne (10e circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 21 mars 2018)
  8. « AEF info • Depeche », sur www.aefinfo.fr (consulté le 11 juillet 2018)
  9. « N° 264 tome IV - Avis de Mme Stéphanie Do sur le projet de loi de finances pour 2018 (n°235). », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 15 mai 2018)
  10. « Rapport du groupe de travail sur le logement | Actualités », sur www.stephaniedo.fr (consulté le 15 mai 2018)
  11. « Index - Depeche », sur www.aefinfo.fr (consulté le 11 juillet 2018)
  12. « Projet de loi Elan : l'Assemblée débute son marathon par le volet urbanisme », sur www.caissedesdepotsdesterritoires.fr (consulté le 11 juillet 2018)
  13. « Commission de concertation du commerce (organisme extra-parlementaire composé de 2 députés) - NosDéputés.fr », sur www.nosdeputes.fr (consulté le 21 mars 2018)
  14. Assemblée Nationale, « Composition du groupe d'amitié France-Vietnam au 12 mars 2018 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 21 mars 2018)
  15. Assemblée Nationale, « Composition du groupe d'amitié France-Laos au 11 juillet 2018 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 11 juillet 2018)
  16. Assemblée Nationale, « Composition du groupe d'amitié France-Corée du Sud au 11 juillet 2018 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 11 juillet 2018)
  17. Julie Olagnol, « Noisiel : Nestlé promet des « recettes fiscales comparables » après son départ », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  18. César Armand, « Grand Paris Express : le gouvernement annonce la réalisation de l'intégralité des lignes d'ici à 2030 », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  19. Cédric Soares, « Le gouvernement lance une consultation pour ajuster le calendrier du Grand Paris Express », L'usine nouvelle,‎ (lire en ligne)
  20. Grégoire Allix, « Grand Paris Express  : le gouvernement fixe le nouveau calendrier du chantier », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  21. « Crues en Seine-et-Marne : la députée Stéphanie Do questionne Nicolas Hulot », leparisien.fr,‎ 2018-01-25cet17:23:00+01:00 (lire en ligne)
  22. « 2ème séance : Questions au Gouvernement ; Un État au service d’une société de confiance - Mardi 23 janvier 2018 », sur videos.assemblee-nationale.fr (consulté le 18 juillet 2018)
  23. « Inondations en Seine-et-Marne : mon intervention auprès de Nicolas Hulot pour la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle | Actualités », sur www.stephaniedo.fr (consulté le 18 juillet 2018)
  24. Julie Olagnol, « Seine-et-Marne : 59 communes reconnues en état de catastrophe naturelle », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  25. Julie Olagnol, « Champs-sur-Marne : une aide de l’Etat pour abriter cinq familles roms », Le Parisien,‎ (lire en ligne)