Tribu de Ruben

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La tribu de Ruben (en hébreu : שבט ראובן) est l'une des douze tribus d'Israël. Ruben est le premier-né de Jacob et de Léa, la sœur de Rachel.

La tribu participe à la conquête du pays de Canaan mais s'installe sur les territoires conquis du temps de Moïse sur la rive orientale du Jourdain. C'est l'une des dix tribus perdues lors de la destruction du Royaume d'Israël (royaume du Nord) en -722; pourtant, l'apôtre Pierre est censé en avoir fait partie quelque 750 ans plus tard[note 1].

Symboles de la tribu de Ruben[modifier | modifier le code]

Ruben est souvent représenté par une mandragore (reconnaissable à sa racine fourchue caractéristique), en référence à celles qu'il apporta à sa mère Léa (Genèse 30:14). Il est également représenté par des vagues à la surface de l'eau en référence à la bénédiction de Jacob (Genèse 49:4) : "Bouillonnant comme l'eau".

Ruben est le 1er fils d'Israël. La pierre précieuse associée à Ruben sur le pectoral du grand prêtre est une pierre rouge, probablement un rubis (Exode 28:17).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. C'est évidemment une tradition apocryphe: des chrétiens peu au fait de l'histoire du Royaume du nord, ou se souciant peu de la vraisemblance historique, auront voulu établir un lien entre «le premier des douze apôtres» et «l'aîné des douze fils de Jacob».