Royaumes barbares

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le fond de cet article d'histoire est à vérifier.

Améliorez-le, ou discuter des points à vérifier. Si vous venez d'apposer le bandeau, merci d'indiquer ici les points à vérifier.

L'Europe après la chute de l'Empire romain d'Occident.

Les royaumes barbares sont les premiers royaumes fondés sur le territoire de l'Empire romain d'Occident par les peuples germaniques après les invasions barbares qui s'étendent du IVe au VIe siècle.

Historiographie[modifier | modifier le code]

À partir des grandes invasions, les nouveaux peuples parvenus sur les terres de l'Occident romain installent des royaumes qui furent qualifiés à tort de « barbares », ensembles mal définis à partir desquels la royauté se structurera. Le terme de « royaume » prête aussi à discussion, puisque les foedus les instaurant ont disparu, et les papes ne sacrent pas encore les rois.

À compter du Ve siècle, les peuples conquis forment la population de ces ensembles, appelés potentats par certains auteurs[Qui ?]. Ils sont dirigés par une aristocratie dominante qui se distingue de la masse dite « romaine », à l'origine, par sa langue, ses coutumes, son rôle social (classe guerrière) et dotée de lois successorales, dont la tradition est transmise oralement.

Ces pouvoirs locaux connaissent des fortunes diverses, la plupart étant éphémères. Correspondant à la phase de stabilisation de peuples en migration, ces royaumes entretiennent des codes de droit et un embryon d'administration (péages, monnaie, etc.). Ceux qui survivent à cette période troublée deviennent les royaumes médiévaux.

Liste[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Magali Coumert et Bruno Dumézil, Les royaumes barbares en Occident, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », (ISBN 9782130627340).