Ralph MacDonald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ralph MacDonald
Nom de naissance Ralph Anthony MacDonald
Naissance
New York
Décès (à 67 ans)
Stamford
Genre musical jazz
Instruments percussions, claviers
Années actives 1961-2011
Labels Marlin, Polydor

Ralph MacDonald est un musicien américain d'origine trinidadienne né le à New York et mort le à Stamford, dans le Connecticut. Il joue des percussions, notamment du steel drum, un instrument trinidadien, ainsi que des claviers. Durant sa carrière, il est apparu comme musicien de studio sur de très nombreux albums de jazz, mais aussi de rock et de pop.

Il est également l'auteur de plusieurs chansons à succès, parmi lesquelless Where Is the Love et Just the Two of Us.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ralph MacDonald est né à New York dans une famille d'immigrants trinidadiens. Il est le benjamin des enfants de Patrick et Evelyn MacDonald. Son père est un musicien professionnel de calypso qui se produit sous le nom de « Macbeth the Great ». Plusieurs de ses oncles sont également musiciens et l'un d'eux, Urias Fritz, lui apprend à jouer des congas. À l'âge de 17 ans, il intègre le groupe de tournée de Harry Belafonte, qu'il accompagne pendant près d'une décennie[1].

MacDonald quitte Belafonte au début des années 1970 et commence à écrire des chansons avec le bassiste William Salter. Ils coécrivent la majeure partie de Calypso Carnival (en), le dernier album de calypso de Belafonte, sorti en 1971. Le premier grand succès du tandem est Where Is the Love (en)[2]. Enregistrée par Roberta Flack et Donny Hathaway, elle se classe no 5 des ventes aux États-Unis en 1972 et reçoit le Grammy Award de la meilleure prestation vocale pop d'un duo ou groupe. MacDonald et Salter sont également les auteurs de Just the Two of Us, chanson enregistrée en 1981 par Grover Washington Jr. et Bill Withers qui se classe no 2 des ventes. MacDonald apparaît sur Saturday Night Fever, bande originale du film La Fièvre du samedi soir, avec l'instrumental Calypso Breakdown[1].

Au cours de sa carrière, Ralph MacDonald apparaît comme musicien de studio sur des centaines d'albums dans des genres très divers, de la soul (Roberta Flack, Grover Washington, Jr.) au rock (Paul Simon, Billy Joel) en passant par le jazz (Herbie Mann, Bob James) et bien sûr le calypso (Harry Belafonte)[1],[2].

Macdonald est mort des suites d'un cancer du poumon le à l'âge de 67 ans[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

Discographie personnelle[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Sound of a Drum
  • 1978 : The Path
  • 1979 : Counterpoint
  • 1984 : Universal Rhythm
  • 1985 : Surprize
  • 1998 : Port Pleasure
  • 2000 : Trippin'
  • 2003 : Home Grown
  • 2004 : Just the Two of Us
  • 2008 : Mixty Motions

Participations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Paul Vitello, « Ralph MacDonald, Pop Percussionist, Dies at 67 », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  2. a et b (en) Jim Farber, « Music's Backup Star », The New York Times,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]