Saint Maeoc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saint Maëc)
Aller à : navigation, rechercher
Maeoc
Image illustrative de l'article Saint Maeoc
Statue du saint en évêque, en la chapelle de Ti Mamm Doué (Quimper).
Saint
Décès v. 540 
Coëtmieux (Armorique)

Saint Maeoc ou saint Maëc ou saint Mayeux ou saint Mieux ou saint Mic ou saint Nic est un saint breton quasi inconnu de l'Armorique primitive, mais qui est traditionnellement honoré dans plusieurs paroisses de Bretagne.

Hagiographie[modifier | modifier le code]

Saint Maeoc aurait vécu en solitaire dans le bois portant son nom (aujourd'hui Coëtmieux, dans le département des Côtes-d'Armor) et qu'il y fut enterré vers 540. En bâtissant le presbytère de Coëtmieux, l'on trouva les ruines d'un ancien édifice, que l'on croit avoir été l'abbaye de Saint-Mieux ou Maeoc ou Méoc. Certains historiens prétendent que saint Maeoc aurait eu sa demeure à Létimieux (ou Lez-Ty-Mieu), village situé au sud de la commune de Coëtmieux[1]. Ses reliques, conservées jusqu'au XVIIe siècle dans une châsse située sous le maître-autel de l'église de Coëtmieux, furent alors présentées à la vénération des fidèles[2]. La paroisse de Coëtmieux étant une dépendance de l'évêché de Dol. Ce serait un moine évangéliste itinérant disciple de saint Samson au VIe siècle. En fait l'hagionyme Maeoc, nom d'origine brittonique, issu de Magiacos, dérivé de mag ("grand") est largement répandu dans la péninsule bretonne[réf. nécessaire].

Son existence reste hypothétique et c'est peut-être lui est qui aussi honoré sous le nom de saint Méloir, lui-même connu sous d'autres variantes de noms : Melar, Méloir, Mélar, Mélaire, Mélair, Meler, Maelor, Maglor, Sulio, etc.

Les traces de son culte dans la Bretagne actuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. http://www.infobretagne.com/coetmieux.htm
  2. a et b http://grandterrier.net/wiki/index.php?title=Sant_Miog
  3. Lukian Prijac, Histoire de Saint-Nic et de Pentrez (ISBN 978-2-919403-04-2), p. 30
  4. http://www.paysdecorlay.com/page/le-pays-de-corlay-d-autrefois
  5. Jean Loth, "Chrestomacie bretonne", Revue "Annales de Bretagne", novembre 1886, page 552, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k214900h/f574.image.r=maeoc
  6. academia-celtica.niceboard.com/t857-treffieux-en-loire-atlantique-toponymie