Raphaël Granier de Cassagnac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Raphaël Granier de Cassagnac
Description de cette image, également commentée ci-après
Raphaël Granier de Cassagnac aux Utopiales 2017
Naissance (45 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Thinking Eternity
  • Eternity Incorporated
  • Jadis, Carnets et souvenirs picaresques de la ville infinie
  • Un an dans les airs
  • Kadath, le guide de la cité inconnue

Compléments

  • Physicien des particules

Raphaël Granier de Cassagnac, né le à Paris, est un écrivain de science-fiction et chercheur en physique des particules.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'auteur[modifier | modifier le code]

Raphaël Granier de Cassagnac a commencé par écrire des nouvelles de Fantasy : « Crispin » in Jour de l'an 1000, éd. Nestiveqnen et le « Chevalier et l'enfant » in Royaumes, éd. Fleuve noir. Il a ensuite écrit des scénarios et des nouvelles pour divers jeux de rôle (Agone, Capharnaum). Il dirige la collection Ourobores chez Mnémos, d'ouvrages illustrés narrant la découverte à plusieurs voix de cités issues des littératures de l'imaginaire. Se tournant vers l'anticipation, il a écrit une nouvelle pour le numéro deux de la revue Usbek & Rica, et son premier roman, Eternity Incorporated, est sorti en juin 2011. Thinking Eternity, publié en 2014 en est la préquelle.

Le physicien[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'École centrale de Paris en 1995, il obtient l'année suivante le DEA champs, particules, matière à l'université Paris VI. Il prépare sa thèse[1] au CEA sur l'asymétrie matière-antimatière, plus précisément sur la mesure de la violation directe de CP avec l'expérience NA48 du CERN. Il la soutient en 2000 et entre au CNRS, au Laboratoire Leprince-Ringuet de l'École polytechnique. Il y rejoint l'équipe qui travaille sur l'expérience PHENIX au Laboratoire national de Brookhaven, dans l'état de New York et qui étudie le plasma de quarks et de gluons. En 2009, il poursuit ces recherches en initiant dans son laboratoire une activité sur les ions lourds auprès de l'expérience CMS du CERN, pour laquelle il obtient un financement du Conseil européen de la recherche. En 2010-11, il coordonne le groupe de travail de CMS sur les collisions d'ions lourds. Les premières collisions PbPb ont lieu en novembre 2010 et les premiers résultats sont présentés à la conférence Quark Matter en mai 2011. Au printemps 2012, il enseigne un semestre à l’université Columbia, à New York. Il obtient son habilitation à diriger les recherches en mai 2014, et est promu au grade de directeur de recherche en 2015. En 2016, il est élu président de la section 01 du Comité national du CNRS. Depuis 2014, il s'intéresse à la diffusion des sciences par le vecteur vidéoludique et dirige la réalisation d'un premier jeu sur la physique des particules.

Romans[modifier | modifier le code]

Albums en collaboration[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Crispin, 1999
    Publiée dans Jour de l'an 1000, aux éditions Nestiveqnen
  • Le Chevalier et l'enfant, 2000
    Publiée dans Royaumes, anthologie dirigée par Stéphane Marsan, aux éditions Fleuve Noir
  • L'empire du sommeil-levé, 2010
    Publiée dans le numéro 2 du magazine Usbek & Rica
  • Beaucoup y ont cru, 2013
    Publiée dans Vampire à contre-emploi, anthologie des dix ans du festival de Sèvres, dirigée parJeanne-A Debats, aux éditions Mnémos
  • La Mort noire, 2014
    Publiée dans Faites demi-tour dès que possible, anthologie des dix ans des éditions la Volte
  • Les fruits du hasard, 2016
    Publié dans l'anthologie Dimension Avenirs Radieux, éditions Rivière Blanche
  • La machine de l'année, 2016
    Publié dans l'anthologie du festival Utopiales 2016, éditions ActuSF
  • De Kadath à la Lune, 2017
    Publiée dans La Clef d'argent des Contrées du rêve, aux éditions Mnémos
  • Phalanger en Istanie, 2017
    Publiée dans Contes d'Écryme, aux éditions Mnémos

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]