Sonate K. 99

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sonate K.99
ut mineur3
4
, Allegro, 86 mes.
K.98K.99 → K.100
L.316L.317 → L.318
P.134P.135 → P.136
F.56F.57 → F.58
XV 1 ← Venise XV 2a → XV 2b
III 17 ← Parme III 18 → III 19
III 18Münster III 19 → III 20

La sonate K. 99 (F.57/L.317) en ut mineur est une œuvre pour clavier du compositeur italien Domenico Scarlatti.

Présentation[modifier | modifier le code]

La sonate K. 99, en ut mineur, est notée Allegro. Dans le manuscrit de Venise, elle ne forme qu'une seule sonate avec la suivante, la K. 100, alors qu'elles sont séparées dans Parme, Vienne et Münster, sauf dans le manuscrit Worgan (nos 31 et 32, fos 59b sqq.)[1]. Dans la copie de Venise, à la fin, figure l'indication « Volti subito » et la seconde partie est la sonate (K. 100), présentée sans titre ou numérotation. Elles forment donc bien incontestablement une paire, exceptionnellement l'une en mineur, l'autre en majeur[2]. Il existe d'autres exemples d'alternance et association de deux modes majeur/mineur, telles les sonates K. 526 et 527[3].



\version "2.18.2"
\header {
  tagline = ##f
  % composer = "Domenico Scarlatti"
  % opus = "K. 99"
  % meter = "Allegro"
}

%% les petites notes
trillcqp     = { \tag #'print { c8.\trill } \tag #'midi { d32 c d c~ c16 } }

upper = \relative c'' {
  \clef treble 
  \key c \minor
  \time 3/4
  \tempo 4 = 90
  \set Staff.midiInstrument = #"harpsichord"
  \override TupletBracket.bracket-visibility = ##f

      s8*0^\markup{Allegro}
      r16 \repeat unfold 2 { g16 a b b c b c \trillcqp b32 c d16 } | g,16 a b b c b c \trillcqp b32 c 
      % ms. 4 suite
      c8 d4. \grace { \tempo 4 = 60 d16  ees } \tempo 4 = 90 f4 | \appoggiatura f32 ees8 d16 c a8 c4 b8 | b c4. d8 ees16 f | \appoggiatura f32 ees8 d16 c a8 c4 b8 |
      % ms. 8
      b8 c4. r4\fermata | \repeat unfold 2 { g'16 ees c g ees c ees g << { c4~ | c8 d b aes g f } \\ { c'8 aes | g4. } >> }
      % ms. 13
      r16 ees'16 d ees g ees d ees ees c b c | \repeat unfold 2 { c aes g aes } bes c d ees | f d c d d bes aes bes bes g f g |
      % ms. 16
      g16 ees d ees g ees f g aes bes c d | ees c b c c aes g aes aes f ees f | f d c d f d ees f g a b c | d b a b b g f g g ees d ees |
      % ms. 20
      \repeat unfold 2 { c8 c d ees f16 g aes f | g f g aes g f ees d ees d c b } |
      % ms. 24
       c8 c d ees f16 g aes f | g16 b d f aes8 g~ g16 f ees d | c'16 ees, bes' d, a' c, g' bes, fis' a, ees' g, | << { cis8 d4*1/2  } \\ { fis,4 } >>

}

lower = \relative c' {
  \clef bass
  \key c \minor
  \time 3/4
  \set Staff.midiInstrument = #"harpsichord"
  \override TupletBracket.bracket-visibility = ##f

    % ************************************** \appoggiatura \repeat unfold 2 {  } \times 2/3 { }
      \repeat unfold 3 { < c ees >4 } | \repeat unfold 2 { < g d' >4 \repeat unfold 2 { < c ees >4 } }
      % ms. 4
      \repeat unfold 3 { < g ees' >4 } | < c ees >4 < f, f' > < g f' > | < aes f' > < f f' > < b f' > | < c ees > < f, f' > < g d' >
      % ms. 8
      c4. c,8 c,4\fermata | s2. | g'4. f'8 ees d | c4 c, r4 |
      % ms. 12
      g'4. f'8 ees d | c,4   \clef treble  c''''4 aes | f aes f | r4 bes g |
      % ms. 16
      ees g ees | r4 aes f | d f d | r4 g ees
      % ms. 20
      \repeat unfold 2 { c'16 bes aes g f8 ees d c | b4 r4 r4 } |
      % ms. 24
      c'16 bes aes g f8 ees d c | r4   \clef bass  < g, d' f > q | < c ees g > q < c ees > | < d, a' d >4

}

thePianoStaff = \new PianoStaff <<
    \set PianoStaff.instrumentName = #"Clav."
    \new Staff = "upper" \upper
    \new Staff = "lower" \lower
  >>

\score {
  \keepWithTag #'print \thePianoStaff
  \layout {
      #(layout-set-staff-size 17)
    \context {
      \Score
     \override SpacingSpanner.common-shortest-duration = #(ly:make-moment 1/2)
      \remove "Metronome_mark_engraver"
    }
  }
}

\score {
  \keepWithTag #'midi \thePianoStaff
  \midi { }
}
Premières mesures de la sonate en ut mineur K.99, de Domenico Scarlatti.


Le manuscrit principal est le numéro 2a du volume XV de Venise (1754) et également II 14, copié pour Maria Barbara ; les autres sont Parme III 18, Münster III 19 et Vienne E 17[4].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Interprètes[modifier | modifier le code]

La sonate K. 99 est défendue au piano, notamment par Fou Ts'ong (1984, Collins/Meridian), Carlo Grante (2009, Music & Arts, vol. 2), Ievgueni Sudbine (2015, BIS) et Alice Ader (Fuga Libera) ; au clavecin par Trevor Pinnock (1981, CRD), Scott Ross (1985, Erato)[5], Emilia Fadini (Stradivarius), Richard Lester (2001/2005, Nimbus, vol. 1 et 6) et Pieter-Jan Belder (Brilliant Classics, vol. 3). Vincent Boucher l'interprète à l'orgue (2005, Atma Classique)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kirkpatrick 1982, p. 170.
  2. Chambure 1985, p. 183.
  3. Kirkpatrick 1982, p. 171.
  4. Kirkpatrick 1982, p. 463.
  5. Victor Tribot Laspière, « Au Château d’Assas, sur les traces de Scott Ross et de Scarlatti », sur France Musique, (consulté le 18 septembre 2019)

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]