Rabih Kayrouz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rabih Kayrouz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
LibanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Rabih Kayrouz, né en 1973 au Liban, est un styliste et couturier libanais, fondateur de la marque Rabih Kayrouz, établie à Paris depuis 2008.

Présentation[modifier | modifier le code]

Sa vocation précoce, le pousse à quitter sa terre natale dès l’âge de 16 ans pour suivre à Paris les cours de l'école de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne[1].

En 1995, après un passage de quelques mois au sein des ateliers des Maisons Dior et Chanel, il est de retour à Beyrouth, où il se fait rapidement un nom comme créateur de robes du soir et de jour.[réf. nécessaire]

2008 signe le retour du créateur dans la capitale de la Haute couture. Il choisit d’établir sa propre maison au 38, boulevard Raspail dans le 7e arrondissement[2].

Depuis 2009, il est « Membre invité » de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, qui l’inscrit chaque année au calendrier officiel des défilés de haute couture, jusqu'en 2012 ou il abandonne l’appellation « Couture » pour se consacrer à du prêt à porter[3], allant jusqu'à participer à une collection capsule pour la marque de vente par correspondance La Redoute[4].

En 2013, il est nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, au titre de la promotion des personnalités étrangères, par la ministre française de la Culture, Aurélie Filippetti.[5]

Il faudra attendre janvier 2016 pour que Rabih Kayrouz se relance dans une démarche « Couture », en étant de nouveau membre invité de la Chambre Syndicale de la Haute Couture. Il ouvrira alors la Fashion Week en janvier 2016.

Mais c’est finalement en octobre 2017 que Rabih Kayrouz ouvre un second atelier, destiné au prêt-à-porter sur mesure et à des pièces « Coutures » uniques. Il présentera, en janvier 2018, des pièces Coutures lors de son défilé à la Cathédrale Américaine de Paris avenue George V. Une présentation où il fera défiler la journaliste Sophie Fontanel, l’influenceuse libanaise Noor Farès ou encore l’Etoile Marie Agnès Gillot[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rabih Kayrouz - Le luxe pour initiés » Par Carine Bizet, Madame Figaro, 14 février 2011
  2. « Heureux comme Rabih à Paris », Le JDD, 23 janvier 2010. Consulté le 18 octobre 2011.
  3. Marion Deslandes, « Rabih Kayrouz quitte la Haute Couture pour le prêt-à-porter », sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière, (consulté le 14 juin 2012)
  4. Katell Pouliquen, « Rabih Kayrouz collabore avec La Redoute », sur lexpress.fr/styles, L'Express, (consulté le 14 juin 2012)
  5. Hélène Guillaume, « Le Musée Delacroix du couturier Rabih Kayrouz », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 23 mars 2016)
  6. « Sophie Fontanel surprend en défilant pendant la semaine de la couture », sur madame.lefigaro.fr, (consulté le 21 juin 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]