Ray Cooper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ray Cooper
Ray Cooper 2010.jpg
Ray Cooper en concert avec Elton John en janvier 2010 à Hawaï.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
WatfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Genre artistique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cooper.

Ray Cooper (né le 19 Aout 1942 à Watford, Hertfordshire) est un musicien britannique. C'est un percussionniste et un acteur. Il a travaillé avec Pink Floyd, Sting, George Harrison, Rick Wakeman, Eric Clapton et Elton John[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

La carrière de Ray Cooper débute dans les années 1960, pendant lesquelles il enregistre avec, entre autres, The Who, America, Carly Simon, David Essex et Blue Mink.

Sa collaboration la plus connue est celle avec Elton John, qu'il accompagne sur la plupart des albums des années 1970. En 1973, il joue également sur l'album solo de Nicky Hopkins, en 1974, sur l'album It's Only Rock 'N Roll des Rolling Stones et en 1979, il participe à l'album Tarot Suite de Mike Batt aux côtés de Roger Chapman, Rory Gallagher et Mel Collins entre autres.

Plus tard dans les années 1970, il enregistre notamment avec Bryan Ferry, Art Garfunkel, Paul McCartney en solo et avec son groupe Wings, George Harrison, Ringo Starr, Eric Clapton, Pink Floyd sur The Final Cut, Roger WatersThe Pros and Cons of Hitch-Hiking, Mark Knopfler, The Traveling Wilburys, Maynard Ferguson et Ravi Shankar ainsi que sur The Six Wives of Henry VIII de Rick Wakeman.

À la fin des années 1970, Ray Cooper part en tournée avec Elton John en formant un duo. Pendant la première partie, Elton John joue seul et dans la deuxième moitié du spectacle, Ray Cooper l'accompagne sur scène. Il devient très apprécié des fans d'Elton pour son énergie et son accompagnement très intuitif. Le succès de cette tournée en two men show se répète vers le milieu des années 1990 aux États-unis. Pendant cette période, Cooper apparaît également dans un concert télédiffusé sur Disney Channel, A Special Evening With Elton John, enregistré en septembre 1994 au Greek Theater de Los Angeles.

Il continue sa collaboration avec les Rolling Stones au cours des années 1980 et participe au troisième album solo de Bill Wyman de 1982, tout simplement intitulé Bill Wyman. En 1983, il fait partie de la courte tournée caritative de Ronnie Lane en compagnie d'Eric Clapton, Jimmy Page, Jeff Beck, Bill Wyman et Charlie Watts. En 1984, Cooper apparaît sur l'album éponyme de Christine McVie. En 1985, il joue à la fois sur She's the Boss de Mick Jagger et dans le projet de Bill Wyman Willie and the Poor Boys. En 1997, il forme de nouveau équipe avec Wyman pour Struttin' Our Stuff.

Il collabore avec Eric Clapton sur l'album Unplugged en 1992, et en 2002 lors du concert Concert for George, en hommage à George Harrison (concert dont il produit également le film). Après avoir accompagné Elton John en 1995 lors de sa tournée mondiale, il est de nouveau avec lui en 2009 et 2010, pour une partie de ses concerts.

Ray Cooper a également joué de petits rôles au cinéma, notamment un prêcheur dans Popeye de Robert Altman. Il a également produit et interprété plusieurs musiques des films de Terry Gilliam, dans lesquels il fait de brèves apparitions (dans Brazil et Les Aventures du baron de Münchhausen). Il fut aussi directeur de production chez HandMade Films, société de production cinématographique fondée par George Harrison. Enfin, il apparaît dans le film Neuf mois ferme d'Albert Dupontel en 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ray Cooper », Drum Solo Artist.com, (consulté le 15 novembre 2009)

Crédits[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]