Soleil de Vergina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le soleil de Vergina
Larnax en or de la tombe de Philippe II de Macédoine représentant le soleil de Vergina

Le soleil de Vergina ou étoile de Vergina est un symbole découvert à Aigéai (actuellement Vergina) en 1977 par l'archéologue grec Manólis Andrónikos, dans une tombe royale macédonienne attribuée[1] à Philippe II de Macédoine. On a trouvé une variante à douze rayons sur une autre urne funéraire, attribuée à la reine Olympias.

Il s'agit d'une étoile ou d'un soleil stylisé, composé d'un rond entouré de seize rayons.

Interprétations[modifier | modifier le code]

Selon M. Andronikos, il s'agirait d'un emblème de la dynastie des Argéades, une famille ayant régné sur le royaume de Macédoine. Cette interprétation ne fait cependant pas l'unanimité dans la communauté scientifique, d'autres chercheurs mettant en avant l'utilisation fréquente de soleils ou d'étoiles stylisés à seize ou huit branches en Macédoine et dans le reste de la Grèce, sur des boucliers et des monnaies, sans rapport avec cette dynastie ni avec la Macédoine.

Utilisations modernes[modifier | modifier le code]

À partir des années 1980, son usage comme symbole de la Macédoine grecque s'est progressivement répandu. Il a ainsi figuré sur certaines pièces de monnaie grecques entre 1990 et 2001, et figure depuis dans des logos et des emblèmes militaires.

Ce symbole a déclenché une longue polémique lorsque la Macédoine issue de la Yougoslavie le fit figurer sur son drapeau en 1992[2]. La Grèce accusa ce pays de vouloir accaparer l'héritage de la Macédoine antique et d'avoir des ambitions territoriales. En 1995, la République de Macédoine a finalement adopté un nouveau drapeau.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'identification des deux tombes ne fait pas consensus.
  2. « When archaeology gets bent », sur BBC News,‎ 08/01/2004