Roland Cayrol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cayrol.
Roland Cayrol
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
RabatVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation

Roland Cayrol, né Roland Marc Gilbert Cayrol le à Rabat[1], est un universitaire et politologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Roland Cayrol est né au Maroc où son père, fonctionnaire de l'éducation, et sa mère, professeur d'arabe, pieds noirs tous deux nés en Algérie francaise, se sont installés. Après des études secondaires au lycée Descartes de Rabat, il entame des études supérieures à Paris.

Il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'Université de Paris : licencié ès lettres et en droit, titulaire d'un diplôme d'études supérieures de sciences politiques et de droit public, et d'un doctorat de 3e cycle de Sciences Po.

En 1989, il épouse Annabelle Gomez[2], productrice de télévision et écrivain[3]. Le couple a quatre enfants[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Roland Cayrol débute sa carrière comme secrétaire du Club Jean Moulin avant de devenir chargé de recherches à l'ORTF[1]. En 1968, il rejoint la Fondation nationale des sciences politiques où il gravit les échelons jusqu'à en devenir directeur de recherches au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof)[1]. Tout en poursuivant une carrière universitaire, il s'oriente vers les sondages d'opinion en rejoignant en 1977 l'institut de sondage Louis Harris France dont il prend la direction des études politiques et d'opinion l'année suivante[2]. En 1986, il devient directeur de l'institut CSA, à la création duquel il contribue[2].

Directeur du Centre d’Études et d’Analyse (CETAN)[4], spécialisé dans le conseil en stratégie, en image et en communication, il est le co-fondateur de Marocmétrie, un institut de mesure automatique des audiences TV au Maroc[5]. Il est également co-fondateur du groupe de recherches European Election Studies[6] et participe aux travaux d'équipes de recherche internationales dont Latinobarometro[5].

Roland Cayrol dirige de l'institut de sondages CSA jusqu'en 2008, année au début de laquelle il cède les parts qu'il détient dans l'institut à Vincent Bolloré[7] ; tout en restant « conseiller permanent », il quitte ses responsabilités directes. En désaccord avec le groupe Bolloré et redoutant la perte d'indépendance de CSA, il démissionne de son Conseil de surveillance en 2011[8]. En compagnie d'Ivan Levaï, il conseille Jean-Luc Hees en communication lorsque celui-ci préside Radio France (2009-2014)[9],[10].

Ses travaux portent sur les médias et leur influence politique, les structures et l'évolution de l'opinion publique ainsi que sur les comportements politiques et électoraux comparés, en France et en Europe[11]. Il commente régulièrement l'actualité politique dans de nombreuses émissions politiques dans différents médias français[1], particulièrement dans l'émission C dans l'air sur France 5 et, depuis septembre 2016, 24h en questions sur LCI toutes deux présentées par le journaliste Yves Calvi.

Conseiller scientifique des revues universitaires Hermès et  Le Temps des Médias[5], Roland Cayrol est également directeur de collections aux éditions Calmann-Lévy à partir de 1995[2]. Il est l'auteur de romans de politique-fiction sous le pseudonyme « Jean Duchateau »[12].

Distinction[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les élections législatives de mars 1967, Presses de Sciences Po, 1967, (ISBN 978-2-7246-0214-2)
  • François Mitterrand 1945-1967, Presses de Sciences Po, 1967, (ISBN 9782724684735) , Presses de Sciences-Po, 1967
  • Les médias - Presse écrite, radio, télévision, Puf Thémis Sciences politiques, 1991 (édition revue, mise à jour et augmentée de La presse écrite et audiovisuelle, 1973)
  • Le grand malentendu, les Français et la Politique, Seuil, 1994
  • Médias et Démocratie, la dérive, Presses de Sciences-Po, 1997
  • Sondages, mode d’emploi, Presses de Sciences-Po 2000
  • La nuit des politiques, Hachette, 2006
  • La revanche de l’opinion : Médias, sondages, Internet, avec Pascal Delannoy, Jacob-Duvernet, 2007
  • Opinion, sondages et démocratie, Presses de Sciences Po, 2011, (ISBN 978-2-7246-1207-3)
  • Tenez enfin vos promesses ! - Essai sur les pathologies politiques françaises, Fayard, 2012
  • Les Raisons de la colère, Grasset, 2017

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Roland Cayrol, Jean-Luc Parodi et Colette Ysmal, Le Député français, Armand Colin/Presses de Sciences Po, 1973, (ISBN 978-2-7246-0258-6)
  • Jay G. Blumler, Roland Cayrol et Gabriel Thoveron, La télévision fait-elle l'élection? Une analyse comparative: France, Grande-Bretagne, Belgique, éditions Presses de Sciences Po, 1978, (ISBN 978-2-7246-0413-9)

Romans[modifier | modifier le code]

Sous le pseudonyme de Jean Duchateau :

  • Meurtre à l'Élysée, Presse Pocket, 1987
  • Meurtre à l'Élysée II, Calmann-Lévy, 1994
  • Meurtre à TF1, Calmann-Lévy, 1998

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Sondages : influences et pouvoirs, réal. Olivier Vaillant et Roland Cayrol, Viva Productions, 2016, 52′

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Mohamed Chafik Mesbah, « Entretien avec Roland CAYROL, mené par Mohamed Chafik MESBAH », Le Soir d'Algérie, 31 mai 2007
  2. a, b, c, d, e et f (en) Europa Publications, The International Who's Who 2004, Psychology Press, (ISBN 9781857432176, lire en ligne), p. 291
  3. « Annabelle Cayrol », sur www.babelio.com (consulté le 5 novembre 2016)
  4. « Roland Cayrol », sur leplus.nouvelobs.com (consulté le 5 novembre 2016)
  5. a, b et c « CAYROL Roland », artefilosofia,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Erik Oppenhuis, Voting Behavior in Europe: A Comparative Analysis of Electoral Participation and Party Choice, Het Spinhuis, (ISBN 9789055890248, lire en ligne), p. 6
  7. « Le sondeur Roland Cayrol passe la main » sur bakchich.info, 10 juillet 2008
  8. « Roland Cayrol démissionne du CSA », Europe 1,‎ (lire en ligne)
  9. JEAN-LUC HEES A FAIT APPEL À ROLAND CAYROL ET IVAN LEVAÏ POUR SON IMAGE À RADIO FRANCE, strategies.fr, 30 mars 2015
  10. Jean-Luc Hees aurait également eu ses communicants privés, lettreaudiovisuel.com, 31 mars 2015
  11. « Roland Cayrol : son actualité sur France Inter », sur France Inter (consulté le 5 novembre 2016)
  12. « Roland Cayrol - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 5 novembre 2016)