Sophie Delaporte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delaporte.
Sophie Delaporte
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Sophie Delaporte, née en 1971, est une plasticienne, photographe et réalisatrice française, qui a débuté sa carrière au début des années 2000 en publiant sa première série de mode dans la presse britannique, et plus particulièrement dans iD Magazine.

Remarquée pour ses recherches sur la couleur et le mouvement, Sophie Delaporte s'est intéressée très tôt à la question de la représentation des femmes. Elle a été invitée par le Centre Georges Pompidou en à participer à une table ronde sur ce sujet, à l'occasion de l'exposition Dora Maar[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un baccalauréat scientifique et des études de mathématiques à Jussieu, Sophie Delaporte passe le concours de l'École nationale supérieure Louis-Lumière (ENSLL).

Diplômée de l'ENSLL, Sophie Delaporte part à Londres et commence à travailler pour la presse anglaise.

Elle y rencontre Terry Jones en 1998, qui lui commande ses premières séries de mode pour ID magazine, auquel elle a beaucoup contribué par la suite.

En , la galerie Marion Meyer[n 1] expose ses premières images de mode, à l'occasion du Mois de la Photo.

Franca Sozzani, rédactrice en chef de Vogue Italia, lui commande sa première série « Beauté »[réf. nécessaire][2][source insuffisante].

Ses photos paraissent dans des magazines tels que 'Vogue Italia, Uomo Vogue où elle écrit un éditorial, Harper's Bazaar Angleterre, Vogue Portugal, Vogue Deutschland, Vogue Turquie, Vogue Japon dont une série avec Katie Moore ou Lily Cole, Vogue Chine[3][source insuffisante], le supplément du Nouvel Observateur, le supplément Mode de L'Express plusieurs fois en 2010, et également en 2011, I-D magazine, Another Magazine et Interview aux États-Unis[4], mais également plusieurs fois pour le magazine mensuel des Échos[5] dont mai 2011, puis 2012 où elle signe l'éditorial[6] et réalise une série avec Dior. Elle réalise pour ce magazine une série sur Rabih Kayrouz[7] et sur Jean Paul Gaultier.

Des maisons comme Hermès, Lancôme, Comme des Garçons, Astier de Villatte, Le Bon Marché[4] ou John Galliano font appel à elle.

Le travail de Sophie Delaporte s'est fait remarquer notamment pour ses recherches sur la couleur et le mouvement.

En septembre 2011, Vicki Goldberg (en) écrit à son sujet à l'occasion de l'exposition Nudes[8][source insuffisante] à New York[9].

Son travail a fait l'objet de plusieurs expositions personnelles à Londres, Paris, New York et Tokyo ; et plus largement dans des expositions collectives et des foires internationales comme Art de Chicago, Bâle Miami, Photo London, Work on Paper à New York et Art Paris.

Sophie Delaporte s'est également intéressée à transposer son univers photographique en film. En 2009, elle réalise un film beauté court, Earth is blue, produit par Première Heure et dont Mirwais a composé la musique.

En , Tim Newman lui propose de réfléchir à un concept et de réaliser 50 petits films courts pour France Télévision[10], sur le rayonnement artistique de la France à l'étranger[11]. Celui-ci verra le jour sous la forme d'expositions à l'Espace Pierre Cardin[12] puis à la Maison européenne de la photographie. Les 50 films d'une minute ont été diffusés sur toutes les chaînes de France Télévision[réf. souhaitée].

Sophie Delaporte rencontre, interview et photographie à cette occasion d'importantes personnalités de la création en France, tel que Moebius, Philippe Starck, Jean Marc Bustamante,  Michel Gondry, Pierre Hermé, Sonia Rykiel, Bernard Henri Levy,  Jean Charles de Castellbajac,  Philippe Decouflé,  Andreij Prejlocaj, Marie Claude Pietragalla ou le groupe Air. Ce travail sera exposés à l'Espace Pierre Cardin du 30 octobre au 11 novembre 2012 (1-3, av Gabriel) puis à La Maison Européenne de la Photographie, du 13 novembre 2012 au 13 janvier 2013, à l’occasion du Mois de la Photographie 2012.

En 2015, Sophie Delaporte réalise deux vidéos clip pour Émilie Simon et les Pulpalicious, produit par Why Us (Premiere Heure).

En , à l'occasion de l'exposition "True Color" [13], Sophie Delaporte exposera 50 photographies et 4 vidéos (In the Air, Les Chimiques, Couleurs Fantômes et Colors Abstraction). Traitant de sujets de société comme la pollution de l'air, la présence des colorants chimiques dans l'industrie Agro Alimentaire, ces vidéos ont été sélectionnées et montrées dans des festivals d'Art Vidéo tels que Les Instants Videos à Marseille et, plus récemment, lors du festival Traverse Video, lors d’une projection qui clôturait le festival au musée des Abattoirs de Toulouse (Traverse Video) Frac…[14] article dans PHOTO [15], article dans Milk [16]

Le travail de Sophie Delaporte à récemment donné lieu à une nouvelle exposition à New York la SLE Galley[17],[18], accompagné d'un Artist Talk avec la très célèbre critique et historienne Américaine de la Photographie Vicki Goldberg.

Certaines photographies de Sophie Delaporte pour Comme des Garçons apparaissent dans le livre "Fashion Game Changers , Reinventing the 20th Century Silhouette », publiés en Mai 2016 aux Editions Bloomsbury et à l’occasion d’une exposition au MoMU[19], Musée de Antwerp début 2016.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Palm Beach modern and contemporary art fair, janvier 2020 [20][source insuffisante]
  • Grand Prix Photography and Sustainability, Hôtel de Ville de Paris, rue de Rivoli, du 6 novembre au 5 décembre 2019 [21],[22]
  • Art Miami 2019, Miami, décembre 2019 [20]
  • Aipad Photography 2019, New York, avril 2019
  • Aipad Photography 2018, New York, avril 2018
  • Art Miami 2018, Miami, décembre 2018
  • Post Modern Mysteries (solo show & Artist Talk with Vicki Goldberg), galerie Sous les étoiles, New York, du 12 mai au 11 juin 2016[23],[24],[25],[26]
  • Traverse video, Musée des Abattoirs de Toulouse, avril 2016 [27]
  • True Colors, Galerie Joseph, mars 2015 [28],[13]
  • Souvenir from earth, Palais de Tokyo, Paris Mars 2014 [29]
  • Border body - Mixing Identities, Palazzo Barone Ferrara, Bari, Italie, février 2014
  • Context Art Miami, Sous Les Étoiles Gallery, décembre 2013
  • Mois de la photo, Maison européenne de la photographie, 2012
  • Mois de la photo, Espace Pierre Cardin, 30 octobre au 11 novembre 2012 (solo show)[5],[30]
  • "Needlework" HPgrp Gallery, NY (solo show), mars 2012[31]
  • "Nudes"[32] Galerie Sous les étoiles, NY (solo show) septembre 2011
  • Sophie Delaporte & Astier de Villatte, Paris (solo show), 2011[33]
  • "Early Fashion Work", Gallery 21, Tokyo (solo show), 2010 [34]
  • Sophie Delaporte & Astier de Villatte, HP, Tokyo (solo show), 2010 [35]
  • "Early Fashion Work", Sous Les Étoiles Gallery, NY (solo show), 2009[36]
  • "Needlework", Scream Gallery, London (solo show), 2008[37]
  • Work on Paper, Marion Meyer Gallery, NY, 2007[37]
  • "Who’s that girl" ?, Vanina Holasek Gallery, NY (collective), 2006
  • Photo London, Marion Meyer Gallery, Royaume-Uni, 2006
  • Start’05, international art fair, Strasbourg, France, 2005
  • Work on paper, Marion Meyer Gallery, NY, 2005
  • "The Abused Eye", Marion Meyer Gallery, Paris (solo show), 2004
  • Art Chicago, États-Unis, Marion Meyer Gallery, 2004
  • Art Paris, Marion Meyer Gallery, 2003
  • Le Mois de la Photo, Marion Meyer, Paris Gallery (solo show), 2002[38]
  • Biennale of Firenze, Italy, 1998 (collective)
  • Jeremy Scott at colette, Paris (collective), 1997
  • 50 years of la maison Saint Laurent, NY (collective), 1997
  • FPIM, Biaritz (collective), 1996
  • FPIM, Carrousel du Louvre, Paris (collective), 1996

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Karen van Godtsenhoven, Miren Arzalluz, Kaat Debo et Barbara Coutinho, Fashion Game Changers: Reinventing the 20th-Century Silhouette, Bloomsbury Editions, 2016, p. 82, 132-133, 268-269, (ISBN 978-1-47-42-7904-8)
  • (en) Raf Simons, curated by Terry Jones, Éditions Taschen, 2013, p. 66, (ISBN 978-3-8365-3895-4)
  • Sophie Delaporte & Astier de Villatte, édité par Astier de Villatte &HP France, 2010[39]
  • (en)100 Contemporary Fashion designers, Terry Jones (dir.), Éditions Tashen, (ISBN 978-3-8365-1686-0)
  • (en)Fashion Now 2, Terry Jones (dir.), Éditions Taschen, 2005, p. 87, p. 495 (ISBN 3-8228-4241-9)
  • (en)Fashion Now 1, Terry Jones (dir.), Éditions Taschen, 2003, p. 90, p. 138, p. 148, p. 206, p. 274, p. 462, p. 485, p. 548 (ISBN 3-8228-2187-X)
  • (en)Men in skirts, V&A publications, 2003, p. 116-117 (ISBN 1 85177 340 1)
  • Mois de la photo à Paris, 2002,texte de Martin Harrison, p. 158, 159, (ISBN 2-914-426-18-6)
  • Red, Éditions Assouline, 2000, p. 75, 97, 129 (ISBN 2 84323 221 X)
  • Strip, Éditions Steidl, 1998, p. 20-21 (ISBN 3-88243-548-8)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La galerie Marion Meyer était une galerie d'art contemporain parisienne du 6e arrondissement, déplacée depuis dans le 3e.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Table ronde autour de l'exposition Dora Maar, Centre George Pompidou, juin 2019
  2. (it) « Delaporte & de Villatte - Una mostra nel cuore di Parigi »,
  3. « Vogue China, beauty - sophie delaporte »
  4. a et b « La lettre de la photographie »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  5. a et b https://www.lesechos.fr/luxe/culture/mille-feuilles/0202360375791-france-par-sophie-delaporte-506300.php
  6. Echos, « Série Limitée »
  7. Echos, « LA PETITE CHEMISE BLANCHE »
  8. (en) « A nude with clothes she refuses to wear, solo show at Sous les Etoiles Gallery, New York », sur www.sophiedelaporte.com, (consulté le 22 février 2017)
  9. « Sophie Delaporte - ©FRANCE - Espace Pierre Cardin - Artistikrezo »,
  10. « Mois de la photo : une série de portraits diffusée sur France Télévisions » (consulté le 14 janvier 2020)
  11. http://www.francetelevisions.fr/actualite_spip/spip.php?article2159
  12. Le blog des associés par Yannick et Hélène, « Sophie Delaporte, l'initiation au monde créatif », Club de Mediapart,‎ (lire en ligne, consulté le 22 février 2017)
  13. a et b (en-US) « Interview: Sophie Delaporte », sur ITSLIQUID (consulté le 14 janvier 2020)
  14. « Traverse vidéo | les Abattoirs », sur www.lesabattoirs.org (consulté le 29 janvier 2017)
  15. « "True Colors", Sophie Delaporte flashe sur Melissa Mourer Ordener, l'exposition - Photo.fr », sur www.photo.fr (consulté le 29 janvier 2017)
  16. Milk, « Expo : True Colors de Sophie Delaporte », MilK,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2017)
  17. (en) « Sophie Delaporte - Exhibitions - Sous Les Etoiles Gallery | Photography », sur www.souslesetoilesgallery.net (consulté le 29 janvier 2017)
  18. (en-US) « Interview: Sophie Delaporte », sur Musée Magazine (consulté le 14 janvier 2020)
  19. « MoMu exhibition celebrates Balenciaga's influence on fashion », sur Dezeen, (consulté le 29 janvier 2017)
  20. a et b « Art Miami, December 2019 and Palm Beach Modern and Contemporary art fair, January 2020 », sur sophie delaporte (consulté le 14 janvier 2020)
  21. Madeleine Voisin, « Alaïa, Canada Goose, Tiffany & Co... quoi de neuf cette semaine? », sur Le Figaro.fr, (consulté le 14 janvier 2020)
  22. Oscar Duboÿ, « Les expositions à voir en marge de Paris Photo », sur AD Magazine, (consulté le 14 janvier 2020)
  23. « Sophie Delaporte Postmodern Mysteries » sur le site de la galerie Sous les étoiles
  24. « Postmodern Mysteries », sur sophie delaporte (consulté le 14 janvier 2020)
  25. Interview : « Artist talk, Sophie Delaporte and Vicki Golberg. » [vidéo], sur Vimeo (consulté le 14 janvier 2020)
  26. Interview : (en-US) « Interview: Sophie Delaporte », sur Musée Magazine (consulté le 14 janvier 2020)
  27. « 3 videos by Sophie Delaporte at Musee des Abattoirs de Toulouse », sur sophie delaporte, (consulté le 14 janvier 2020)
  28. « True Colors by Sophie Delaporte », sur sophie delaporte (consulté le 14 janvier 2020)
  29. « Palais de Tokyo, screening of 3 videos », sur sophie delaporte, (consulté le 14 janvier 2020)
  30. « Sophie Delaporte - Vogue.it »
  31. « F-Stop Magazine », (consulté le 14 janvier 2020)
  32. « The New York Photo Review », sur nyphotoreview.com (consulté le 14 janvier 2020)
  33. « Astier de Villatte, collectif très singulier »
  34. « Early Fashion Work », sur sophie delaporte (consulté le 14 janvier 2020)
  35. « Sophie Delaporte and Astier de Villatte exhibition », sur sophie delaporte (consulté le 14 janvier 2020)
  36. « 404错误~请核对您输入的页面地址是否正确哦~ », sur www.antimonide.com
  37. a et b http://souslesetoilesgallery.net/artist/sophie+delaporte
  38. (en) Vicki Goldberg, « Fashion Images That Make the World Their Runway », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le 29 décembre 2012) : « Ms. Delaporte fought the short shelf life of magazine photographs by reusing her own pictures. »
  39. http://www.photosapiens.com/Sophie-Delaporte-Astier-de-Villatte_6034.html

Liens externes[modifier | modifier le code]