Tribu de Ruben

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La tribu de Ruben (hébreu ראובן, Réuben, i.e. voici un fils) est l'une des douze tribus d'Israël. Cette tribu relève du patriarcat de Ruben, premier-né de Jacob, fils d'Isaac, fils d'Abraham. Sa mère se nomme Léa (Léah), fille de Laban, qui est lui-même le frère de Rebecca, épouse d'Isaac et donc grand-mère paternelle de Ruben.

Sa tribu fait la conquête du pays de Canaan et s'installe sur les territoires sur la rive orientale du Jourdain.Sous le règne du roi Saül, la tribu de Ruben fait la guerre à la tribu des Agaréens qui est vaincue et agrandit son territoire en occupant la partie orientale de Galaad[1].

C'est l'une des dix tribus perdues lors de la destruction du Royaume d'Israël (royaume du Nord) en -722.

Les fils de Ruben, premier-né de Jacob, sont : Hanok, Pallou, Hetsrôn et Karmi. Deux ans après la sortie d'Égypte, la tribu de Ruben compte 46 500 hommes âgés de 20 ans et plus[2].

Le prophète Élisée (hébreu, אֱלִישָׁע, Élishah), né à Abel-Méhula[2], est de la tribu de Ruben ainsi que le prophète Joël (hébreu, יוֹאֵל), fils de Pétuel.

  • Bénédiction de Jacob sur Ruben[3] : « À Réuben mon premier-né, ma force et premier-fruit de ma vigueur, supérieur en dignité par le rang, mais il est monté sur ma couche. Ta vague ne s’élèvera plus, car tu portes la honte d’être monté sur le lit de ton père ».
  • Bénédiction de Moise sur la tribu de Ruben[4] : « Que Ruben vive et ne jamais mourir, et que ses hommes soient nombreux ! ».

Effectifs de la tribu de Ruben[modifier | modifier le code]

Deux ans après la sortie d'Égypte, Moïse effectue un premier recensement et les descendants de Ruben sont au nombre de 46 500[5]. Les descendants de Ruben forment une armée de 46 500 hommes[6].

Après la révolte de Coré, Dathan et Abiron, Moïse effectue un second recencement et les descendants de Ruben sont au nombre de 43 730[7].

L'archéologue Donald Bruce Redford estime que les nombres donnés dans la Bible sont peu crédibles dans la mesure où ils sont trop grands[8].

Territoire de la tribu de Ruben[modifier | modifier le code]

Le territoire de la tribu de Ruben est décrit dans le Livre de Josué[9]. Sa frontière sud est la rivière Arnon. Il contient tout le plateau allant de la ville d'Aroër (en) sur la rive de l'Arnon jusqu'à la ville de Madaba (où on a trouvé la mosaïque géographique appelée carte de Madaba) au sud de la ville de Heshbôn (en) qui appartenait au royaume de Sihôn (en) l'ex-roi de Heshbôn (en). Il contient toutes les villes sur ce plateau : Heshbôn (en), Dibôn (en), Bamoth-Baal (en), Baal-Méôn (en), Yahats, Qedémoth (en), Méphaat (en), Qiriathaïm, Sibna, Tséreth-Shahar, Beth-Péor (en), Beth-yeshimoth, ainsi que les versants du mont Pisgah (en) dans la chaîne de montagnes appelée Abarim et qui fait face à la ville de Jéricho.

Une de leurs villes est une ville de refuge (en) : Bétser (en), située sur un plateau désertique à l'est du Jourdain et en face de la ville de Jéricho[10],[11]. Quatre de leurs villes deviennent des villes lévitiques attribuées aux Merarites : Bétser (en) (ville de refuge), Yahats, Qedémoth (en) et Méphaat (en)[12].

Pour Kenneth Anderson Kitchen, ces listes ne sont pas fiables[13].

Disparition de la tribu de Ruben[modifier | modifier le code]

À partir du Xe siècle av. J.-C., la tribu de Ruben est incorporée dans le royaume du Nord, un des deux royaumes israélites après le schisme politique et religieux provoqué par le roi Jéroboam Ier.

Le Royaume d'Israël est détruit par l'Assyrie qui s'empare de la ville de Samarie en -722 et déporte une partie de la population du royaume[14]. La tribu de Ruben est alors considérée comme une des dix tribus perdues[15].

Membres de la tribu de Ruben[modifier | modifier le code]

Symboles de la tribu de Ruben[modifier | modifier le code]

Ruben est souvent représenté par une mandragore (reconnaissable à sa racine fourchue caractéristique), en référence à celles qu'il apporta à sa mère Léa[24]. Il est également représenté par des vagues à la surface de l'eau en référence à la bénédiction de Jacob[25], « Bouillonnant comme l'eau ».

Ruben est le 1er fils d'Israël. La pierre précieuse associée à Ruben sur le pectoral du grand prêtre est une pierre rouge, probablement un rubis, ou une sardoine[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. 1 Chroniques 5,10
  2. a et b 1Rois 19:16. Aussi au Livre de l'abeille (The Book of the Bee chap.32): Elisha (Élisé), l'apprenti d'Élijah (Élie) venait d’Abel-Meholah de la tribu de Ruben. Un grand prodige survint en Israël le jour de sa naissance : le taureau (idole citée par Epiphanius dans La vache d’or) qu’ils adoraient à Gilgal s’abaissa et sa voix se fit entendre à Jérusalem. À ce moment, le souverain sacrificateur annonça qu’un puissant prophète était né en ce jour en Israël et qu’il mettrait en pièces les images et les idoles. Il mourut en paix et fut enterré en Samarie.
  3. Genèse chap.49 
  4. Deutéronome chap.33
  5. Nombres 1,21.
  6. Nombres 2,11.
  7. Nombres 26,7.
  8. Dans le film documentaire en 4 épisodes de 52 minutes réalisé par Thierry Ragobert, l'archéologue Donald Bruce Redford dit dans l'épisode 2 que ces nombres sont déraisonnables.
  9. Josué 13,17-20.
  10. Deutéronome 4,43.
  11. Josué 20,8.
  12. Josué 21,36-37.
  13. (en) Kenneth Anderson Kitchen, On the Reliability of the Old Testament (en), Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company, (ISBN 0-8028-4960-1).
  14. Une inscription du palais de Dur-Sharrukin indique que 27 280 habitants sont emmenés captifs.
  15. L'association israélienne Shavei Israel (en) se consacre à la recherches des dix tribus perdues.
  16. Nombres 1,5.
  17. Nombres 2,10.
  18. Nombres 7,30.
  19. Nombres 10,18.
  20. Nombres 13,4.
  21. a b et c Nombres 16,1.
  22. (en) Karel van der Toorn (en), Pieter Willem van der Horst et Bob Becking, Dictionary of Deities and Demons in the Bible (en), William B. Eerdmans Publishing Company, (ISBN 0-8028-2491-9), p. 147.
  23. (en) Ernest Alfred Thompson Wallis Budge, The Book of The Bee, Oxford (Royaume-Uni), Oxford University Press, (lire en ligne), « XXXII ».
  24. Genèse 30:14
  25. Genèse 49:4
  26. Sardoine, cf. Exode 28:17