Saint-Laurent-Lolmie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Laurent.

Saint-Laurent-Lolmie
Saint-Laurent-Lolmie
Côté Lolmie : église, cimetière, château - 2011.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Arrondissement de Cahors
Canton Luzech
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Montcuq
Code postal 46800
Code commune 46274
Démographie
Gentilé Saint-Laurentiens
Population 184 hab. (2015 en diminution de 5,64 % par rapport à 2010)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 17′ 35″ nord, 1° 13′ 45″ est
Altitude 214 m
Min. 127 m
Max. 270 m
Superficie 10,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Laurent-Lolmie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Laurent-Lolmie

Saint-Laurent-Lolmie est une ancienne commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie. Par arrêté du préfet du Lot en date du 6 décembre 2017, la commune nouvelle de Lendou-en-Quercy est créée en lieu et place des communes de Lascabanes, de Saint-Cyprien et de Saint-Laurent-Lolmie à compter du [1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Quercy blanc sur le Lendou.

Cette commune est divisée en deux parties, d'une part par la départementale 28 (descendant de Tréjouls) et d'autre part par une dépendance de la départementale 34 à proximité de la commune de Lauzerte : ce qui explique qu'une partie se nomme Saint-Laurent, une autre Lolmie, avec son château, son église et son cimetière.

Il est donc nécessaire de prendre la départementale 28 pour couper la 34 et se rendre dans l'une ou l'autre partie. Au croisement de ces routes se trouve le cœur administratif du village : sa mairie, et le moulin historique (dit de Mouillérac).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département de Tarn-et-Garonne.

Communes limitrophes de Saint-Laurent-Lolmie[2]
Montcuq-en-Quercy-Blanc Saint-Cyprien
(Lendou-en-Quercy)
Montlauzun Saint-Laurent-Lolmie[2]
Tréjouls
(Tarn-et-Garonne)
Sauveterre
(Tarn-et-Garonne)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Saint-Laurent-Lolmie, en occitan Sent Laurenç, est basé sur l'hagiotoponyme chrétien Laurent de Rome (Laurentius) : martyr sur un gril en 258. Lolmie réfère à la seigneurie des de l'Olmie, en occitan de Lormia, issu de òrme ou òlme qui désigne l'ormeau, avec le suffixe -ia[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1802 1813 François Henry Balmary    
1813 1814 Louis Balmary    
1814 1817 François Henry Balmary    
1817 1821 Jacques Pigneres    
1822 1832 Jacques François Hyppolite Cledie    
1832 1835 Jean Pigneres    
1835 1837 Barthélémy Baboulene    
1837 1848 Jean-baptiste Simon Pigneres    
1848 1853 Jacques François Cledie    
1853 1861 Louis Villaret (de)    
1861 1863 Jean Vernais    
1864 1871 Louis Villaret (de)    
1871 1874 Jean-baptiste Lafage    
1874 1876 Julien Malaret    
1876 1882 Paul-louis Montmaur (de)    
1882 1888 Julien Malaret    
1888 1892 Jean-baptiste Lafage    
1892 1896 Julien Malaret    
1896 1900 Antoine Solacroup    
1900 ? Julien Malaret    
mars 2001 en cours Didier Boutard    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2015, la commune comptait 184 habitants[Note 1], en diminution de 5,64 % par rapport à 2010 (Lot : -0,67 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
319574565621683603631617591
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
606574535540495504507450450
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
422389250323338322337323327
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
290273219200228202195191184
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église est datée de 1863 (parvis gravé), le cimetière de 1773. Le château de Lolmie est toujours là en janvier 2017.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté du 6 décembre 2017 portant création de la commune nouvelle de Lendou-en-Quercy », sur legifrance.gouv.fr,
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 122.
  4. « Les maires de Saint-Laurent-Lolmie », sur francegenweb.org, (consulté le 15 août 2016), d'après relevé aux archives départementales le .
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « Général Etienne Timoléon de Villaret », sur france-histoire-esperance.com
  10. « Deux généraux lotois au cœur de la Grande Guerre », sur ladepeche.fr

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Saint Laurent Lolmie sur le site de la Communauté de communes de Montcuq