Sébastien Demorand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sébastien Demorand, né le à Salisbury (Rhodésie) et mort le à Villejuif, est un journaliste, critique gastronomique, présentateur et chroniqueur de radio français.

Il a exercé à la radio comme présentateur de journaux et chroniqueur sur Europe 1 et RTL et a été juré dans l'émission MasterChef sur TF1 de 2010 à 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Fils du diplomate Jacques Demorand, qui fut en poste, notamment, aux États-Unis, en Belgique, au Maroc et au Japon, et de Jacqueline Bouaniche, Sébastien Demorand est le frère du journaliste et animateur de radio Nicolas Demorand et de la sculptrice Catherine Demorand[1].

Après des études à l'université Panthéon-Sorbonne, il décroche une maîtrise de science politique, et passe deux ans au Centre de formation des journalistes de Paris.

Carrière[modifier | modifier le code]

Médias, presse et guides gastronomiques[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990 Sébastien Demorand est pigiste pour le magazine Actuel. En 1993 il intègre la rédaction d'Europe 1 où il est grand reporter puis présentateur des journaux télévisés du matin.

À compter de 1999, il participe au guide gastronomique Gault et Millau pendant trois ans. Devenu indépendant en 2002, il collabore notamment au journal Le Parisien, aux magazines Zurban, Régal ou au guide Fooding.

À partir de 2003, et pendant une dizaine d'années, il participe au salon Omnivore créé par Luc Dubanchet.

En 2004, Sébastien Demorand crée le terme de « bistronomie » lors d’une réunion du jury du Fooding 2004[2].

De 2006 à 2018, Sébastien Demorand exerce à la radio sur RTL dans l'émission RTL Week-end matin animée par Bernard Poirette, où il tient la rubrique Ça vaut le goût et coanime Maison jardin cuisine brocante avec Laëtitia Nallet, Églantine Éméyé et Thierry Denis[réf. nécessaire].

Il est également rédacteur au magazine L'Optimum.

MasterChef[modifier | modifier le code]

De 2010 à 2013, Sébastien Demorand participe à l'émission culinaire MasterChef sur TF1 comme membre du jury, seul critique gastronomique aux côtés des trois chefs Frédéric Anton, Yves Camdeborde (saisons 1 à 4) et Amandine Chaignot (saison 4 en 2013). Il est affectueusement surnommé Assurancetourix[3]. Les Inrockuptibles disent de lui qu'« il a un rôle un peu décalé, voire celui du méchant »[4]. Il participe avec le même jury à la version junior du programme également présentée par Carole Rousseau.

En 2011, il est l'invité d'honneur de l'épisode 18 de la saison 2 de MasterChef aux États-Unis, afin de donner son avis sur les plats des quatre derniers participants[5].

Le Bel Ordinaire[modifier | modifier le code]

En 2016, Sébastien Demorand monte un projet d'une « cave-cantine-épicerie » avec Cyrille Rossetto[6], porté par une campagne de crowdfunding qui réunit 104 actionnaires en neuf mois[7]. Le Bel Ordinaire ouvre le au 54 rue de Paradis à Paris. La cuisine est dirigée par le chef Nicolas Fabre[8]. Un deuxième établissement ouvre ses portes en 2019.

Mort[modifier | modifier le code]

Sébastien Demorand meurt d'un cancer le [9] à l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif.

Décoration[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Fusion, « Sébastien Demorand - Zurban », sur lesrestos.com (consulté le 11 décembre 2013)
  2. Caroline Tossan, « La bistronomie, passionnément! », sur parismatch.com,
  3. « Sébastien Demorand invité de France Bleu Midi », sur France Bleu, (consulté le 11 décembre 2013)
  4. Anne Laffeter, « Masterchef, cooking extrême », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 11 décembre 2013)
  5. (en) « 'MasterChef' season finale: International judges arrive, Top 3 announced », sur Digital Spy, (consulté le 11 décembre 2013)
  6. « Sébastien Demorand : "Le Bel Ordinaire est un commerce culturel" », atabula.com,‎ (lire en ligne, consulté le 23 septembre 2018)
  7. « Le Bel Ordinaire, collaborativité de bon goût », sur The Socialite Family (consulté le 23 septembre 2018)
  8. François Simon, « A table avec François Simon : Le Bel Ordinaire sort du lot », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 septembre 2018)
  9. Sarah Ugolini, « Sébastien Demorand, critique gastronomique, est décédé à l'âge de 50 ans », sur RTL.fr, RTL, (consulté le 21 janvier 2020)
  10. Arreté du 9 juillet 2013 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]