Sonate K. 432

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sonate K.432
sol majeur3
4
, Allegro, 93 mes.
K.431 ← K.432 → K.433
L.287 ← L.288 → L.289
P.287 ← P.288 → P.289
F.377 ← F.378 → F.379
X 14 ← Venise X 15 → X 16
XII 2 ← Parme XII 3 → XII 4
II 29Münster II 30 → II 31
M 20 ← Madrid 21 → M 22

La sonate K. 432 (F.378/L.288) en sol majeur est une œuvre pour clavier du compositeur italien Domenico Scarlatti.

Présentation[modifier | modifier le code]

La sonate K. 432 en sol majeur est notée Allegro. Elle est au centre d'un triptyque avec la petite précédente (16 mesures) et la suivante, à 6
8
. Chacune augmente en complexité. Alors que la sonate suivante est une gigue riche de ses éléments thématiques, la K. 432 est une toccata « aux basses quelque peu laborieuses »[1].



\version "2.18.2"
\header {
  tagline = ##f
}

%% les petites notes
trillD     = { \tag #'print { d4\prall } \tag #'midi { e32 d e d~ d8 } }

upper = \relative c'' {
  \clef treble 
  \key g \major
  \time 3/4
  \tempo 4 = 152
  \set Staff.midiInstrument = #"harpsichord"

      s8*0^\markup{Allegro}
      \stemUp \repeat unfold 2 { r4 b4 b | d b r4 } | b4 c d | e fis g | 
      % ms. 7
      a, b c | d8 b c a b g | b4 c d | e fis g | a, b c | d8 b c a b g |
      % ms. 13
      \repeat unfold 2 { b8 g' d b' b, d | c a' a, fis' c a' } | b,2 d4~ | d4 a' d, |
      % ms. 19
      \trillD c4 b | r4 a'4 d, | \trillD c4 b | g' fis e | d e cis | d e fis 
      % ms. 25
      e8 d cis b a g | \repeat unfold 2 { fis d' a fis' fis, d' | g, e' e, cis' g e' } | fis,2*1/4

}

lower = \relative c' {
  \clef bass
  \key g \major
  \time 3/4
  \set Staff.midiInstrument = #"harpsichord"

    % **************************************
      \repeat unfold 4 { \stemDown \change Staff = "upper" g'8 fis g d  \stemUp \change Staff = "lower" b g  } | \repeat unfold 2 { \stemDown \change Staff = "upper" g'8 fis e d c \stemUp \change Staff = "lower" b | \stemNeutral c b a g fis e |
      % ms. 7
      d8 c b a g fis | g4 r4 r4 } |
      % ms. 13
      \repeat unfold 2 { g'4 b g | d a' c } |  \repeat unfold 2 { g8 d' b d g, d' | d, d' fis, d' d, d' } |
      % ms. 21
      g,8 d' b d g, d' | cis,8 a' d, b' e, cis' | fis, d' g, e' a, fis' | \stemUp b, \stemDown \change Staff = "upper" g' cis, a' fis d | 
      % ms. 
      \stemUp \change Staff = "lower" a2. | \repeat unfold 2 { d,4 fis d | g a a, } | d8

}

thePianoStaff = \new PianoStaff <<
    \set PianoStaff.instrumentName = #"Clav."
    \new Staff = "upper" \upper
    \new Staff = "lower" \lower
  >>

\score {
  \keepWithTag #'print \thePianoStaff
  \layout {
      #(layout-set-staff-size 17)
    \context {
      \Score
     \override SpacingSpanner.common-shortest-duration = #(ly:make-moment 1/2)
      \remove "Metronome_mark_engraver"
    }
  }
}

\score {
  \keepWithTag #'midi \thePianoStaff
  \midi { }
}
Premières mesures de la sonate en sol majeur K.432, de Domenico Scarlatti.


Le manuscrit principal est le numéro 15 du volume X de Venise (1755), copié pour Maria Barbara ; les autres sources manuscrites étant Parme XII 3, Münster II 30[2] et le numéro 21 du manuscrit Ayerbe de Madrid (E-Mc, ms. 3-1408)[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Interprètes[modifier | modifier le code]

La sonate K. 432 est interprétée au piano par Marcelle Meyer (1948 et 1954), Maria Tipo (1956, Vox), Aldo Ciccolini (1962, EMI), Olivier Cavé (2015, Æon), Carlo Grante (2016, Music & Arts, vol. 5), Goran Filipec (2017, Naxos).

Au clavecin, l'enregistrent — outre Scott Ross (1985, Erato)[4] — Richard Lester (2003, Nimbus, vol. 4) et Pieter-Jan Belder (2007, Brilliant Classics, vol. 10).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chambure 1985, p. 222.
  2. Kirkpatrick 1982, p. 470.
  3. Cuervo 2015.
  4. Victor Tribot Laspière, « Au Château d’Assas, sur les traces de Scott Ross et de Scarlatti », sur France Musique, (consulté le 18 septembre 2019)

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]