Sam McVey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sam McVey
Image illustrative de l’article Sam McVey
Fiche d’identité
Nom complet Samuel E. Mac Vea
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 17 mai 1884
Lieu de naissance Waelder, Texas
Date de décès 23 décembre 1921
Lieu de décès New York
Taille 1,79 m (5 10)
Catégorie Poids lourds
Palmarès
  Professionnel
Combats 96
Victoires 65
Victoires par KO 47
Défaites 16
Matchs nuls 10
Sans décision 5
Dernière mise à jour : 8 février 2014
Sam McVey passport 1919.jpg

Sam McVey est un boxeur afro-américain né le 17 mai 1884[1] à Oxnard dans l'état de Californie et mort le 23 décembre 1921 à New York, d'autres sources donnent comme lieu de naissance la ville de Waelder dans le Texas.

Carrière[modifier | modifier le code]

Dans une carrière de 18 ans sur quatre continents, le record de McVey comprend 63 victoires, 15 défaites, 12 nuls et 2 nuls, avec 46 KO. McVey est décédé à New York le 23 décembre 1921. Il a été intronisé à l'International Boxing Hall of Fame en 1999[2].

Il lutta trois fois contre Jack Johnson[3] - la première fois en 1903, en finale pour le titre de champion du monde des Colored Heavyweight[4] (poids lourds de couleur) combat qu'il a perdu, une seconde fois, il perd à nouveau par KO à San Francisco l'année suivante, en 1904, enfin il rencontre une dernière fois Johnson pour un combat de démonstration de six rounds à La Havane, deux jours avant que Johnson ne perde le titre des poids lourds au profit de Jess Willard[5].

Sa carrière professionnelle, débutée en 1902, est notamment marquée par des victoires contre Sam Langford and Harry Wills[6]. McVey, en tant que noir américain, n'aura pas l'occasion de se battre pour le titre mondial. Il meurt d'une pneumonie contractée à New York durant l'hiver 1921.

Le 17 avril 1909 à Paris, il abandonne contre Joe Jeanette[7], [8] au cours d'un combat au finish qui dure 49 rounds et 2h30[9].

Sam McVey repose au Mount Olivet Cemetery de Maspeth, dans le Queens[10].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. « Cyber Boxing Zone -- Sam McVea », sur www.cyberboxingzone.com (consulté le 22 juin 2019)
  2. (en) « Sam McVey », sur www.ibhof.com (consulté le 22 juin 2019)
  3. (en) John S. Nash, « All-In Down Under », sur Bloody Elbow, (consulté le 22 juin 2019)
  4. (en) « Breaking the boxing color barrier », OnMilwaukee.com,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2019)
  5. (en) « Johnson's Contemporaries | Ken Burns », sur Unforgivable Blackness (consulté le 22 juin 2019)
  6. (en) « Sam McVea - BoxRec », sur boxrec.com (consulté le 22 juin 2019)
  7. « HISTOIRE : Joe JEANNETTE vainqueur par ko au …49e round », sur Centerblog, (consulté le 22 juin 2019)
  8. « Sam McVey », sur www.ibhof.com (consulté le 22 juin 2019)
  9. (en) Boxer : an anthology of writings on boxing and visual culture, Institute of International Visual Arts, Walsall Museum and Art Gallery, , p. 111
  10. (en-US) « Sam McVey », sur Find a grave

Liens externes[modifier | modifier le code]