Soudak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soudak
La ville et la baie de Soudak
La ville et la baie de Soudak
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Maire Andriï Dementiev
Code postal 298000 — 298015
Démographie
Population 15 457 hab. (2013)
Densité 1 081 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 51′ nord, 34° 58′ est
Altitude 50 m
Superficie 1 429,4 ha = 14,294 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir sur la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Soudak

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Soudak

Géolocalisation sur la carte : Crimée

Voir sur la carte administrative de Crimée
City locator 14.svg
Soudak

Soudak (en ukrainien et en russe : Судак ; en grec : Σουγδιαία Sougdiée, en italien : Soldaia) est une ville de Crimée, et une station balnéaire sur la mer Noire. Sa population s'élevait à 15 457 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Soudak est située au fond de la baie du même nom, au bord de la mer Noire, sur le littoral sud-est de la péninsule de Crimée. Elle se trouve à 39 km — 52 km par la route — au sud-ouest de Feodossia et à 70 km — 102 km par la route — à l'est de Simferopol. À l'instar de Fréjus-St-Raphaël en France, Soudak forme une même agglomération avec la commune voisine de Datchné à l'Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Forteresse de Soudak.

Deux légendes circulent à propos de sa fondation : l'une l'attribue aux marchands et marins grecs venus de Byzance au VIe siècle av. J.-C., l'autre à des marchands sogdiens au IIIe siècle (les Sogdiens, de langue scythique, appartenant au groupe des langues est-iraniennes, ont joué dans l'Antiquité et au Moyen Âge un important rôle d'intermédiaires commerciaux en Asie centrale et notamment le long de la Route de la soie). Après avoir fait partie du royaume du Bosphore, de l'empire Pontique et de l'empire romain d'Orient, le site appartint aux Khazars entre l'an 707 et l'an 1016, lorsque les Byzantins en reprirent le contrôle.

La forteresse fut prise et pillée par les Coumans au XIe siècle, puis par les Mongols en 1223 et 1239. Mais sa position à l'une des extrémités occidentales de la route de la soie rendit à chaque fois sa reconstruction rentable. Au XIVe siècle, Soudak devînt un comptoir vénitien, puis Génois en 1365. Les Ottomans s'en emparèrent en 1475 dans la foulée de leur conquête de la principauté de Théodoros. Ils la cédèrent à leur allié le khanat de Crimée. Au XVIIIe siècle, la population était mi-pontique, mi-tatare, avec des minorités ouroumes, arméniennes tcherkessogaï et juives karaïm.

En 1783, Soudak passa avec toute la Crimée sous la souveraineté de l'Empire russe. En 1804, y fut ouverte la première école de viticulture de l'Empire. À l'issue de la Première Guerre mondiale, Soudak devint un enjeu de la guerre civile russe et connut des atrocités, puis la terreur rouge et des famines ; la ville se dépeupla en partie. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Soudak fut occupée par l'Allemagne nazie du au et d'autres atrocités ciblèrent cette fois les partisans et les juifs. Staline fit déporter au Kazakhstan les Pontiques et les Tatars, remplacés par des colons russes et ukrainiens. Après sa mort, Soudak, désormais à majorité russe, devînt une station balnéaire prisée et accéda au statut de ville en 1979.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1923* 1926* 1939* 1959* 1970* 1979*
1 148 1 877 3 247 3 612 9 802 11 281
1989* 2001* 2010 2011 2012 2013
15 399 14 495 15 171 15 300 15 368 15 457

Tourisme[modifier | modifier le code]

Soudak est devenue une destination touristique populaire : elle propose aux vacanciers ses plages, un long front de mer, un cadre montagneux et son imposante forteresse byzantino-génoise. Dans les environs, on peut visiter des coopératives viticoles pourvues de belles caves à vin. À 3 km à l'ouest de Soudak, Novyï Svet (« Nouvelle lumière » en russe) possède une réserve naturelle avec d'intéressantes grottes et de belles plages.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]