Maria Tipo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tipo.
image illustrant une musicienne image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant une musicienne italienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Maria Tipo: portrait - Augusto De Luca

Maria Tipo (née le à Naples) est une pianiste classique italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maria Tipo apprend le piano avec sa mère, Ersilia Cavallo, qui était une élève de Ferruccio Busoni. Elle prend ensuite des cours auprès d'Alfredo Casella et Guido Agosti.

À l'âge de dix-sept ans, elle remporte le concours international de piano de Genève. Depuis lors, elle a beaucoup joué et enregistré.

Ses premières apparitions en Amérique du Nord à la fin des années 1950, où elle a joué plus de 300 concerts, lui ont valu le surnom de « Horowitz napolitain ». Son premier disque, l'enregistrement de douze sonates de Scarlatti en 1955, a été présenté par le magazine Newsweek comme « le disque le plus spectaculaire de l'année ».

Ses enregistrements des Variations Goldberg de Bach ont reçu le "Diapason d’Or". Elle a aussi défendu la musique de Muzio Clementi aussi bien au concert qu'au disque. Sa renommée a tendu à être plus grande chez ses collègues pianistes que dans le grand public. Martha Argerich, dans un entretien avec Radio Tre parla d'elle comme d'une artiste « sensationnelle »[1].

Maria Tipo a aussi enseigné, donnant des cours au Festival de Gubbio et à la Scuola di Musica di Fiesole, et a travaillé comme professeur aux Conservatoires de Genève, Bolzano et de Florence.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Argerich Interview with Radio Tre Italia

Liens externes[modifier | modifier le code]