Riseup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rise Up.

Riseup
Logo de l'organisation
Situation
Création 1999
Siège Seattle, Washington, États-Unis
Organisation
Organisations affiliées gérée par des bénévoles

Site web riseup.net

Riseup est un collectif autonome de tendance libertaire, fournissant des comptes e-mail sécurisé, des listes de diffusion, des VPN, une messagerie instantanée, et d'autres services en ligne. Il a été fondé par des militants de Seattle en 1999[1].

Sa mission est de soutenir les changements sociaux en combattant le contrôle social et la surveillance de masse par le biais de la distribution d'outils sécurisés. Selon leur site web, leur but est « d’aider à la création d’une société libre, un monde avec l’insouciance et la liberté d’expression, un monde sans oppression ou hiérarchie, où le pouvoir est partagé de manière égalitaire. »[2].

Leurs actions comportent notamment la pétition StopWatching.Us contre la surveillance mondiale d'internet révélé par Edward Snowden[1].

En janvier 2015, l'Electronic Frontier Foundation a critiqué des arrestations d'anarchistes en Espagne, qui auraient en partie pour justification une utilisation d'e-mail avec des mesures de sécurité extrêmes, fournis par Riseup[3],[4].

Produits[modifier | modifier le code]

Riseup fournit des produits pour sécuriser facilement ses communications sur Internet, en utilisant par exemple un chiffrement fort, des services anonymiseur, et une conservation minimale des données. Ces services sont destinés à des particuliers, à des organisations à but non lucratif et à des groupes d'activistes.

Leur service de messagerie est disponible via IMAP, POP3, et un client web ou shell. L'interface web est une variante de Roundcube.

En novembre 2015, 7,2 millions d'utilisateurs sont abonnés à des listes de diffusion hébergées sur Riseup[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) DJ Pangburn, « Inside the Effort to Crowdfund NSA-Proof Email and Chat Services » [archive du ], (consulté le 17 octobre 2016)
  2. « À Propos - help.riseup.net » (consulté le 17 octobre 2016)
  3. (en) Nadia Kayyali, « Security is Not a Crime—Unless You're an Anarchist », (consulté le 17 octobre 2016)
  4. (en) Jennifer Baker, « Warning: Using encrypted email in Spain? Do not pass go, go directly to jail », (consulté en 17 octovre 2016)
  5. (en) « Riseup.net on Twitter: "Finished switching new list servers..." », Twitter, (consulté le 1er juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]